Kanto | Tokyo Tourisme

Architecture du 20ème siècle à Tokyo : les incontournables

Architecture moderne Tokyo

Suite aux destructions successives, Tokyo a été le champ libre pour les expérimentations en architecture. Voici notre sélection des 3 icônes architecturales du 20ème siècle à ne pas manquer.

Cathédrale Sainte-Marie de Kenzo Tange

 

Architecture moderne : le musée national de l’art occidental

Dans le parc Ueno, le musée national de l’art occidental a été conçu par Le Corbusier en 1959 afin d’abriter la collection privée de Kojiro Matsukata. On retrouve les éléments emblématiques de l’architecture moderne : toit terrasse, pilotis et coursive. Selon le Corbusier, le plan en spirale carrée doit permettre une extension illimitée : «un musée qui grandit à l’infini». Unique œuvre de Le Corbusier au Japon, l’édifice a été récemment inscrit au patrimoine culturel mondial de l’Unesco en 2016. Profitez de la journée internationale des musées, le 18 mai chaque année, pour visiter gratuitement cette icône architecturale.

L'architecture à Tokyo : Musée national de l'art occidental par Le Corbusier
Musée national de l’art occidental par Le Corbusier

Architecture monumentale : la cathédrale Sainte-Marie

Suite à la destruction de la cathédrale d’origine en bois, l’archidiocèse de Tokyo a désigné l’architecte japonais Kenzo Tange pour reconstruire la cathédrale Sainte-Marie finalisée en 1964 dans le quartier de Bunkyo. Structure en béton composée de 8 murs incurvés, vu de dessus elle forme une croix. Cette disposition classique en croix contraste avec la modernité de l’édifice. A l’extérieur, le béton est recouvert de feuilles d’acier inoxydable dont les reflets jouent avec la lumière. A l’intérieur, on déambule dans une cavité en béton banché brut éclairée par une lumière zénithale. Kenzo Tange a souhaité retranscrire l’évangile selon Mathieu « c’est un roc où l’on trouve la lumière ». Ses dimensions monumentales : hauteur 39,4 m – longueur 55,5 m – largeur 40,70 m, permettent d’accueillir 2600 personnes dont 600 places assises. En sortant, n’oubliez pas de jeter un œil à la réplique de la grotte de Lourdes.

Architecture à Tokyo : Cathédrale Sainte-Marie de Kenzo Tange
Cathédrale Sainte-Marie de Kenzo Tange

Architecture capsules : la tour Nakagin

Icône du mouvement métaboliste crée dans les années 60 au Japon, la tour Nakagin est le premier exemple d’une architecture à capsule. Réalisée en 1972 par l’architecte Kisho Kurokawa, elle se compose de 2 tours en béton qui assurent la distribution des fluides et la circulation. Sur cette méga-structure viennent se fixer 140 capsules pré-fabriquées de 2,3 m x 3,8 m x 2,1 m. Ce système extensible devait permettre une croissance organique pour répondre à l’évolution démographique. Les cellules d’habitation détachables et remplaçables peuvent se connecter entre elles proposant ainsi des configurations spatiales variées du studio de 9,00 mètres carré à l’appartement familial. Conçue à l’origine pour durer 25 ans, aucune capsule n’a été remplacée. Le bâtiment, aujourd’hui fortement dégradé, est au coeur d’un débat qui oppose ses défenseurs qui luttent pour son inscription au patrimoine culturel afin de financer sa rénovation et ses détracteurs qui souhaitent sa destruction. Vivez l’expérience d’une nuit insolite en louant l’une des capsules sur le site airbnb.

Architecture à Tokyo : Tour capsules Nakagin de Kisho Kurawa
Tour capsules Nakagin de Kisho Kurawa

 

Commentaires