Article partenaire Kyushu | Fukuoka Tourisme

Créez votre itinéraire de voyage idéal à Aso avec l’aide d’un guide local français

Frank, assis derrière son bureau dans la michi-no-eki près du mont Aso

Article réalisé en partenariat avec le siège administratif de la région Nord de Kumamoto.

Rencontrer un Français qui travaille dans une aire de repos, dans la campagne japonaise, est probablement la dernière chose a laquelle on peut s’attendre. Et pourtant, Frank est l’un des guides français qui résident dans la région d’Aso. Il travaille depuis quelques années à l’office du tourisme. Ayant élu domicile dans la ville, il est la personne idéale pour vous aider à profiter au maximum de votre séjour.

Frank, assis derrière son bureau dans la michi-no-eki près du mont Aso

Les michi-no-eki : au service des visiteurs comme des habitants

Une michi-no-eki est une sorte d’aire de repos. Au cours des 20 dernières années, plus de 1000 organisations à but non-lucratif de ce type ont ouvert leurs portes à travers le Japon. Elles proposent des parkings, des toilettes et des centres d’information gratuits. En plus d’offrir une atmosphère accueillante, c’est aussi un lieu où la population locale peut mettre en valeur des produits uniques, tels que de délicieux légumes cultivés localement ou des produits artisanaux. Chaque matin, les agriculteurs locaux apportent leurs produits pour les vendre à la michi-no-eki et le personnel accepte les produits qui sont propres à la région d’Aso. Comme je voyageais dans la région avec ma mère, venue du Royaume-Uni, ce fut pour elle une introduction opportune à la cuisine japonaise.

L'intérieur de la michi-no-eki à Aso, où l'on trouve des produits locaux

La michi-no-eki d’Aso est située juste à côté de la route nationale 57, l’une des routes principales de la région du Mont Aso, et une passerelle pour les visiteurs de Kumamoto ou plus loin, de Fukuoka. Située à 1 minute à pied de la gare JR, elle est très accessible. Près de la gare, vous pouvez trouver des loueurs de voitures ainsi que des taxis.

Pour ceux qui n’ont pas de voiture ou qui aiment les activités en plein air, 4 adresses dans la région d’Aso offrent un service de location de vélos à assistance électrique (le café-boutique Daikanbo, l’Aso hot spring inn union, le centre d’information d’Aso et l’Aso Volcano Museum).

Une variété de vélos est disponible et il est possible de les retourner à chacun des 4 points lorsque l’on a terminé, c’est donc idéal pour faire du tourisme. Cela devrait inciter les visiteurs qui viennent pour les Championnats du Monde de Handball à profiter du beau temps du sud du Japon. À noter : du 21 août 2019 au 24 novembre 2019, la location est gratuite.

Les saveurs d’Aso

Lorsqu’on arrive à la michi-no-eki, on est accueillis par des rangées de légumes frais, de fruits, etc., exposés de façon attrayante à l’avant du magasin.

Étalage de produits locaux devant la michi-no-eki d'Aso
Image fournie par le siège administratif de la région Nord de Kumamoto

On y trouve un vaste espace pour s’asseoir et une boutique de glaces à l’extérieur, qui offre une palette de saveurs locales à découvrir. Avec ses produits exposés sur d’épaisses étagères en bois, le magasin a une ambiance champêtre et rustique. À l’arrière-boutique, il y a une section souvenirs où les visiteurs peuvent acheter des cadeaux sur le thème de Kumamoto, plusieurs d’entre eux mettent en vedette la mascotte iconique de la région : l’ours noir Kumamon.

Produits frais en ventre dans la michi-no-eki d'Aso
Image fournie par le siège administratif de la région Nord de Kumamoto

Au fond du magasin se trouve la section réfrigérée, où l’on peut acheter des produits frais tels que du soda à l’effigie de Kumamon, des desserts préparés avec du lait crémeux d’Aso ou des plats à emporter fraîchement préparées.

Il y a aussi un espace où les visiteurs peuvent se détendre avec leur déjeuner, et même regarder la télévision japonaise. À l’arrière du centre, se trouve l’office du tourisme où nous avons rencontré Frank. Comme il vit dans la région et qu’il sait ce que les touristes étrangers apprécient au Japon, Frank est en mesure d’aider ceux qui le souhaitent à créer des itinéraires personnalisés dans la région d’Aso.

Les principales attractions de la région sont en fait disséminées dans toute la caldera et une voiture est indispensable pour se déplacer. Ma mère et moi-même avons pleinement profité de la liberté d’une voiture pendant notre voyage. Le paysage est magnifique et nous avons pu nous arrêter souvent en chemin pour prendre des photos. Avant de rencontrer Frank, nous avons parcouru les produits en vente et nous avons été impressionnés par la variété des articles qui sont produits à Aso.

Produits locaux sur les étalages de la michi-no-eki d'Aso
Image fournie par le siège administratif de la région Nord de Kumamoto
Boîtes de friandises à l'effigie de Kumamon, le mascotte de Kumamoto

Le sanctuaire d’Aso — un aperçu du Japon traditionnel

Nous avons mentionné à Frank notre intérêt pour l’architecture japonaise ancienne, ainsi que notre envie de découvrir des boutiques. Il nous a ainsi recommandé de visiter le site du sanctuaire d’Aso et de faire une promenade dans les ruelles traditionnelles.

Bâtiment traditionnel dans l'enceinte du sanctuaire d'Aso
À l'accueil du sanctuaire d'Aso, où sont vendues les amulettes et autres objets sacrés

Il y a un grand parking adjacent au sanctuaire où vous pourrez voir un vieux moulin à eau qui est toujours alimenté par une source naturelle. Il est idéalement situé à proximité du sanctuaire et des commerces. Il y a aussi des toilettes et un bureau d’information touristique avec de nombreux dépliants.

Ce sanctuaire serait vieux de 2000 ans, établi vers la fin de la période Yayoi. Il est l’un des trois seuls au Japon à posséder une porte rōmon à deux étages.

Malheureusement, la porte et la salle d’offrandes se sont effondrées lors du tremblement de terre de 2016 et les travaux de restauration sont en cours. En revanche, vous pouvez encore vous promener sur le site et vous imprégner de l’atmosphère.

De nombreux magasins et petits restaurants offrent des haltes de repos bienvenues dans le quartier de Monzen-machi, à proximité du sanctuaire d’Aso. Dans les ruelles, vous trouverez des cadeaux uniques à prix raisonnables. Nous avons trouvé un petit magasin de papeterie offrant toute une gamme d’éventails japonais et d’articles de papeterie colorés.

Les ruelles de Monzen-machi, arborées et bordées de boutiques
Image fournie par le siège administratif de la région Nord de Kumamoto

Derrière le sanctuaire, vous trouverez de nombreuses rues résidentielles charmantes avec des ponts traditionnels en pierre qui mènent aux maisons. C’est une excellente occasion de découvrir la vie quotidienne des Japonais dans une zone peu fréquentée par les touristes.

Ruelle dans le quartier près du sanctuaire d'Aso : un pont de pierre permet d'entrer dans une propriété

Le temple bouddhiste Gokurakuji, situé derrière le sanctuaire Aso, est entouré de rizières luxuriantes où virevoltent des libellules.

Le temple est un lieu sacré, où vous pouvez trouver un sentiment de zen intérieur, et prendre un moment pour vous détendre tout en contemplant les rizières. Peu de gens découvrent ce temple, c’est donc une escapade tranquille dans les rues autour du sanctuaire Aso.

Le temple bouddhiste Gokurakuji à Aso, bâtiment de bois visiblement récent
L'autel à l'intérieur du temple bouddhiste Gokurakuji à Aso

Explorer le paysage du mont Aso

Aucun voyage au Mont Aso n’est complet sans chercher la meilleure vue sur le volcan et apprécier le paysage qui l’entoure. Par temps clair, le belvédère de Daikanbo offre aux visiteurs une vue la partie nord de la caldera et la possibilité de voir les cinq sommets d’Aso. Il est également recommandé de visiter l’observatoire de Kusasenri afin d’avoir une vue sur le mont Nakadate fumant. La possibilité de se rendre près du cratère dépend de son niveau d’activité volcanique, pour des raisons de sécurité.

Vue sur la caldera du mont Aso
Image fournie par le siège administratif de la région Nord de Kumamoto

Mais il est aussi possible de faire un tour en hélicoptère privé au-dessus du cratère. On trouve deux héliports sur la montagne : Saga Aviation propose différents forfaits au départ du mont Aso Cuddly Dominion ou de de la station de ski d’Aso, pour des vols de 2 à 20 minutes.

L’une des formules les plus populaires est un vol de 10 minutes qui couvre le cratère de Komezuka, de Kusasenri et de Nakadake, pour un coût de 13 000 yens par adulte. Les vols peuvent être suspendus en raison du vent et de la fumée du volcan, mais ont lieu en général les samedis, dimanches et jours fériés. Pour plus de détails, consultez ce site Internet ou contactez SGC Saga Aviation par email à cette adresse.

Bien que nous ayons déjà exploré les paysages du mont Aso la veille, une de ces options aurait été intéressante pour avoir un autre point de vue sur le paysage.

La source de Shirakawa — l’une des meilleures eaux du Japon

Frank nous a également recommandé de visiter dans l’après-midi la source Meisui Shirakawa Suigen. Elle a été reconnue comme l’une des meilleures sources du Japon, et se situe à une courte distance en voiture depuis le village de Minamiaso, au sud du mont Aso. Chaque minute, 60 tonnes d’eau jaillissent naturellement de la source, de sorte que vous pourrez éprouver la puissance impressionnante de la nature.

Panneau indiquant la source de Shirakawa

Le GPS de la voiture a essayé de nous diriger vers la source plutôt que vers le parking, nous avons donc traversé plusieurs fermes avant de comprendre qu’il fallait se garer et marcher. Je vous conseille donc de suivre les panneaux indiquant la source plutôt que le système de navigation de votre voiture. On rejoint ensuite le site de la source par une courte promenade le long d’un sentier boisé.

La rivière Shirakawa, au milieu des bois

L’entrée dans le complexe coûte 100 yens par personne (une participation qui sert à la préservation de l’environnement) et vous pouvez même acheter des bouteilles en plastique pour les remplir d’eau de source. Il y a plusieurs petits magasins qui vendent des cadeaux attrayants, tels que des bijoux et des serviettes de bain.

Serviettes à l'effigie de Kumamon, la mascotte de Kumamoto

Nous avons observé au travers de l’eau claire une petite parcelle de sable bleu qui tourbillonnait. C’était fascinant de penser que cette eau jaillissait de la terre. C’est un endroit idéal pour se détendre à l’ombre des arbres et profiter du bruit apaisant de l’eau. C’est aussi l’occasion de se rappeler la façon dont les gens d’Aso vivent en harmonie avec la nature.

La rivière Shirakawa, entourée de verdure
Image fournie par le siège administratif de la région Nord de Kumamoto

Frank offre un service inestimable aux touristes en voyage dans la région. Sans ses recommandations, nous n’aurions pour sûr pas découvert tous ces endroits. Ses conseils ont été perspicaces et il a été en mesure de nous faire des suggestions en fonction de nos préférences. Avant de visiter la michi-no-eki, je ne connaissais pas les services qu’offre ce type d’établissement, et cela me semble une fantastique façon de promouvoir les trésors naturels de la région d’Aso. 

Pour le joindre, vous pouvez lui écrire via la page Facebook de la michi-no-eki d’Aso.

Accès

En 2019, Kumamoto sera l’hôte de 24e Championnat du monde de handball féminin, lors desquels 24 pays se disputeront 96 matches, sur 5 sites de la préfecture.

Fukuoka, la ville principale de Kyushu, n’est qu’à 40 minutes de Kumamoto en Shinkansen (TGV japonais) et à une 1h30 de voiture par l’autoroute de Kyushu, la région n’a donc jamais été aussi accessible. Les deux villes de Fukuoka et Kumamoto ont toutes deux leur aéroport avec des vols internes, ainsi que des vols internationaux.

Nous avons loué une voiture pour visiter la région, cela qui donne la liberté d’aller où vous voulez et d’explorer plus en profondeur.

Il faut moins d’une heure en voiture depuis l’aéroport de Kumamoto jusqu’au pied du mont Aso, ce qui en fait un endroit idéal pour une excursion d’une journée ou même un plus long séjour dans une auberge locale. Les routes sont faciles à emprunter et vous traversez des villages pittoresques avec des maisons en bois et des haies soigneusement taillés, deux images emblématiques de la culture japonaise.

Accès à Aso en voiture depuis d’autres régions :

Depuis l’aéroport de Fukuoka, comptez environ 2h20

Depuis l’aéroport d’Oita, comptez environ 2h10

Depuis l’aéroport de Kumamoto, comptez environ 50 minutes

Article original écrit par Mark Webster
Traduction par Cyrielle Ugnon-Coussioz

Commentaires