Hébergement Tourisme

Camping au Japon : ce qu’il faut savoir avant de se lancer


Avec 71 % de l’archipel occupé par les montagnes, le Japon est le pays idéal pour faire du camping (de mai à octobre). D’ailleurs, le camping a toujours été populaire auprès des Japonais qui adorent la vie au grand air. Mais, attention, même lorsqu’ils campent quelques jours, les Japonais le font bien : ils partent ultra équipés, ayant réservé leur emplacement très à l’avance. Le pays compterait actuellement 3000 sites de camping répartis du nord au sud, la plupart étant détenus et gérés par des organismes publics. Après avoir passé près de 2 mois sur les routes à camper, je suis prête à vous transmettre tout ce qu’il y a à savoir sur le camping au Japon !

Ce qu’il faut savoir

  • Au Japon, le camping sauvage est interdit. Cependant, il existe un certain nombre de camping gratuits référencés par le site http://camp.tabinchuya.com/ (laissez votre navigateur s’occuper de la traduction automatique des textes en français). La plupart de ces campings, lorsqu’ils existent, sont en fait des terrains vagues ou des parcs municipaux sur lesquels vous êtes autorisés à planter votre tente.
  • Si tous les campings sont dotés de toilettes, la plupart d’entre eux n’ont pas de douches, même les plus onéreux. Et lorsqu’ils ont des douches, une fois sur deux elles fonctionnent à la pièce (on a eu du 3 minutes pour 200¥, comme du 15 minutes pour 100¥).
  • Au Japon, on ne se balade pas avec son rouleau de papier toilette : toutes les toilettes des campings en sont équipées et la seule fois où il n’y en avait pas dans les toilettes, on nous a remis un rouleau à l’entrée !
  • Lorsque vous arrivez dans un camping, on vous demande systématique de remplir une petite fiche informative : pensez à avoir votre numéro de passeport sous la main !

Camping au Japon : déballage de notre tente

Budget

Le camping est avant tout un super moyen d’économiser : au Japon, l’hébergement coûte très cher et si vous vous vous baladez, une grande partie de votre budget pourrait bien partir en fumée dans des nuits d’hôtel ou de guesthouse (entre 5000 et 15000¥ par nuit en moyenne pour les hôtels/guesthouse les moins chers). Alors que pour une nuit dans un camping, il faut compter en moyenne 1500¥ pour deux personnes, une tente et une voiture.

À chaque camping sa manière de calculer le coût de votre séjour : certains facturent le nombre de personnes, d’autres la tente, d’autres font payer la voiture. Sachez que dans les grands campings, vous pouvez même louer les accessoires de camping. Ce qui nous amène au point suivant.

Camping au Japon : budget à prévoir

Matériel nécessaire

Le minimum syndical pour camper : une tente, un sac de couchage et un matelas de sol. Sachez que si, comme moi, vous campez en été dans le sud de l’archipel (en dessous de Kyoto jusqu’à Okinawa), il fait tellement chaud que vous pouvez vous passer de sac de couchage et le remplacer par un simple drap. Prévoyez aussi une bâche (on en trouve chez Daiso ou dans les 100¥ shop) et un chiffon pour protéger / essuyer votre tente avant de la remballer en cas de pluies (assez fréquentes au Japon en été).

Si vous avez votre propre matériel, je vous conseille d’investir l’économie réalisée sur l’hébergement dans la location d’une voiture. La plupart des campings sont difficilement accessibles en transports publics et il arrive assez souvent de tomber sur des campings fermés et de devoir chercher un plan B.

Si vous n’avez pas de permis de conduire ou que vous n’avez pas les moyens de louer une voiture, je vous conseille de voyager léger et de louer le matériel nécessaire sur place. En effet, les grands campings mettent à disposition (moyennant réservation et quelques centaines de yen), une liste de matériel assez complète : de la tente au barbecue, en passant par la table pliable et les éléments de vaisselle.

Comme je vous disais en intro, les Japonais qui campent le font surtout par plaisir, plus que pour le côté économique et pratique. En général, ils restent quelques jours dans le même camping pour goûter à la vie sauvage. Sauvage oui, mais confortable ! Ils dorment tous dans de gigantesques tentes surmontées de chapiteaux qui abritent de petites cuisines improvisées pour les soirées barbecue. Tout leur attirail regroupe les ustensiles du parfait campeur ! Avec notre pauvre tente 3 secondes (mais si, vous savez, celles qui se déplient en quelques secondes) et nos deux matelas de sol, on a eu de grands moments de remise en question.

Camping au Japon : matériel nécessaire

Enfin, si pour vous camping rime avec viande grillée, sachez que dans la plupart des campings, nul besoin de louer un barbecue ou un réchaud, un emplacement doté de quelques foyers permet d’allumer un feu. Pensez juste à apporter un briquet ou des allumettes et vos brochettes (il y en a de toutes prêtes dans les grands supermarchés).

Trouver un camping

Le site de l’Organisation Nationale du Tourisme au Japon a référencé un certain nombre de campings par région : https://www.jnto.go.jp/eng/location/rtg/pdf/pg-804.pdf. Mais la meilleure solution reste Google Maps : une fois que vous avez déterminé votre itinéraire de voyage, tapez “campground” dans l’application et elle vous signalera les campings les plus proches des lieux visités avec adresse et numéro de téléphone (ce dernier est d’une plus grande aide qu’une adresse, pour trouver un camping grâce au GPS d’une voiture louée).

Camping au Japon : trouver un camping

Si vous décidez de camper pendant les périodes de fortes affluences (Golden Week, Obon du 20 juillet au 15 août), pensez à réserver votre emplacement pour éviter les déconvenues. Sinon, c’est bien d’appeler la veille pour vérifier que le camping visé est bien ouvert.

Si vous vous retrouvez sans camping, vous pouvez vous rendre à la mairie (“city office”) de la ville ou du village où vous vous trouvez afin qu’ils vous indiquent le ou les lieux où vous êtes autorisés à camper gratuitement. Si vous êtes dans un parc naturel ou au milieu de nul part, vous pouvez toujours planter votre tente n’importe où en prenant garde à ne pas gêner.

Avant de planter votre tente, pensez à vérifier le terrain et les environs. Êtes-vous sûr d’être sur un terrain public ? N’êtes-vous pas sur un nid de fourmis ? Aurez-vous de l’ombre le lendemain matin ? Et surtout, n’oubliez pas de remballer vos éventuels déchets avec vous en partant.

Enfin, sachez que la plupart des campings proposent des bungalows. Leur prix est plus élevé que pour un emplacement de tente, mais reste moins cher qu’une chambre d’hôtel ; ce peut être le compromis idéal pour les petits budgets que le camping rebutent. En revanche, pour cette option il est essentiel de réserver !

Camping au Japon : louer des bungalows

Voilà, vous savez tout ! Vous verrez, le camping au Japon permet bien souvent de bénéficier d’un cadre spectaculaire au réveil !

Commentaires