Article partenaire Kyushu | Fukuoka Tourisme

Découvrir le centre ville historique d’Hitoyoshi en vélo


Article réalisé en partenariat avec la ville d’Hitoyoshi.

Hitoyoshi est une petite ville nichée dans les montagnes de la préfecture de Kumamoto, sur l’île de Kyushu. Son surnom de petite Kyoto de Kyushu lui va à ravir : le centre ville regorge de temples et de bâtiments historiques à tous les coins de rue. Une ville qui se prête parfaitement à une balade en vélo dans ses rues riches en histoire. Ça tombe bien, il est possible de louer un vélo à l’Office du tourisme qui se trouve juste à côté de la gare !

Petite ville d'Hitoyoshi, préfecture de Kumamoto, Kyushu, Japon

Louer un vélo à Hitoyoshi

Il est très facile de louer un vélo à Hitoyoshi. Il vous suffira de vous rendre dans l’Office du tourisme qui se trouve juste à la sortie de la gare. Vous pourrez repartir avec un vélo électrique pour une durée de 2h (400 yens) ou de 4h (800 yens). Le personnel vous donnera une carte de la ville où sont répertoriés les principaux centres d’intérêt, et vous n’aurez plus qu’à partir à la découverte d’Hitoyoshi !

À la gare d'Hitoyoshi, préfecture de Kumamoto, Kyushu, Japon

Si vous n’avez jamais conduit de vélo électrique, les quelques explications que l’on vous donnera au moment de la location vous seront bien utiles. Mais les vélos électriques sont extrêmement simples d’utilisation et vous pourrez parcourir de nombreux kilomètres tout en économisant vos forces. Il faudra en revanche respecter le code de la route japonais, ce qui veut dire penser à bien rouler à gauche ! Mais vous ne serez pas seuls sur les routes, les Japonais se déplacent beaucoup à vélo, de quoi se sentir rassuré si vous avez des doutes à certains moments.

Le sanctuaire d’Aoi Aso

À quelques coups de pédale de la gare se trouve le temple le plus connu d’Hitoyoshi. Le sanctuaire d’Aoi Aso est inscrit comme Trésor National du Japon. L’origine du temple remonte à l’an 806 de notre ère. A cette époque, les habitants de la région avaient fait de ce sanctuaire le gardien de leurs terres.

Sanctuaire d'Aoi Aso à Hitoyoshi, préfecture de Kumamoto, Kyushu, Japon

Le bâtiment actuel a été construit au début du XVIIème siècle, devenant par la même occasion la demeure du seigneur du clan Sagara qui dirigeait la ville d’Hitoyoshi. Ce qui fait toute la particularité de ce sanctuaire, c’est son architecture de style Momoyama. Le toit est fait de paille, et les charpentes en bois sombres sont richement décorées.

Sanctuaire d'Aoi Aso à Hitoyoshi, préfecture de Kumamoto, Kyushu, Japon

Sanctuaire d'Aoi Aso à Hitoyoshi, préfecture de Kumamoto, Kyushu, Japon

On peut voir sur les statues et les poutres décolorées la marque des siècles que le bâtiment a traversé. C’est aussi le lieu de rassemblement privilégié des habitants d’Hitoyoshi. Lors de mon passage dans la ville, un festival se préparait aux abords du temple et les petits stands de takoyaki, karaage et autre nourriture de rue avaient fleuri à l’entrée du sanctuaire.

Près du sanctuaire d'Aoi Aso à Hitoyoshi, préfecture de Kumamoto, Kyushu, Japon

Autour du bâtiment principal, on trouve d’autres petits sanctuaires. Tous ont un ambiance qui leur est propre, vieux arbres ou allée de torii resplendissants, il est très agréable de marcher quelques minutes autour du sanctuaire d’Aoi Aso.

Bukegura, la maison d’un samouraï

En reprenant la route sur mon vélo électrique, j’arrivais devant une ancienne maison de samouraï : Bukegura. L’entrée coûte 300 yens et permet de visiter une maison dans laquelle vécut un samouraï dans des temps reculés.

Ancienne maison de samouraï à Hitoyoshi, préfecture de Kumamoto, Kyushu, Japon

Ancienne maison de samouraï à Hitoyoshi, préfecture de Kumamoto, Kyushu, Japon

La porte d’entrée est d’origine et date de la même époque que le château d’Hitoyoshi. A l’intérieur la propriété n’est pas très vaste, mais elle conserve un charme qu’on n’a que trop peu l’occasion d’approcher. Un petit bâtiment trône au milieu d’un jardin japonais magnifiquement arrangé.

Ancienne maison de samouraï à Hitoyoshi, préfecture de Kumamoto, Kyushu, Japon

Jardin japonais d'une Ancienne maison de samouraï à Hitoyoshi, préfecture de Kumamoto, Kyushu, Japon

C’est probablement ce petit jardin qui fait de Bukegura une attraction particulièrement appréciée à Hitoyoshi. Le relief même du jardin est arrangé de telle façon qu’il rappelle les montagnes omniprésentes dans la préfecture de Kumamoto. Un petit bout de nature miniature qui évolue au gré des saisons. Le jardin de Bukegura fait d’ailleurs partie d’un ensemble de 10 jardins qu’il est possible de visiter à Hitoyoshi.

Ancienne maison de samouraï à Hitoyoshi, préfecture de Kumamoto, Kyushu, Japon

Mais le bâtiment en lui même est aussi très intéressant. Manifestement sorti d’une autre époque, faire quelques pas dans cette vieille maison japonaise fait voyager dans le temps et permet de découvrir un Japon traditionnel qui disparaît peu à peu.

Les ruines du château d’Hitoyoshi

S’il n’en reste pourtant que des ruines, le château d’Hitoyoshi est un lieu magnifique à visiter. Transmis pendant 35 générations au sein du clan Sagara, il hérite du surnom de ”château du croissant de lune” à cause d’une pierre en forme de croissant de lune trouvée dans le château.

Ruines du château d'Hitoyoshi, préfecture de Kumamoto, Kyushu, Japon

Les fortifications du château d’Hitoyoshi ressemblent à des fortifications européennes. Chose extrêmement rare puisqu’on ne retrouve ce type de construction que sur deux autres châteaux dans tout l’archipel japonais. Et si le château en lui même a disparu, la présence de ces fortifications donne une bonne idée de la grandeur du lieu.

Ruines du château d'Hitoyoshi, préfecture de Kumamoto, Kyushu, Japon

Ruines du château d'Hitoyoshi, préfecture de Kumamoto, Kyushu, Japon

Lorsqu’on grimpe les escaliers pour se hisser au sommet des fortifications, on découvre une véritable petite forêt qui s’est installée à la place du château. Magnifique réappropriation par la nature d’un lieu érigé par l’homme. Mais surtout, depuis ces hauteurs, les vues sur la ville d’Hitoyoshi et les montagnes des environs sont superbes et dégagées. Curieusement, peu de touristes se rendent au sommet des fortifications, et le lieu était presque désert lors de ma visite. Ce qui rendait cet endroit plus magique encore.

Ruines du château d'Hitoyoshi, préfecture de Kumamoto, Kyushu, Japon

Kajiyamachi-dori, la vieille ville

En plein cœur d’Hitoyoshi, la petite rue de Kajiyamachi dori est le témoin des siècles d’histoire de cette ville. La rue pavée est bordée de nombreuses boutiques et bâtiments traditionnels. C’est une rue très authentique. On sent qu’elle n’a pas été réarrangée pour les touristes, elle conserve un charme brut, d’une autre époque.

Quartier de Kajiyamachi à Hitoyoshi, préfecture de Kumamoto, Kyushu, Japon

Quartier de Kajiyamachi à Hitoyoshi, préfecture de Kumamoto, Kyushu, Japon

Et il est possible de passer du temps dans cette petite rue. Parmi les vieux bâtiments, se trouve une fabrique artisanale de sauce soja et de miso, toujours en activité. Il est possible de visiter les ateliers gratuitement et même de goûter aux différents produits faits sur place.

Fabrique de sauce soja dans le Quartier de Kajiyamachi à Hitoyoshi, préfecture de Kumamoto, Kyushu, Japon

Fabrique de sauce soja dans le Quartier de Kajiyamachi à Hitoyoshi, préfecture de Kumamoto, Kyushu, Japon

Fabrique de sauce soja dans le Quartier de Kajiyamachi à Hitoyoshi, préfecture de Kumamoto, Kyushu, Japon

Il est tout à fait passionnant de découvrir le processus de fabrication de cette sauce soja que l’on utilise dans à peu près tous les plats au Japon. Le personnel est très accueillant et se fera un plaisir de vous offrir un peu de thé tout en vous faisant découvrir les produits disponibles dans leur petite boutique.

Et si vous aimez le thé, il y a une boutique de thé dans la maison voisine.

Boutique de thé dans le Quartier de Kajiyamachi à Hitoyoshi, préfecture de Kumamoto, Kyushu, Japon

Boutique de thé dans le Quartier de Kajiyamachi à Hitoyoshi, préfecture de Kumamoto, Kyushu, Japon

Ici aussi le personnel est des plus accueillants et se fera un plaisir de discuter avec vous tout en vous faisant goûter à leur thé. C’est dans des occasions comme celles là que l’on se rend compte de la générosité et de la bienveillance des Japonais. Plus accessibles lorsqu’on se rend dans des petites villes isolées comme Hitoyoshi que si l’on reste dans de grandes agglomérations comme Tokyo.

Boutique de thé dans le Quartier de Kajiyamachi à Hitoyoshi, préfecture de Kumamoto, Kyushu, Japon

Ganjoji, le temple du clan Sagara

Pour finir cette visite d’Hitoyoshi en vélo, je me suis rendu au temple de Ganjoji. Il s’agit du temple dédié au clan Sagara qui dirigea Hitoyoshi durant de nombreuses générations. Construit durant la période Edo, les autres temples de la région étaient dirigés depuis le Ganjoji.

Temple Ganjoji à Hitoyoshi, préfecture de Kumamoto, Kyushu, Japon

Le bâtiment en soi a été très modernisé et présente probablement moins d’intérêt que d’autres temples d’Hitoyoshi. Mais ce qui rend le Ganjoji particulièrement intéressant est moins son temple que son cimetière. Derrière le temple se trouve en effet un vaste cimetière dans lequel est enterré le clan Sagara. Des générations de seigneurs qui dirigèrent Hitoyoshi et la région depuis les hauteurs du château, tous enterrés ici avec leur famille. Surplombant pour l’éternité Hitoyoshi depuis les hauteurs de leurs dernières demeures.

Cimetière du Temple Ganjoji à Hitoyoshi, préfecture de Kumamoto, Kyushu, Japon

Il est donc temps de retourner à l’Office du tourisme et de rendre mon vélo. Mais une dernière surprise m’attend aux abords de la gare. Alors que j’arrive, un bruit de tambour retentit. La grande horloge se met en mouvement, abaissant ses murs pour laisser apparaître des automates qui entament leur danse en musique. C’est bien l’image d’Hitoyoshi que je retiendrai. Des trésors cachés à tous les coins de rue.

Gare d'Hitoyoshi, préfecture de Kumamoto, Kyushu, Japon

 

Commentaires