Cuisine Tourisme

Fast-food au Japon : qu’est ce que ça vaut


Lorsque l’on pense voyage au Japon, on imagine tout de suite le restaurant de sushis traditionnel un peu classieux. Sauf qu’en réalité, les Japonais aiment aussi la culture fast-food : manger vite pour pas cher. Vous trouverez donc un certain nombre d’enseignes de restauration rapide à travers le pays. Je ne vous parlerai pas des chaînes internationales comme McDonald‘s ou KFC car vous les connaissez. En revanche, laissez moi vous présenter les enseignes japonaises que vous ne trouverez qu’au Japon (ou en Asie lorsqu’elles se sont exportées).

Les burgers

MOS Burger

Crée en 1972 MOS Burger est une fierté nationale : c’est la chaîne japonaise la plus populaire du pays, mais aussi l’une des enseignes japonaises qui s’est le mieux exportée !  “MOS” est l’acronyme de “Mountains”, “Ocean” et “Sun”. À la carte, on retrouve les burgers classiques comme le “Cheeseburger”, mais aussi des créations japonaises comme le “Yakiniku” ou le “Pork ginger“. Pour les végétariens, un burger sans viande avec du riz à la place du pain est proposé. Mon avis : les portions sont minuscules et le goût un peu fade, mais je pense que c’est tout de même intéressant de tester une de leur recette exclusivement japonaise !

Gamme de prix : entre 300 et 400¥ le burger, environ 800¥ le menu avec frites et boisson.

MOS burger, enseigne de Fast-food au Japon.

Freshness Burger

Lancée en 1992, cette chaîne propose des burgers bio préparés à la demande. Dans certains restaurants, plusieurs options végétariennes dont proposées. Freshness se veut le pendant “premium” de MOS Burger. Effectivement, les steaks sont plus épais et les ingrédients semblent plus frais. En revanche, la préparation de votre menu peut prendre 5-10 minutes, il faut être patient ! La carte plutôt classique propose parfois quelques éditions limitées pas très locales comme le “Peanut butter burger” ou le “Cheese fondue burger”.

Gamme de prix : entre 300 et 400¥ le burger, environ 900¥ le menu avec frites et boisson.

Freshness burger, enseigne de Fast-food au Japon.

Les gyūdon

Le gyūdon (littéralement “bol de bœuf“) est un bol de riz recouvert de fines lamelles de bœufs et d’oignons cuits ensemble dans un bouillon. Dans ce genre de restaurants, on mange sur des tabourets hauts, le long d’un comptoir central et le thé froid ou chaud est à volonté.

Matsuya

Créée en 1966, Matsuya a eu le temps de s’implanter dans presque chaque quartier de Tokyo et dans toutes les préfectures du Japon. L’enseigne compterait aujourd’hui plus de 800 restaurants ! En plus du gyūdon, Matsuya propose aussi des currys (prononcer “kâre”), des bols de soupes et des petits déjeuners traditionnels japonais (salés donc). C’est vraiment l’enseigne où l’on va parce que c’est pratique, pas cher et qu’elle reste ouverte très tard (quand elle ferme) ; la qualité des ingrédients laisse à désirer.

Gamme de prix : environ 300¥ le bol + une soupe miso, comptez 650¥ pour un menu classique (avec du riz et une salade en plus) et 1000¥ pour un extra-large (portions plus grandes).

Matsuya, enseigne de Fast-food au Japon.

Yoshinoya

Cette enseigne est plus vieille encore que Matsuya puisqu’elle date de 1899 ! Pourtant, on la voit un peu moins à tous les coins de rue. L’enseigne doit son nom à la ville de Yoshino où son créateur a vu le jour. C’est exactement la même offre que Matsuya, même si leur positionnement se veut un peu plus premium (site web plus classe, déco des lieux plus épurée, carte plus fournie).

Gamme de prix : entre 300 et 700¥ le bol en fonction de la recette et/ou de la taille. On ajoute 130¥ pour transformer son bol en menu (avec soupe miso et salade).

Yoshinoya, enseigne de Fast-food au Japon.

Les currys

On ne le sait pas toujours, mais les Japonais sont fous de curry ! La recette japonaise n’a plus grand chose à voir avec le curry d’origine venu d’Inde : il s’agit d’une sauce onctueuse brune préparée à base de bœuf, garnie de légumes, de viande ou de poisson, servie douce ou peu piquante, dans une assiette de riz.

C&C curry shop et Coco Ichiban (Curry house CoCo)

Les deux chaînes sont exactement les mêmes, au point qu’on les confond souvent. Que ce soit au niveau de leur carte ou de leur identité visuelle. Le concept : tous les currys sont servis avec du riz, vous choisissez la recette de curry (il y en a une vingtaine), les toppings et la quantité que vous souhaitez. Certains restaurants de l’enseigne Coco Ichiban proposent un curry végétarien ! Personnellement j’adore les deux, je trouve que leurs recettes sont bonnes et on sort de chez eux le ventre bien rempli sans dépenser grand chose.

Gamme de prix : entre 400 et 800¥ l’assiette en fonction de la recette et/ou de la taille.

Coco Ichiban, enseigne de Fast-food au Japon.

Les tempuras

Ces beignets de légumes, poissons ou crustacés sont une véritable institution au Japon. Servis avec du riz, des udon (grosses nouilles de blé) ou des soba (nouilles de sarrasin), ils constituent un repas à la fois gourmand et équilibré.

Tempura tendon tenya 

Je ne connais qu’une enseigne de restauration rapide qui propose des tempuras, il s’agit de Tempura tendon tenya. Créé en 1992, à Asakusa, le quartier d’origine des tempuras situé à Tokyo, l’enseigne s’est bien développée et on la trouve aujourd’hui sur tout le territoire japonais. C’est vraiment mon coup de cœur en terme de fast-food japonais : c’est bon (leur sauce olala), vraiment pas cher et ça cale ! Un bol végétarien constitué uniquement de tempuras de légumes est proposé.

Gamme de prix : entre 400 et 600¥ le bol en fonction de la recette et/ou de la taille, autour de 1000¥ le menu avec des soba ou udon, thé à volonté.

Tempura tendon tenya, enseigne de Fast-food au Japon.

Les bentōs

Le bentō est la lunch-box japonaise. Un bentō traditionnel se compose de riz, de poisson ou de viande et d’un ou plusieurs légumes marinés ou cuits. On en trouve un peu partout, mais il existe des enseignes qui en ont fait leur crédo façon restauration rapide.

HottoMotto

HottoMotto est la chaîne de bentōs la plus connue du Japon, on la trouve dans presque toutes les préfectures.”Hotto” vient de la prononciation japonaise de “hot” et de “hotto-suru” ou littéralement “se sentir soulagé / rassasié”. Vous avez envie d’un plat complet un peu traditionnel japonais pour manger rapidement et pour pas cher ? HottoMotto est la solution, ce n’est pas excellent, mais le rapport qualité-prix est intéressant et on en trouve surtout partout, même dans les lieux les plus reculés !

Gamme de prix : entre 500 et 800¥ le bentō en fonction de la garniture.

HottoMotto, enseigne de Fast-food au Japon.

Voilà pour les chaînes principales de restauration rapide ! Évidemment vous avez aussi la solution de kombinis et il existe un grand nombre de petits restaurants indépendants pas chers (proposant notamment des râmens) ! Vous avez déjà testé l’une de ces enseignes ?

 

Commentaires