Article partenaire Kanto | Tokyo Tourisme

Guide d’Enoshima : une île sacrée à seulement 1 heure de Tokyo


Article réalisé en partenariat avec ODAKYU ELECTRIC RAILWAY.

 

La première fois que je me suis rendue à Enoshima, c’est son atmosphère relaxante et son splendide panorama donnant sur le mont Fuji qui m’ont marquée. Depuis, cette petite île de 4 km de circonférence est de loin ma destination favorite pour prendre le large le temps d’une journée depuis Tokyo. En seulement 1 heure de train depuis la gare de Shinjuku, on rejoint cette destination très appréciée par les surfeurs et pour la richesse de son histoire. C’est aussi la destination parfaite pour la plage et les splendides couchers de soleil qu’elle offre.

Coucher de soleil sur le mont Fuji depuis l'île d'Enoshima, Fujisawa, préfecture de Kanagawa

 

Une escapade au bord de la mer depuis Tokyo

Pour vous rendre à Enoshima, c’est très simple : le Limited Express Romancecar de la ligne Odakyu dessert la gare de Katase-Enoshima ; le trajet dure environ 1 heure depuis la gare de Shinjuku. Arrivé à Katase-Enoshima, après avoir passé les portiques, prenez quelques minutes pour vous retourner sur la jolie gare parée de vives couleurs (actuellement en travaux).

Après quelques pas dans le sud de la ville de Fujisawa, vous tomberez immédiatement sous le charme de son ambiance balnéaire. Vous apercevrez l’île d’Enoshima qui se trouve de l’autre côté du pont Benten-bashi. La traversée de la passerelle prend une dizaine de minutes à pied et offre déjà une vue imprenable sur la mer et sur le mont Fuji.

Arrivée par le pont Benten-bashi sur l'île d'Enoshima, Fujisawa, préfecture de Kanagawa

 

La rue Benzaiten Nakamise-dôri, porte d’entrée d’Enoshima

Vous voilà sur l’île, dont l’entrée est marquée par un imposant torii (porte) de bronze, qui ouvre la voie à une oasis au patrimoine culturel riche. À noter, ce torii était à l’origine en bois, avant d’être coulé en bronze en 1821 à demande de son mécène, qui y a fait graver son nom. Il est désormais désignée Propriété culturelle importante par la ville de Fujisawa.

Le grand torri à l'entrée de l'île d'Enoshima, Fujisawa, préfecture de Kanagawa

Une fois cette entrée symbolique passée, vous remontez l’étroite rue commerçante Benzaiten Nakamise-dôri (sa petite largeur est restée identique au fils des années). Entre boutiques de souvenirs, ryokans et petits restaurants ouverts proposant de déguster des spécialités locales comme les jolis biscuits illustrés de crustacés, les gâteaux traditionnels au saké, ou — moins traditionnelles mais étonnantes — les glaces à la méduse ; cette rue ne manque pas d’animation.

Vitrine de le rue commerçante Benzaiten Nakamise-dori sur l'île d'Enoshima, Fujisawa, préfecture de Kanagawa

 

À la découverte du sanctuaire shinto d’Enoshima

Après une telle affluence vous atteindrez volontiers la porte d’entrée du sanctuaire Enoshima-jinja : Zuishin-mon, qui marque un changement d’atmosphère radical et mène à la quiétude du sanctuaire Enoshima-jinja, lieu spirituel dont l’histoire remonte à l’an 552. Pour l’anecdote, le nom Zuishin-mon signifie  « cœur bienheureux », et l’on raconte qu’il fut choisi pour permettre aux pèlerins d’accéder au sanctuaire le cœur pur. Le sanctuaire est constitué de trois pavillons, chacun dédié à une déesse de la mer.

Le grand torii qui marque l'entrée du sanctuaire Enoshima-jinja, sur l'île d'Enoshima, Fujisawa, préfecture de Kanagawa

Un des bâtiments du sanctuaire shinto Enoshima-jinja sur l'île d'Enoshima, Fujisawa, préfecture de Kanagawa

 

Admirer le coucher du soleil sur le mont Fuji

En haut du sanctuaire, les rues sont plus calmes, et mènent de l’autre côté de l’île où se trouvent des points de vue idéaux pour admirer le coucher du soleil sur le mont Fuji.  

La fosse Chigogafuchi est mon spot de prédilection, et son coucher de soleil réputé fait partie des 50 plus beaux paysages de Kanagawa. Ici, des formations rocheuses permettent de s’avancer juste au bord de l’eau et créent un point de vue entièrement ouvert. En hiver prévoyez d’arriver à 17h pour profiter du coucher de soleil dans toutes ses nuances. À cette saison, l’air est plus sec et maximise vos chances de profiter d’un ciel dégagé pour apercevoir le mont Fuji. Et là, laissez-vous envoûter par ce spectacle presque surnaturel : le ciel se pare d’abord de couleurs chaudes, puis les teintes se font plus douces, avant de terminer sur une touche rosée se reflétant dans les flaques créées par les vagues sur les roches. Tout simplement splendide.

 Coucher de soleil sur la mer et le Mont Fuji depuis la fosse Chigogafuchi sur l'île d'Enoshima, Fujisawa, préfecture de Kanagawa

 Coucher de soleil sur la mer et le Mont Fuji depuis la fosse Chigogafuchi sur l'île d'Enoshima, Fujisawa, préfecture de Kanagawa

Si vous n’avez pas envie de marcher jusqu’au bout de l’île, sachez qu’il y de nombreux autres points de vue plus rapides d’accès, je vous les indique sur la carte en fin d’article.

 

Illuminations féériques : le festival Shonan no Hiseki

La nuit tombée, les étroites rue de l’île sont éclairées de petites lumières, la foule a disparu, et l’ambiance devient douce et chaleureuse. Si vous êtes sur place de la fin novembre à la mi-février, vous pourrez voir les milliers de guirlandes lumineuses qui recouvrent alors les rues, la végétation et certains bâtiments à l’occasion du festival Shonan no Hiseki. Habituellement pas très enthousiasmée par les illuminations (je les ai trop vues à Tokyo !), j’ai sincèrement été exaltée par la découverte de l’île autrement, et surtout par le jardin Samuel Cocking, l’attraction principale du festival.

Pour seulement 200¥, vous entrez dans un monde merveilleux : un grand jardin botanique recouvert d’œuvres lumineuses, aux couleurs changeantes et en mouvement. Le jardin est dominé par la tour Sea Candle, le symbole de l’île, qui brille dans la nuit comme un phare. À noter que cette tour de 60 mètres de hauteur se dote d’un observatoire avec une vue panoramique à 360 degrés (compter 300¥ supplémentaires pour en profiter). De la musique light électro ou douce accompagne les différents univers, et l’on a vraiment l’impression d’être dans un jardin féérique.

La tour Sea Candle du jardin Samuel Cocking sur l'île d'Enoshima, Fujisawa, préfecture de Kanagawa, pendant le festival hivernal d'illuminations

Illuminations dans le jardin Samuel Cocking sur l'île d'Enoshima, Fujisawa, préfecture de Kanagawa, pendant le festival hivernal d'illuminations

Pour finir, sur le chemin du retour on aperçoit au loin les lumières de la ville, et l’on se sent presque dans le Sud de la France ! Depuis, je ne cesse de retourner à Enoshima et je continue à me laisser charmer par son atmosphère relaxante, pour la plage en été, mais aussi en toute saison.

 

Se rendre à Enoshima depuis Tokyo

Bon à savoir : il existe des pass très intéressants pour la journée, Enoshima-Kamakura Freepass si vous voulez en profiter pour faire un crochet par Kamakura, à seulement 20 minutes de train ; ou tout simplement Enoshima 1-Day Passport, comprenant l’aller-retour depuis Shinjuku jusqu’à Fujisawa dans la journée, ainsi que l’entrée de 4 des principaux sites touristiques d’Enoshima. 

 

Commentaires