Article partenaire Cuisine Gastronomie Hokuriku | Kanazawa Tourisme

Le quotidien des pêcheurs de la baie de Toyama à Himi


Article en baie de Toyama réalisé en partenariat avec la ville de Himi.

L’endroit fait rêver par ses paysages somptueux. Mais Himi, petite ville les pieds dans l’eau avec vue sur la partie nord des Alpes japonaises, est aussi importante pour sa culture et son port de pêche. C’est notamment ici qu’est pêché le buri (鰤; ブリ), un poisson d’une grande finesse, qui constitue un met très prisé des fêtes de fin d’année. Embarquement immédiat à la découverte de la pêche en baie de Toyama, dans la préfecture du même nom.

baie de toyama, pêcheurs, himi, poissons, japon, croisière

Une croisière en mer

Pour se mettre dans la peau d’un marin, rien de tel qu’une petite virée sur les flots (n’oubliez pas votre appareil photo !). Commencez votre immersion en effectuant une croisière de 25 minutes, qui vous offrira un très beau panorama sur la mer, sur Himi, sur les montagnes à l’horizon et sur les zones de pêches fixes. En prime, vous serez escortés par une horde de mouettes aussi attachantes que gourmandes. De quoi ravir les petits, comme les grands enfants.

Attention : la croisière n’est pas accessible en hiver.

baie de toyama, pêcheurs, himi, poissons, japon, croisière

baie de toyama, pêcheurs, himi, poissons, japon, croisière

baie de toyama, pêcheurs, himi, poissons, japon, croisière

baie de toyama, pêcheurs, himi, poissons, japon, croisière

baie de toyama, pêcheurs, himi, poissons, japon, croisière

baie de toyama, pêcheurs, himi, poissons, japon, croisière

baie de toyama, pêcheurs, himi, poissons, japon, croisière

Le Centre d’échanges culturels de la pêche de Himi

Situé au port, ce centre vous permettra de vous renseigner sur les activités disponibles dans la ville et la baie de Toyama. C’est un lieu convivial qui promeut la culture de la pêche, et qui abrite un petit marché d’antiquités sur le thème de la mer. Vous pourrez ainsi rapporter de votre voyage un objet chargé d’histoire. C’est ici que vous pourrez également louer un vélo électrique pour 500 yens la journée, ou un vélo classique pour 200 yens.

baie de toyama, pêcheurs, himi, poissons, japon, centre d'échanges culturels
Le Centre d’échanges culturels de la pêche de Himi.

baie de toyama, pêcheurs, himi, poissons, japon, centre d'échanges culturels

baie de toyama, pêcheurs, himi, poissons, japon, centre d'échanges culturels

Antiquités à foisonbaie de toyama, pêcheurs, himi, poissons, japon, centre d'échanges culturels
Antiquités à foison.
baie de toyama, pêcheurs, himi, poissons, japon, centre d'échanges culturels
Louer un vélo comme si vous achetiez un ramen.

Le savoureux buri

Point culture de cet article : le buri, cousin japonais de la sériole méditerranéenne, est un poisson pesant entre 2,5 kg et 6 kg (voir plus !) – les plus gros se vendant à prix d’or. De teinte argentée, il se distingue par une ligne jaune le long de son corps. Il évolue plutôt dans les mers du continent asiatique et dans l’océan Pacifique et est l’une des pêches réputées de Himi.

On peut le trouver tout au long de l’année, mais au Japon, la saison bat son plein de décembre à février, par temps très froid. En effet, le buri migre vers le nord en été et vers le sud en hiver. Il vient donc se faire “prendre au piège” dans la baie de Toyama et autour de la péninsule de Noto, avec une pêche diteau filet fixe”. Une pêche respectueuse de l’environnement qui est utilisée depuis 400 ans à Himi.

La meilleure façon d’apprécier le buri est de le consommer extra-frais en sashimi. Sa chair, fraîche et grasse juste comme il faut, varie du rouge au blanc, et est d’un fondant exceptionnel. Ce poisson s’offre lors des fêtes de fin d’année, et son prix à l’unité variant entre 20 000 yens à 50 000 yens (voire plus, selon l’offre et la demande), vous comprendrez que cela constitue un cadeau exceptionnel.

baie de toyama, pêcheurs, himi, poissons, japon, enchères, buriLe fameux buri.

Retour de pêche et vente aux enchères au marché

Lorsque la ville est endormie et que l’aube pointe, au port de Himi, on s’active. Les marins rentrent très tôt, et se dépêchent de décharger leurs marchandises. C’est une course contre la montre qui commence, car pêcheurs comme restaurateurs veulent garantir une fraîcheur maximale des poissons à leur clients.

Il est possible d’assister aux ventes aux enchères, qui se déroulent très vite, via la Himi Tourism Association, qui vous proposera une visite du marché entre 6h et 10h. Réserver votre place pour assister à la vente aux enchères ded poissons par téléphone ici.

baie de toyama, pêcheurs, himi, poissons, japon, enchères
L’entrée du marché, au port.

baie de toyama, pêcheurs, himi, poissons, japon, enchères

baie de toyama, pêcheurs, himi, poissons, japon, enchères

baie de toyama, pêcheurs, himi, poissons, japon, enchères

baie de toyama, pêcheurs, himi, poissons, japon, enchères

baie de toyama, pêcheurs, himi, poissons, japon, enchères

baie de toyama, pêcheurs, himi, poissons, japon, enchères

baie de toyama, pêcheurs, himi, poissons, japon, enchères
Très attentifs à la marchandise.

Pour terminer votre initiation, vous pourrez visiter une très belle demeure traditionnelle japonaise, qui appartenait justement à une famille qui a fait fortune dans le commerce du buri pendant l’ère Meiji. La villa Hamamoto regorge de trésors.

baie de toyama, pêcheurs, himi, poissons, japon, Villa Hamamoto
La Villa Hamamoto à Himi.

Comment s’y rendre ?

À seulement une heure de Kanazawa (accessible facilement en voiture et en Shinkansen, via Shin-Takaoka), autre petit bijou culturel au nord des Alpes japonaises, Himi vous offrira un dépaysement total, loin des grandes métropoles, au cœur de la baie de Toyama. Situé à 4h de Kyoto et Tokyo en Shinkansen, Himi constitue la destination idéale pour un week-end à la campagne. Depuis Tokyo, deux façons principales de vous y rendre :

  • Prenez le Hokuriku Shinkansen, direction Kanazawa, et descendez à Shin-Takaoka. De là, prenez un bus local (quai numéro 4 de la gare routière, 500 yens) qui vous conduira dans les terres jusqu’à la station Himi-Banyagai, proche du port et du centre-ville.
baie de toyama, pêcheurs, himi, poissons, japon, Shinkansen
Le shinkansen, si rapide et confortable.

baie de toyama, pêcheurs, himi, poissons, japon

  • Autre option : prenez la même ligne de Shinkansen mais cette fois-ci, descendez à Toyama. Prenez ensuite un train sur la Toyama Line (Ainokaze Toyama Tetsudô) et descendez à Takaoka (4 arrêts). Prenez finalement un dernier train sur la Himi Line, qui vous emmènera à la gare de Himi, le terminus, en longeant la mer du Japon et ses beaux paysages.
baie de toyama, pêcheurs, himi, poissons, japon
La vue durant le voyage en train.

Une fois sur place, vous pouvez louer des vélos de compétition ici, pour seulement 500 yens par jour le vélo électrique ou 200 yens le vélo classique, si vous décidez de rester dans le centre. Mais il est préférable de louer une voiture, par exemple ici, si vous souhaitez profiter également des alentours et des nombreuses activités à y pratiquer.

Voir aussi :

Commentaires