Activités Chugoku | Hiroshima

Okunoshima : l’île des lapins à Hiroshima


À une courte distance d’Hiroshima et de Miyajima, une des nombreuses îles de la Mer intérieure du Japon mérite une visite pour une particularité unique… Il s’agit de l’île d’Okunoshima peuplée de centaines de lapins ! Une bonne dose de kawaii au programme, mais sur fond d’une histoire sombre puisqu’on y a produit des armes chimiques, notamment pendant la Seconde Guerre mondiale.

Sur le ferry pour se rendre à l'île d'Okunoshima, Préfecture d'Hiroshima, Japon
L’île d’Okunoshima, vue du ferry. 

Une île peuplée de lapins

Ce qui attire généralement les visiteurs à Okunoshima (大久野島), mieux connue comme “l’île des lapins” ou “Usagi Shima” (ウサギ島), ce sont les centaines de lapins sauvages qui l’habitent. Comme les daims du parc de Nara ou du sanctuaire d’Itsukushima, les lapins d’Okunoshima sont habitués aux humains et ne les fuient pas.

Lapins sur l'île d'Okunoshima, Préfecture d'Hiroshima, Japon

Deux lapins sur l'île d'Okunoshima, Préfecture d'Hiroshima, Japon

Certains se précipitent sur les visiteurs en quête d’un peu de nourriture, pendant que d’autres sommeillent tranquillement au soleil. Sauvages mais pas trop farouches !

Les lapins peu farouches de l'île d'Okunoshima, Préfecture d'Hiroshima, Japon

Lapins à l'ombre d'un mimosa sur l'île d'Okunoshima, Préfecture d'Hiroshima, Japon

 

La face sombre de l’histoire d’Okunoshima

La raison exacte de la présence des lapins sur l’île reste discutée. Mais l’hypothèse principale est liée aux activités qu’elle a abritées au début du XXe siècle : ils sont probablement les descendants de cobayes utilisés pour tester des armes chimiques.

C’est l’aspect moins “kawaii” de l’île. Après avoir été une forteresse pendant la guerre russo-japonaise de 1905, elle fut un temps effacée des cartes, servant de base secrète de l’Armée Impériale Japonaise pour la production de gaz toxiques, notamment pendant la Seconde Guerre mondiale.

Outre un musée consacré à cette histoire, on trouve en se promenant de nombreuses ruines qui en témoignent, faisant d’Okunoshima un lieu particulièrement intéressant pour les amateurs d’Histoire et de ruines industrielles.

Vestiges de guerre sur l'île d'Okunoshima, Préfecture d'Hiroshima, Japon
Constructions ayant abrité des batteries d’artillerie pendant les guerres russo-japonaise et sino-japonaise, et des stocks de gaz toxiques pendant la Seconde Guerre mondiale.

Certains bâtiments, comme l’ancienne centrale électrique, sont très impressionnants. Le contraste avec le cadre idyllique de l’île est saisissant.

Ancienne centrale électrique sur l'île d'Okunoshima, Préfecture d'Hiroshima, Japon

Ancienne centrale électrique sur l'île d'Okunoshima, Préfecture d'Hiroshima, Japon

 

Paysages de la Mer Intérieure

En effet, Okunoshima est l’une des nombreuses îles de la Mer Intérieure de Seto, qui reste l’un des plus beaux paysages que j’aie pu voir au Japon : une mer calme, turquoise et transparente, parsemée d’innombrables îles, certaines assez vastes, d’autres minuscules, recouvertes d’une végétation dense.

Magnifiques paysages de l'île d'Okunoshima, Préfecture d'Hiroshima, Japon

Cette région est connue pour être l’une des plus ensoleillées du Japon donc, en toute saison, il y a de grandes chances que le ciel soit bleu et le soleil au rendez-vous (ces photos ont été prises début mars).

Du bleu à perte de vue sur l'île d'Okunoshima, Préfecture d'Hiroshima, Japon

Vue sur la Mer Intérieure de Seto depuis l'île d'Okunoshima, Préfecture d'Hiroshima, Japon

L’île n’est pas habitée et il suffit de s’éloigner un peu du chemin principal pour échapper aux nombreux visiteurs et admirer les paysages. Cherchez les sentiers qui grimpent : du point culminant de l’île, le panorama sur la Mer Intérieure et la côte d’Hiroshima sont impressionnants.

Vue sur la Mer Intérieure de Seto depuis les hauteurs de l'île d'Okunoshima, Préfecture d'Hiroshima, Japon

Lapin sur l'île d'Okunoshima, Préfecture d'Hiroshima, Japon

 

Quelques règles à respecter pour le bien-être des lapins

Même si elles semblent aller de soi, il est préférable de rappeler quelques règles pour une visite respectueuse des lapins et de l’île (ce sont celles listées sur le site rabbit-island.info).

1• Ne pas essayer d’attraper les lapins, ni de leur courir après. Nous ne sommes pas dans un “rabbit café”, et bien qu’ils soient habitués aux humains, les lapins qui peuplent Okunoshima sont des animaux sauvages, peureux et fragiles. Ils seront ravis de venir vers vous pour mander un peu de nourriture, mettront peut-être d’eux-mêmes les pattes sur vos genoux, mais ils n’ont pas forcément envie d’être câlinés.

2• Ne pas nourrir les lapins sur les routes. Elles peuvent sembler désertes, mais si elles sont là c’est bien que des véhicules y passent parfois. Il ne faut donc pas habituer les lapins à rester sur les routes, tout simplement pour leur sécurité.

Lapins traversant la route de l'île d'Okunoshima, Préfecture d'Hiroshima, Japon

3• Ne pas laisser de la nourriture traîner. Les lapins ne sont pas friands de nourriture abîmée, et celle-ci attire les corbeaux, mettant notamment en danger les laperaux.

4• Ne pas donner n’importe quoi à manger aux lapins : pas de pommes de terre (les lapins ne les digèrent pas), de pain ou de nourriture industrielle : nourrissez-les uniquement avec des légumes (salade, carottes…) ou avec de la nourriture adaptée vendue sur l’île ou dans les ports de ferry. Des avertissements signalent qu’il faut éviter d’approcher vos doigts de la bouche des lapins ; beaucoup le font, mais c’est à vos risques et périls : ils peuvent mordre, même involontairement.

Nourriture achetée pour les lapins de l'île d'Okunoshima, Préfecture d'Hiroshima, Japon
Sachet de nourriture acheté 100¥ (moins d’1€) au port d’Omishima.

5• Soyez prudents si vous visitez l’île à vélo. Les lapins ne sont pas toujours très réactifs et un incident est vite arrivé. Mon conseil est tout simplement de visiter l’île à pied : elle n’est pas très grande et certains des plus beaux endroits sont difficiles d’accès à vélo.

6• Ne cherchez pas à ramener un lapin avec vous. C’est formellement interdit et évident, mais si les sites touristiques le précisent c’est que ça ne l’est malheureusement pas pour tout le monde.

Lapins se laissant approcher sur l'île d'Okunoshima, Préfecture d'Hiroshima, Japon

7• N’ammenez pas votre lapin sur l’île pour l’y abandonner. Tout simplement : n’abandonnez pas votre lapin. En outre c’est un animal domestique et il ne ferait pas long feu dans la nature.

8• Si vous venez sur l’île en voiture, faites très attention en démarrant, des lapins pourraient s’être réfugiés sous le véhicule. A priori, vous n’avez aucune raison de venir sur l’île en voiture, mais si jamais… pensez-y.

9• Si vous en avez la possibilité, remplissez les gamelles d’eau des lapins. Il y en a un peu partout, donc si vous avez une gourde ou une bouteille avec vous, pensez à faire des provisions d’eau pour les remplir.

Lapins se désaltérant sur l'île d'Okunoshima, Préfecture d'Hiroshima, Japon

10• Le dernier conseil qu’on trouve sur le site Internet rabbit-island.info est de prendre des photos des lapins et de les partager pour faire connaître l’île à travers le monde… c’est chose faite pour moi ! Cependant l’île ne manque pas de notoriété : j’ai eu la chance de la visiter un jour assez calme, mais il y a parfois beaucoup de visiteurs donc mon dernier conseil sera de prévoir une visite plutôt en semaine, hors jours fériés… et surtout pas pendant la “golden week”.

Lapin endormi sur l'île d'Okunoshima, Préfecture d'Hiroshima, Japon

 

Plus d’informations

Vous trouverez de nombreuses informations sur l’île d’Okunoshima sur le site rabbit-island.info (en anglais), ainsi que sur le site de l’office du tourisme de la ville de Takehara (en anglais).

L’île n’est pas habitée, mais vous pouvez y passer la nuit dans le seul hôtel qui s’y trouve (pensez à réserver à l’avance). C’est également là que vous pourrez vous restaurer.

Certains ne restent qu’une petite heure sur l’île, et c’est tout à fait possible car elle est petite. Mais il vaut mieux prévoir une demi-journée pour prendre le temps de l’explorer et d’en profiter.

Comment s’y rendre ?

L’île d’Okunoshima est accessible en ferry depuis les ports de Tadanoumi (忠海港) ou d’Omishima Sakari (大三島—盛港). La traversée prend 15 minutes depuis chacun de ces ports.

Tadanoumi est à 25 minutes en train de Mihara, située sur la ligne Shinkansen qui relie Osaka à Hiroshima (2 heures depuis Osaka et 20 minutes depuis Hiroshima). Des bus relient également Hiroshima à Tadanoumi en 90 minutes.

L’île d’Omishima est située sur la fameuse route Shimanami Kaido. Il est donc possible de faire une étape à Okunoshima lors d’une traversée de la Mer Intérieure du Japon à vélo (ou en voiture).

Toutes les informations sur les transports et les ferry (horaires, tarifs, etc.) sont disponibles sur cette page (en anglais).

Ferry pour repartir de l'île d'Okunoshima, Préfecture d'Hiroshima, Japon
Le ferry du retour arrive au port d’Okunoshima.

 

    
Prénom Okunoshima
Catégorie Ile
Adresse Ōkunoshima, Takehara, Préfecture de Hiroshima
Accès
Ōkunoshima, Takehara, Préfecture de Hiroshima
Horaires premier ferry à 7h40 / dernier à 19h15
Prix 620¥ l'aller-retour en Ferry
Mode de paiement Cash

Commentaires