Activités Article partenaire Hokkaido

Visite guidée à vélo dans l’Est d’Hokkaido


Article réalisé en partenariat avec l’Association de Tourisme de Koshimizu.

Koshimizu à vélo

Koshimizu est l’endroit idéal pour profiter de la beauté des paysages naturels d’Hokkaido. Une des activités les plus populaires de la région pour en profiter est le cyclisme du fait des routes relativement plates et faciles à naviguer.

Circuit à vélo guidé à travers Koshimizu à Hokkaido, Japon

L’association de Tourisme de Koshimizu offre des circuits à vélo guidés pour tous ceux qui seraient intéressés d’en apprendre plus sur la région tout en s’y baladant à deux roues. Lors de ces visites, les participants peuvent s’immerger pleinement dans la nature, à travers champs, tout en faisant de l’exercice. Depuis le Lac Tofotsu jusqu’à des champs de fleurs sauvages ou de légumes verts parfaitement alignés, en passant par le Mt. Shari surplombant ces grandes étendues, le cadre est idéal pour une balade à vélo.

Pour les visiteurs préférant voyager léger, l’office du tourisme propose à la location des vélos hybrides ainsi que des casques. Les vélos sont faciles à utiliser, équipés d’un système de vitesse très simple. Le parcours auquel je participais s’étirait sur une durée d’une heure et demi. Démarrant à l’office du tourisme tout près de la gare Hama-Koshimizu, nous commencions par nous diriger au nord est avec un premier arrêt au Furetoi Scenic Viewpoint.

Furetoi Scenic Viewpoint sur le circuit à vélo guidé à travers Koshimizu à Hokkaido, Japon

Le Furetoi Scenic Viewpoint est une structure en forme de pyramide offrant un point de vue à 360 degrés sur Koshimizu. Il surplombe la Mer d’Okhotsk côté nord et le Lac Tofutsu de l’autre côté. Je pouvais apercevoir de la fumée s’élever des champs dans la chaleur du petit matin, ajoutant au paysage une ambiance cinématographique. On distingue au pied du Furetoi Scenic Viewpoint un camping pratiquement installé sur la plage.

Fleurs sauvages

Après avoir quitté le point de vue, nous remontions à vélo pour nous diriger un peu plus bas sur la route 244 avant de partir sur la gauche en direction du Lac Tofutsu. Parmi les champs traversés on distingue une grande variété de fleurs sauvages, ponctuant le paysage de touches de violet, rose et magenta.

Fleurs sauvages observées en chemin sur le circuit à vélo guidé à travers Koshimizu à Hokkaido, Japon

Nous traversons ensuite le Lac Tofutsu via le Pont Heiwa avant de pénétrer dans une zone boisée de toutes parts. J’avais appris le jour précédent que compte tenu de la proximité du lac avec le bord de mer, la moitié des espèces d’oiseaux d’Hokkaido pouvaient être observées dans cette zone. C’est d’ailleurs pour cette raison que Koshimizu une destination très prisée des ornithologues et photographes à la recherche d’aigles, faucons, hérons, grues, de plus petites variétés telles que pinsons et moineaux ainsi que bon nombre d’autres oiseaux migratoires. Mon guide m’explique qu’au début du printemps, il n’est pas rare que plusieurs cygnes chanteurs rejoignent le lac depuis la Russie. Tandis que nous passions dans les bois, elle me pointait du doigt les oiseaux en train de chanter dans les arbres. Elle me faisait réaliser que c’est à vélo que l’on peut profiter au mieux des différents chants de ces oiseaux, un trajet en voiture étant trop bruyant et rapide pour apprécier pleinement cet environnement naturel.

Les arbres de chaque côté de la route défilaient à toute allure. Tandis que nous roulions en descente, le vent généré par la vitesse était rafraichissant. De temps à autres, la forêt s’ouvrait sur des rangées de récoltes dans les champs, desquels se détachaient quelques fermes anciennes. Rouler à vélo à travers ces champs avait quelque chose de pittoresque tout autant qu’apaisant. Nous nous rapprochions dans le même temps de l’une de nos premières collines.

Champs agricoles sur le circuit à vélo guidé à travers Koshimizu à Hokkaido, Japon

Nous nous accordions une pause au sommet de la colline surplombant un champ de pommes de terre. Ma guide me confiait que les bourgeons des plants de pommes de terre offraient un paysage magnifique au mois de Juillet, recouvrant tout le champ de fleurs blanches. Ce tour à vélo s’avéra être un bon exercice physique, récompensé au sommet par la vue sur les champs plus bas et, bien sûr, les sensation procurées par la descente. Ma guide me rappelait de ne pas freiner trop brusquement.

La route menant au paradis

Après avoir traversé encore plusieurs autres champs, nous faisions de nouveau un arrêt tout en haut d’une troisième colline offrant une vue sur une route parfaitement droite. Ma guide m’explique que ce type de route est typique d’Hokkaido. La région s’est en effet développée bien plus tard que le reste du Japon, jusqu’à il y a tout juste 150 ans, bénéficiant ainsi d’une organisation des villes plus simple, sur le modèle d’un damier. En résultent des routes similaires à celle-ci, s’étirant à perte de vue ou tout du moins jusqu’à ce qu’elles redescendent puis remontent sur les hauteurs d’une colline. Ma guide me précise que la route que nous avons sous les yeux s’étire sur plus de 20km. Elle porte le nom de Ten-ni-tsuzuku Michi ou « la route menant au paradis ». Juste à notre droite se trouve une vue sur le Mt. Shari.

La route menant au paradis sur le circuit à vélo guidé à travers Koshimizu à Hokkaido, Japon

Nous avons ensuite redescendu la colline ce qui nous donna suffisamment d’élan pour grimper en haut de la suivante avant de nous arrêter entre deux champs bien verts. Des rangées et des rangées de plants parfaitement alignés s’étiraient de chaque côté. Il y a quelque chose de très apaisant et paisible à se retrouver au beau milieu de cet environnement naturel. Koshimizu est réputé pour ses pommes de terre, son blé et ses betteraves sucrières. Les plants de pommes de terre et de fleurs sont semés de manière alternée d’une année sur l’autre afin de préserver au mieux les nutriments présents dans la terre.

Circuit à vélo guidé à travers Koshimizu à Hokkaido, Japon

Hogaja Factory

Sur le trajet retour jusqu’à l’Office du Tourisme, nous faisons un dernier arrêt à la Hogaja Factory, spécialisée dans la production de Hogaja senbei (crackers japonais) à base de pomme de terre, d’algue kombu, de coquille Saint-Jacques et bien d’autres. Ma guide me met au défi de deviner de quel type de bâtiment il s’agissait avant de devenir une usine. À en juger par le télescope installé en haut du bâtiment je penchais pour un observatoire. Elle me révélait finalement qu’il s’agissait d’une école élémentaire.

Hokuyo Factory sur le circuit à vélo guidé à travers Koshimizu à Hokkaido, Japon

De nos jours, il est possible de visiter l’usine afin de découvrir comment ces snacks sont fabriqués. On y trouve également une boutique de souvenirs dans laquelle il est possible de s’installer pour prendre une pause.

Hokuyo Factory sur le circuit à vélo guidé à travers Koshimizu à Hokkaido, Japon

Depuis la Hogaja Factory le trajet fut très court pour retourner à notre point de départ à l’Office du Tourisme. Un trajet qui nous fit passer devant un charmant petit stand de légumes sur le bord de la route et toujours plus de champs agricoles d’un vert intense en arrière-plan. Cette promenade à vélo m’aura vraiment permis de me faire une idée de ce qui rend Hokkaido si unique. C’est une expérience qui permet de profiter pleinement du grand air et de la beauté naturelle des paysages du nord du Japon.

Circuit à vélo guidé à travers Koshimizu à Hokkaido, Japon

Faire une réservation

Pour réserver un parcours à vélo avec guide privé pour un groupe jusqu’à quatre personnes, faites votre demande au moins sept jours à l’avance. Pour plus d’information rendez-vous sur ce site internet.

    
Prénom Office du Tourisme de Koshimizu
Catégorie Circuits à vélo
Adresse Hamakoshimizu 474-7, Koshimizu-chō, Shari-gun, Hokkaidō
Accès
Hamakoshimizu 474-7, Koshimizu-chō, Shari-gun, Hokkaidō
Horaires 10:00-15:00
Prix ¥12,000 pour une personne (¥10,000 par personne à partir de deux personnes et plus)
Mode de paiement Cash

Texte original : Jeremy Doccola

Traduction : Marion Pont

 

Commentaires