Kanto | Tokyo Tourisme

Top 8 des jardins japonais à voir dans Tokyo

Jardins japonais Tokyo, Japon

Tokyo offre de multiples parcs et jardins japonais pour s’évader de l’agitation urbaine. Chaque quartier dispose de son îlot vert. Malgré l’urbanisation, des jardins japonais datant du 17ème siècle ont été préservés. Voici notre top 8 des jardins japonais à ne pas manquer !

1. Parc Shinjuku Gyoen

Avec ses 58 hectares d’espace vert, le Shinjuku Gyoen est l’un des plus grand parcs de Tokyo. Ancienne demeure de la famille Naito sous l’ère Edo, le site est ouvert au public depuis 1949. Sa particularité est sa diversité, on peut contempler des jardins de style japonais, français et anglais. La serre abrite une grande diversité de plantes subtropicales. Au printemps, venez admirer la floraison des 1 500 cerisiers du parc.

Le jardin Shinjuku Gyoen à Tokyo, Japon.
Parc Shinjuku Gyoen

2. Jardins du Palais impérial

En plein coeur de Tokyo, le palais impérial est caché dans un immense parc cerné par les douves et les remparts. Seulement une partie du parc est accessible au public toute l’année : les jardins du palais impérial qui ont préservé une partie des vestiges du chateau d’Edo.

Les jardins Est palais impérial à Tokyo, Japon.
Jardins Est du palais impérial

3. Jardin Hama-Rikyu

A seulement quelques minutes à pieds du palais impérial, le jardin de Hama-Rikyu est une lagune artificielle fondée au 17ème siècle dont le paysage varie selon les marées. N’oubliez pas d’admirer le pin tri-centenaire tentaculaire à l’entrée du jardin. Le site abrite également un embarcadère pour les croisières sur la rivière Sumida.

Jardin de Hama-Rikyu à Tokyo, Japon.
Jardin de Hama-Rikyu

4. Jardin Koishikawa Koraku-en

Dans le quartier de Bunkyo à proximité du Tokyo Dome, le jardin de Koishikiwa Koraku-en a été conçu dans le style Daimyo par la famille Tokugawa au début de la période Edo au 17ème siècle. Rendez-vous de l’étang principal, pour contempler le pont rouge vermillon Tsuten-Kyo ainsi que le pont en pierre Engetsu-Kyo dont le reflet sur l’eau rappelle la pleine lune.

Jardin de Koishikawa Koraku-en à Tokyo
Jardin de Koishikawa Koraku-en : Pont Tsuten-Kyo

5. Jardin Rikugi-en

Fondé en 1702 par Yanagisawa Yoshiyasu, le jardin Daimyo de Rikugi-en est inspiré de la poésie traditionnelle japonaise Waka. Montez au sommet de la colline artificielle Fujimi-yama pour admirer la vue sur le jardin. A l’automne, venez contempler les érables rouges appelés “momiji“.

Jardin de Rikugi-en
Jardin de Rikugi-en

6. Jardin Kyu Furukawa teien

Evadez-vous un instant en Angleterre au jardin de Kyu Furukawa teien. Une résidence conçue par l’architecte anglais Josiah Conder et une terrasse de style occidental plantée de roses surplombent le jardin japonais. A noter, l’entrée du jardin n’intègre pas la visite de la résidence.

Jardin de Kyu Furukawa avec sa résidence
Jardin de Kyu Furukawa teien

7. Parc de Ueno

Dans le quartier Taito, l’immense parc de Ueno abrite de nombreuses attractions : un zoo, des temples ainsi que plusieurs musées dont le musée national de Tokyo. Vous pouvez également vous balader autour de l’étang Shinobazu recouvert de nénuphars. Lors du hanami, l’allée des cerisiers est pris d’assaut.

Le jardin à Ueno à Tokyo
Parc Ueno : Etang Shinobazu

8. Parc Yoyogi Koen

A Harajuku, le parc Yoyogi Koen est idéal pour pique-niquer les week-ends, se promener à pieds ou en vélo et observer la vie Tokyoïte avec ses diverses animations. Ne manquez pas les danseurs de Rockabilly à l’entrée du parc avant de visiter le sanctuaire shinto Meiji-Jingu.

Parc Yoyogi Koen à Tokyo
Parc Yoyogi Koen

 

Commentaires