Article partenaire Kanto | Tokyo Tourisme

Quatre idées de découvertes à Tokyo la nuit


Découverte de Tokyo la nuit en partenariat avec le siège du gouvernement métropolitain de Tokyo.

Tokyo la nuit est plus vivante que jamais. La plus grande ville du monde et capitale nippone révèle un autre visage. Elle se découvre simplement en se baladant dans les étroites ruelles de Shinjuku, par exemple du côté du désormais célèbre Golden Gai, ou en profitant de l’ambiance animée d’un after-work de salarymen dans une izakaya de quartier. Mais ce n’est pas tout ! Voici quatre idées originales pour apprécier Tokyo la nuit.

1. Découvrir le théâtre kabuki à Ginza

Tokyo la nuit, Kabuki, Kabukiza, Ginza
Le kabukiza à Ginza, lieu historique des représentations de Kabuki à Tokyo.
Tokyo la nuit, Kabuki, Kabukiza, Ginza
Les affiches annonçant les représentations.

Il est l’emblème du quartier de Ginza. Le théâtre kabukiza est un édifice blanc et doré majestueux, qui révèle toute sa beauté la nuit. C’est ici que sont données les plus prestigieuses représentations de kabuki.

Le kabuki est une forme épique du théâtre traditionnel japonais qui a vu le jour à l’époque Edo, au début du XVIIe siècle. Il est interprété par des troupes exclusivement masculines, tradition qui perdure encore aujourd’hui. Les acteurs spécialisés dans les rôles féminins sont appelés onnagata. Cet art est une institution au Japon et une découverte originale de Tokyo la nuit.

Tokyo la nuit, Kabuki, Kabukiza, Ginza

Je rêvais d’assister à une représentation dans ce somptueux théâtre et je n’ai pas été déçue. La salle principale du théâtre est immense et les décors somptueux. J’ai adoré l’ambiance. De nombreuses femmes portent le kimono dans le public et tout le monde ou presque déguste un bento acheté sur place en regardant le spectacle.

Grâce à une tablette, il est possible d’avoir les sous-titres en anglais de la pièce qui se joue (location : 500 yens). Une expérience à faire au moins une fois pour s’immerger dans la culture japonaise.

Tokyo la nuit, Kabuki, Kabukiza, Ginza

Notez bien qu’il est rigoureusement interdit de prendre des photos pendant les représentations. Les performances sont données quasiment tous les jours, et vous pouvez choisir d’y aller le matin, l’après-midi ou en soirée. À chaque fois, cinq actes sont joués. Mais je conseille d’assister à seulement un ou deux actes pour les non-initiés.

Les prix varient de 4000 yens à 22 000 yens selon les sièges. Possibilité d’acheter des places le jour même et uniquement sur place (plutôt en matinée) pour seulement un seul acte.

2. Diner en musique au Billboard Live Tokyo

Billboard Live Tokyo est une salle de concert aussi mythique pour les Japonais que pour les Français l’Olympia. Il est très difficile de décrocher des tickets et on comprend pourquoi. Dans une ambiance tamisée, et presque en toute intimité, vous dînez – de la cuisine exclusivement italienne – en écoutant et regardant l’artiste qui se produit à seulement quelques mètres de vous.

Tokyo la nuit, Kabuki, Roppongi, Shinjuku, Sortie, Concert, Billboard Live

Tokyo la nuit, Kabuki, Roppongi, Shinjuku, Sortie, Concert, Billboard Live

Cette salle de spectacle accueille les plus grands artistes internationaux et japonais, avec une programmation qui fait la part belle au Rnb et au jazz. Lady Gaga y aurait donné un concert unique.

Ce soir là, je découvre l’artiste japonaise Chitose Hajime, Originaire d’Amami-Ōshima, elle chante dans le style vocal traditionnel de cette région. Peu avant la fin du concert, le rideau derrière la scène s’ouvre et dévoile une vue époustouflante de Tokyo la nuit et de ses buildings illuminés. Un moment magique !

Plus d’information sur le site internet du Billboard Live.

Tokyo la nuit, Kabuki, Roppongi, Shinjuku, Sortie, Concert, Billboard Live

3. Visiter Roppongi et ses musées

Tokyo la nuit, Kabuki, Roppongi, Shinjuku, Sortie, Concert

Pour découvrir Tokyo la nuit, Roppongi est le lieu branché par excellence, très prisé des expatriés. Si vous souhaitez sortir en club, c’est ici a priori que vous trouverez votre bonheur.

Mais ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que Roppongi  est également l’un des hauts lieux culturels de Tokyo. À seulement quelques minutes à pieds de la station de métro du même nom,  se trouve pas moins de trois musées parmi les plus célèbres de Tokyo : le centre national des Arts de Tokyo, le musée d’art Mori et le musée Suntory.

Tokyo la nuit, Kabuki, Roppongi, Shinjuku, Sortie, Concert, Louise Bourgeois
“La Maman” de Louise Bourgeois.

En chemin pour aller au Mori Art Museum, je tombe sur une araignée géante de 10 mètres de haut devant le complexe de Roppongi Hills. Il s’agit de “La Maman”, une œuvre monumentale de la sculptrice et plasticienne française Louise Bourgeois. Impressionnante.

Il est 21 heures et les musées sont encore ouverts, pour encore une heure et même plus pour certains (pensez tout de même à vérifier les horaires en amont). Le moment est idéal pour apprécier l’art à Tokyo. Les musées de la capitale se vident enfin, vous donnant l’illusion en soirée que les établissements ont été privatisés rien que pour vous ! Ce soir-là, je me rends au Mori Art Museum, musée d’art contemporain se trouvant dans le complexe Roppongi Hills.

Tokyo la nuit, Kabuki, Roppongi, Shinjuku, Sortie, Concert, Mori Art Museum
Port of Reflections 2014

Le Mori Art Museum ne présente que des expositions temporaires. Jusqu’au 1er avril 2018, les œuvres de l’argentin Leandro Erlich, le roi de l’illusion d’optique, sont à découvrir. J’ai adoré son travail et la variété des œuvres présentées. Je me suis rarement autant amusée dans un musée. Et étant seule, j’ai pu m’en donner à coeur joie pour les photos.

Tokyo la nuit, Kabuki, Roppongi, Shinjuku, Sortie, Concert, Mori Art Museum
The Classroom 2017
Tokyo la nuit, Kabuki, Roppongi, Shinjuku, Sortie, Concert, Mori Art Museum
Le palais des glaces (ou des cabines d’essayage) vu par l’artiste Leandro Erlich.
Tokyo la nuit, Kabuki, Roppongi, Shinjuku, Sortie, Concert, Mori Art Museum
Building 2004/2017

Lors de ma visite, l’entrée du Mori Art Museum coûtait 1800 yens et comprenait l’accès à l’observatoire Tokyo City View situé au 52e étage, qui est accessible jusqu’à 23 heures (dernière entrée à 22h30). Des sièges n’attendent que vous pour vous permettre d’admirer le spectacle de Tokyo la nuit, en toute tranquillité. Les horaires d’accès changent en fait selon les jours, donc le mieux reste de visiter en avance le site officiel (en anglais).

Tokyo la nuit, Kabuki, Roppongi, Shinjuku, Sortie, Concert, Tokyo City View

Tokyo la nuit, Kabuki, Roppongi, Shinjuku, Sortie, Concert, Tokyo City View

4. Se relaxer dans un onsen à Odaiba

C’est bien connu : les Japonais adorent les parcs d’attraction. Sur l’ile artificielle d’Odaiba, ils ont imaginé un parc sur le thème du onsen, ces bains et sources chaudes si typiques du Japon, ici aménagés dans l’esprit d’Edo (l’ancien nom de Tokyo et période courant de 1603 à 1868). Il s’agit de Oedo-onsen Monogatari.

Une fois en yukata, le kimono de coton léger, vous pouvez explorer ce complexe qui comporte des bains chauds modernes intérieurs et extérieurs, différents espaces de massages, des restaurants et même des arcades de jeux. Le bain de pieds extérieur est magnifique.

Tokyo la nuit, Kabuki, Roppongi, Shinjuku, Sortie, Concert, Oedo Onsen Monogatari

Tokyo la nuit, Kabuki, Roppongi, Shinjuku, Sortie, Concert, Oedo Onsen Monogatari

Tokyo la nuit, Kabuki, Roppongi, Shinjuku, Sortie, Concert, Oedo Onsen Monogatari
Le bain de pieds extérieur est magnifique !

Tokyo la nuit, Kabuki, Roppongi, Shinjuku, Sortie, Concert, Oedo Onsen Monogatari

Tokyo la nuit, Kabuki, Roppongi, Shinjuku, Sortie, Concert, Oedo Onsen Monogatari

Le lieu est ouvert de 11heures du matin à 9heures du matin le jour suivant ! Parfait pour une nuit debout sous le signe de la relaxation, surtout qu’ici il est impossible de vous ennuyer.

Tarif : compter environ 2600 yens, mais variable selon l’heure d’entrée. Voir aussi le site internet officiel, en anglais.

Bonus : nuit au Book & Bed et monjayaki

Car la  visite de Tokyo ne se limite pas à la soirée, voici deux autres conseils pour découvrir la capitale.

D’abord, si vous cherchez un endroit où vous reposer après une soirée aussi chargée, je ne peux que vous recommander le Book & Bed – un nouvel endroit qui se veut “bibliothèque-hôtel”, à Ikebukuro ! Pas besoin de préciser que les étagères de l’établissement débordent de titres du monde entier.

Tokyo la nuit, Kabuki, Roppongi, Shinjuku, Sortie, Concert, Oedo Onsen Monogatari

Enfin, peut-être pour le déjeuner suivant, il ne faut pas ignorer la spécialité culinaire de Tokyo. Chaque région ou grande ville du Japon a sa spécialité culinaire, et ici, c’est le monja. Une sorte de galette de chou, proche de l’okonomiyaki, mais plus liquide. On peut l’agrémenter avec des crevettes, du porc et les légumes de notre choix. Sur Tsukushima, dans « la rue du monja », on trouve des dizaines de restaurants consacrés à ce plat. La plupart du temps, vous pouvez le cuisiner vous même sur une grande plancha.

Tokyo la nuit, Kabuki, Roppongi, Shinjuku, Sortie, Concert, Oedo Onsen Monogatari

 

Commentaires