Kanto | Tokyo Tourisme

Kawagoe : 5 raisons de visiter cette “petite Edo” depuis Tokyo !


À 30 minutes en train du centre de Tokyo, Kawagoe est une petite ville qui a conservé certains bâtiments de l’époque Edo (de 1603 à 1867), c’est d’ailleurs pour cela qu’on la surnomme la « petite Edo ». Comme les principaux lieux d’intérêt sont regroupés autour de sa rue principale, c’est une destination idéale pour une petite escapade d’une journée. Suivez-moi, on remonte dans le temps avec ces 5 visites incontournables :

 

1. Flâner dans la rue principale « Kurazukuri no machinami »

« Kura » signifiant « entrepôt » en japonais, les « Kurazukuri » sont des bâtiments aux murs d’argile construits dans le style entrepôt, à la mode d’Edo. L’intérêt principal de ce type de construction c’est qu’il résiste mieux au feu que les bâtiments en bois. À l’époque, Kawagoe était une ville importante puisqu’elle fournissait Edo, la capitale (l’actuelle Tokyo) en marchandises. C’est grâce à ce commerce florissant que les habitants ont pu s’enrichir et faire construire ces bâtiments très chers. Et c’est grâce à leur solidité qu’ils ont résisté au temps et qu’on peut les admirer encore aujourd’hui ! Quand on arrive de la gare (compter 15-20 minutes à pied) dans cette rue bordée de « Kurazukuri », on est tout de suite saisi par ce qu’a pu être l’ambiance d’Edo d’il y a quelques siècles. La rue s’étend sur 100 mètres, n’hésitez pas à vous arrêter dans les charmantes boutiques !

Bâtiment d'époque Edo dans la rue principale « Kurazukuri no machinami » de Kawagoe

Bâtiment d'époque Edo dans la rue principale « Kurazukuri no machinami » de Kawagoe

 

2.Remonter officiellement dans le temps devant la « Toki no kane »

La « Toki no kane » ou « Cloche du temps » est un clocher en bois construit entre 1624 et 1644. La structure actuelle remonte à 1894, la première version n’ayant pas survécu au grand feu de Kawagoe. S’il sonne l’heure quatre fois par jour (6h, midi, 15h et 18h), ce clocher est avant-tout le symbole de la ville !  Je n’ai malheureusement pas pu prendre de photo car il était en restauration au moment de ma visite. 🙁 N’hésitez pas à aller jeter un œil au petit temple juste derrière !

 

3.Baver dans l’allée des bonbons « Kashiya Yokocho »

Un peu plus loin en prenant à gauche dans la rue des entrepôts, se trouve « Kashiya Yokocho », l’allée des bonbons. L’endroit idéal pour une dégustation de sucreries traditionnelles ! C’est dans cette ruelle que les bonbons préférés des Tokyoïtes (« Edokko » à l’époque d’Edo), étaient produits entre la fin de l’ère Edo et le début de l’ère suivante (Meiji). Après le grand tremblement de terre du Kanto qui toucha durement Tokyo en 1923 mais épargna Kawagoe, les fabricants se mirent à produire pour tout le pays ! Durant l’ère Showa (1926-1989), il y avait plus de 70 magasins de bonbons dans la ruelle ! Aujourd’hui il n’en reste qu’une demi-douzaine. En 2001, « Kashiya Yokocho » a été désignée comme l’une des 100 « Scent Sceneries » (si on traduisait ça donnerait « Décor Odorant ») par le Ministère de l’environnement japonais. Comme quoi les bonbons ne sont pas réservés qu’aux enfants !

L'allée des bonbons « Kashiya Yokocho » à Kawagoe, la petit Edo

L'allée des bonbons « Kashiya Yokocho » à Kawagoe, la petit Edo

 

4.Se prendre pour une personne très importante à l’Honmaru Goten

L’« Honmaru Goten » qui signifie tout simplement « Palais le plus proche du cercle de défense » est une grande maison japonaise traditionnelle. C’est aussi le seul vestige du château de Kawagoe ! Il servait de résidence et de bureau aux seigneurs de l’époque. Après avoir retiré ses chaussures et payé 100¥, vous pourrez vous perdre dans les pièces de ce charmant lieu et admirer ses jolis jardins ! Là encore, une visite suspendue dans le temps !

À l'intérieur d'Honmaru Goten dernier vestige du château de Kawagoe
Réunion d’importants seigneurs à l’Honmaru Goten

Jardin d'Honmaru Goten dernier vestige du château de Kawagoe

 

5.Prier au temple Kita-in 

Kita-in est le temple le plus important de la secte Tendai pour la région du Kanto. L’ensemble est impressionnant : le bâtiment principal, mais aussi les bâtiments secondaires, le petit cimetière, ses 540 statues de Bouddha en pierre (chacune ayant une expression différente) et son pont de lune vermillon qui se détache sur un petit étang.

Façade du temple Kita-in à Kawagoe

Pont lune vermillon au temple Kita-in à Kawagoe

Voilà, pas besoin de machine à remonter le temps pour voyager dans le passé, un pass métro ou un ticket suffiront ! À noter : temple et boutiques ferment aux alentours de 16h, prévoyez donc d’arriver tôt pour profiter de votre journée !

 

Commentaires