Article partenaire Hébergement Kyushu | Fukuoka

Une nuit au village magique de Kurokawa


Découverte de Kurokawa en partenariat avec Kumamoto Prefectural Tourism Association.

Ayant plutôt beaucoup voyagé, je dois dire qu’il m’en faut maintenant plus qu’avant pour m’impressionner. Pour qu’un endroit me charme à cent pour cent, et que mon expérience soit mémorable, il me faut une combinaison de différent éléments, depuis l’ambiance et la nourriture jusqu’au dépaysement général… Et bien, sans aucun doute, Kurokawa Onsen les a réuni. La petite station thermale au cœur du Kyushu, dans la région de Kumamoto est une découverte exceptionnelle !

Voici mon expérience dans l’un des villages thermaux les plus charmants que j’ai eu la chance de visiter de toute ma vie.

Kurokawa onsen, Kumamoto, Kyushu, Ryokan

Kurokawa onsen, Kumamoto, Kyushu, Ryokan

Kurosawa Onsen : arrivée au ryokan

Après un trajet en bus dans les montagnes du cœur du Kyushu, je retrouve finalement un membre du personnel de Yumerindo Hanadomari, mon ryokan pour la nuit. Pour ce qui découvre le mot, comme moi ce jour-là, un ryokan, c’est une sorte de bed and breakfast traditionnel japonais, avec diner compris et souvent couchage sur futon et tatami. Le chauffeur me conduit donc à travers le village, puis me dépose directement à ma chambre. Une atmosphère particulière se dégage.

Kurokawa onsen, Kumamoto, Kyushu, Ryokan
L’entrée de ma chambre.

Kurokawa onsen, Kumamoto, Kyushu, Ryokan

Kurokawa onsen, Kumamoto, Kyushu, Ryokan
Intérieur traditionnel avec portes coulissantes shoji.

Premier émerveillement en découvrant la chambre : comme un voyage à travers le temps, je me retrouve au beau milieu d’un intérieur typique, au charme d’antan. Je passe d’une pièce à l’autre à l’aide de portes coulissantes. Chaque détail est pensé et rien n’est laissé au hasard. La simplicité et le minimalisme règne, et je suis totalement comblé par cet endroit.

Kurokawa onsen, Kumamoto, Kyushu, Ryokan

Kurokawa onsen, Kumamoto, Kyushu, Ryokan
Vue sur le salon depuis mon lit.

Onsen privé au ryokan Yumerindo Hanadomari

Mais ce n’est pas tout… Alors que je me laisse guider par le bruit de la rivière qui semble venir du fond de la maison, j’ouvre finalement une dernière porte pour découvrir un petit bain thermal privé, mon propre onsen à l’arrière de mon logement. Le contraste entre le froid glacial de l’atmosphère et la chaleur de l’eau embue la pièce. Il ne reste qu’une chose à faire, se déshabiller et l’essayer !

Kurokawa onsen, Kumamoto, Kyushu, Ryokan

Je parcours chaque pièce de la maison en long, en large, et en travers. Je contemple chaque détail, et j’apprécie tout simplement le moment présent. Une fois cette dose d’euphorie estompée, je décide finalement d’essayer le onsen, avant de partir explorer le village. Moment de relaxation garanti, je me détend dans l’eau chaude et me laisse bercer par le son de la rivière.

Kurokawa onsen, Kumamoto, Kyushu, Ryokan
Le charme de Kurokawa Onsen.

Kurokawa onsen, Kumamoto, Kyushu, Ryokan

Le village de Kurokawa Onsen

Après vingt bonnes minutes à somnoler dans l’intimité de mon bain thermal personnel, il est désormais temps de me sécher pour partir découvrir le village avant le diner. Je pensais être au bout de mes surprises mais Kurokawa est sans aucun doute un lieu très spécial, voir même unique. Bien que tout petit, il regroupe une multitude de commerces et restaurants, pour la plupart installés le long de la rivière.

Alors que le soleil s’apprête à se coucher, je réalise que de drôles de boules de lumières sont suspendues au dessus de la rivière, éclairant le village avec douceur et chaleur.

Kurokawa onsen, Kumamoto, Kyushu, Ryokan

Bien qu’il fasse très froid, je ne me lasse pas de marcher dans les petites rues du village. La neige apporte sans aucun doute quelque chose de magique à la scène, faisant de Kurokawa Onsen un endroit féérique. Je continue ma promenade, en me perdant dans les petites rues pour y découvrir à chaque instant, une nouvelle merveille.

Kurokawa onsen, Kumamoto, Kyushu, Ryokan

Kurokawa onsen, Kumamoto, Kyushu, Ryokan
Les stalactites pendant des toits des maisons.

Les scènes de vie défilent devant mes yeux, et c’est un sentiment de pure authenticité qui s’en dégage. L’odeur de soufre se fait parfois ressentir et me rappelle celle de l’Islande, réputé aussi pour ses bains thérapeutiques. Alors que je m’apprête à terminer la boucle de l’autre côté de la rivière, il est bientôt l’heure de rejoindre le bâtiment principal, où je dois être à 18h, pour le dîner.

Kurokawa onsen, Kumamoto, Kyushu, Ryokan

Kurokawa onsen, Kumamoto, Kyushu, Ryokan
Les vapeurs qui flottent dans le village thermal.

Goûter le kaiseki, la cuisine de ryokan

Une musique relaxante s’échappe du lobby, alors que j’enfile une paire de chausson, comme il est coutume de faire partout au Japon. Quelques minutes plus tard, je suis conduis à ma table, où je retrouve mon nom inscrit sur une petite pancarte. Tout aussi charmant que la chambre privée du Ryokan, le culte de la simplicité domine une fois de plus l’environnement.

Kurokawa onsen, Kumamoto, Kyushu, Ryokan

Kurokawa onsen, Kumamoto, Kyushu, Ryokan

À table, c’est une explosion de saveurs diverses et nouvelles qui vont se succéder durant la prochaine heure. La cuisine kaiseki, celle des dîner en ryokan, consiste en un service de multiples petits plats, confectionnés à partir d’ingrédients locaux de saison.

De l’assiette de sashimis en passant par le poulet, la soupe de légumes ou encore du bœuf japonais, ce diner restera un souvenir mémorable et une expérience culinaire difficile à battre. Nul ne sert de préciser que le service était lui aussi à la hauteur du repas, faisant ainsi honneur à la réputation d’excellence japonaise.

Kurokawa onsen, Kumamoto, Kyushu, Ryokan
Les sashimis, l’un des huit services du repas.

Je quitte alors le restaurant avec un arc-en-ciel de saveur sur mon palais, pour retourner dans ma chambre pour me détendre. Une rapide promenade digestive à travers le village et me voilà arrivé à mon domicile du soir. J’enfile mon yukata, le kimono de coton léger souvent porté dans les villes thermales, et m’apprête à savourer chaque instant de cette paisible soirée, propice à un second bain thermal.

Kurokawa onsen, Kumamoto, Kyushu, Ryokan
Décoration soignée dans ma chambre.

Petit-déjeuner à la japonaise

Alors que la fin de mon séjour à Kurokawa Onsen approche à grands pas, une dernière surprise m’attend à mon réveil. Après quelques coups à la porte, le petit-déjeuner est apporté directement dans ma chambre, avec pas moins de trois aller-retours à la cuisine !

En quelques minutes, la table du salon déborde de petits plats tous aussi mignons les uns que les autres. Le petit-déjeuner traditionnel japonais est constitué d’une multitude de petits plats variés : le tofu, la soupe miso, les légumes saumurés, quelques fruits et bien entendu, le redouté natto, ces graines de soja fermentées, consommées comme accompagnement du riz nature et dont l’odeur et le goût sont très forts. Une expérience gustative… particulière !

Il est maintenant temps de quitter Kurokawa Onsen, avec tant de beaux souvenirs. Cette expérience est sans aucun doute à ajouter sur une to do list lors d’un voyage au Japon, et particulièrement dans la région de Kumamoto !

Commentaires