Article partenaire Kyushu | Fukuoka Tourisme

Péninsule de Kunisaki : découverte de la culture de Rokugo Manzan

Statues nio devant la porte du Futagoji

article réalisé en partenariat avec l’office de tourisme d’Oita 

Située au Nord-Est de l’île de Kyushu, dans la préfecture d’Oita, la péninsule de Kunisaki mérite d’être intégrée à un itinéraire de voyage dans le Sud du Japon. En son centre se trouve la région appelée Rokugo Manzan (六郷満山) dont le nom évoque les 6 secteurs qui se déploient en étoile dans les vallées au pied du Mont Futago. Très rurale, elle offre au visiteur la vision d’un Japon traditionnel, à la nature et à la culture préservées. Mais Rokugo Manzan évoque avant tout les lieux de culte qui ont structuré cette région, et qui sont le berceau du syncrétisme entre les croyances shinto, bouddhiste, et l’ancien culte de la montagne.

Une région sacrée où bouddhisme et shintoïsme s’unissent

Le Mont Futago et ses vallées sont connus comme un des lieux qui ont vu naître des croyances et pratiques religieuses singulières, associant l’ancien culte de la montage, le shinto japonais et le bouddhisme, venu du continent au VIe siècle. La région est donc riche en sites religieux exceptionnels et uniques.

Je traite plus en détail ce point dans un article dédié que vous trouverez en suivant ce lien.

Statues nio devant la porte du Futagoji dans la région Rokugo Manzan située dans la péninsule de Kunisaki, Oita, Kyushu

Ci-dessus, nous voyons l’entrée principale du Futago-ji. Les deux statues de pierre sont les statues nio, que l’on trouve à l’entrée des temples bouddhistes. Au fond, sous le portail, on aperçoit une corde shimenawa et des bandes de papier shide, qui marquent l’entrée dans les lieux sacrés shinto.

Toit de temple à Futago-ji, dans la région Rokugo Manzan située dans la péninsule de Kunisaki, Oita, Kyushu

Statue de pierre entourée de deux lanternes vermillon, dans la région Rokugo Manzan située dans la péninsule de Kunisaki, Oita, Kyushu

La montagne omniprésente : randonnée, panoramas et spiritualité

La région de Rokugo Manzan s’est développée autour du Mont Futago, et du culte de la montagne, auquel se sont agrégés les cultes shinto et bouddhiste. Il n’est donc pas étonnant que la montagne soit un des plus beaux atouts de l’endroit.

Les hauteurs offrent des panoramas magnifiques sur la région et sur la Mer Intérieure du Japon. Moines et pèlerins ont depuis longtemps parcouru ces montagnes. Leurs voies sont désormais accessibles aux randonneurs. Le Kunisaki Peninsula Minemichi Long Trail (site en Japonais mais une brochure bilingue japonais / anglais existe) propose 10 itinéraires de randonnée, adaptés à différents niveaux, dans la péninsule.

Vue du chemin de randonnée du Mont Fudo, dans la région Rokugo Manzan située dans la péninsule de Kunisaki, Oita, Kyushu

Lanternes de pierre à l'entrée du Itsutsuji Fudo, dans la région Rokugo Manzan située dans la péninsule de Kunisaki, Oita, Kyushu

Panorama de montagne vu depuis de Mont Fudo, dans la région Rokugo Manzan située dans la péninsule de Kunisaki, Oita, Kyushu

Des lieux de culte et de spiritualité sont disséminés sur les pentes des monts de Kunisaki. Vous y croiserez des temples, des lieux de retraite ascétique (comme le l’Itsutsuji Fudo de la photographie ci-dessous), mais aussi des sanctuaires parfois minuscules et des statues de pierre.

 

Le bâtiment Itsutsuji Fudo à flanc de montagne, dans la région Rokugo Manzan située dans la péninsule de Kunisaki, Oita, Kyushu

L’art est également présent dans les montagnes de la péninsule de Kunisaki. On peut par exemple découvrir l’œuvre du britannique Antony Gormley intitulée Another Time sur les pentes du Mont Fudo. La sculpture recouverte de fer représente un homme regardant au loin, vers la Mer Intérieure. Elle a été érigée à l’occasion du Kunisaki Art Festival de 2014.

Œuvre d'Antony Gormley : homme qui regarde le panorama,

Une campagne où la tradition est préservée

La péninsule de Kunisaki a été désignée en 2013 comme GIAHS (Globally Important Agricultural Heritage System — Patrimoine agricole mondial). La région de Rokugo Manzan est très rurale et des techniques agricoles anciennes y ont été préservées. Il existe ici un système d’irrigation unique au monde qui implique les forêts de chênes du Japon et tout un réseau d’étangs d’irrigation. Les shiitaké (champignons très utilisés dans la cuisine japonaise) sont au cœur de l’agriculture traditionnelle de Rokugo Manzan, participant à la préservation des forêts et à l’enrichissement des sols. De nombreux produits de qualité y sont cultivés, comme le citron vert kabosu, le raisin, un riz exceptionnel servi à la table de l’empereur, mais aussi le shichitôi dont sont faits des tatami très résistants, par exemple pour les salles de judo.

Route de campagne et champs à Kunisaki

Paysanne à Kunisaki

Paysage de la campagne de kunisaki : champs et maison

Même pour quelqu’un qui ne s’intéresse pas aux aspects techniques de l’agriculture locale, le charme de la campagne de Rokugo Manzan ne peut qu’opérer. Les paysages y sont magnifiques : les vallées sont parsemées de champs et de rizières. Les maisons traditionnelles y sont encore nombreuses, et des petits sanctuaires shinto se nichent dans beaucoup de hameaux.

Le meilleur moyen de découvrir la campagne de Rokugo Manzan est de loger chez l’habitant, dans un nôka minshuku (農家民宿), un accueil paysan.

Comment s’y rendre ?

• En voiture : la péninsule de Kunisaki étant très rurale, le meilleur moyen de la découvrir reste la voiture. Vous pouvez en louer à l’aéroport d’Oita, à Usa ou Beppu, ou faire appel à un taxi.

En train : depuis la gare Shinkansen de Kokura, la JR Nippo Line vous emmène à Usa et Kitsuki.

• En avion : l’aéroport d’Oita est situé dans la péninsule de Kunisaki, des vols directs y arrivent depuis Tokyo, Osaka et Nagoya. Des bus depuis l’aéroport permettent de se rendre à Kitsuki, Usa, et de nombreuses autres destinations.

En ferry : il est également possible de se rendre dans la péninsule de Kunisaki par la voie maritime. Le voyage vaut bien une petite infidélité au JR Pass. Le ferry fait la navette entre Tokuyama (gare accessible en Shinkansen) et le port de Taketazu.

Le terminal de ferry vu depuis la gare de Tokuyama., c’est très simple : tout droit à 3 minutes. Il n’y a qu’un ferry, donc impossible de se tromper, même sans parler un mot de japonais.

Le terminal du ferry vu de la gare de Tokuyama

Pendant le voyage, vous pouvez vous installer dans des petits salons pour pique-niquer, regarder la télévision, jouer aux cartes, bouquiner… Vous pouvez aussi jouer avec des machines à sous ou acheter un cup ramen (nouilles instantanées) dans un distributeur.

L'intérieur du ferry pour se rendre dans la péninsule de Kunisaki : salons

L'intérieur du ferry pour se rendre dans la péninsule de Kunisaki : salle de détente avec machines à sous et distributeur de cup ramen

Mais je vous conseille surtout de sortir sur le pont pour admirer la Mer Intérieure et ses nombreuses petites îles, la vue est magnifique.

Un homme regarde la mer depuis le pont du ferry pour se rendre dans la péninsule de Kunisaki

Vue sur les îles de la mer intérieure depuis le ferry pour se rendre dans la péninsule de Kunisaki

 

Plus d’informations sur le site du ferry (en japonais). Les horaires sont également consultables en ligne.

Plus d’informations

Vous trouverez des informations sur la péninsule de Kunisaki (lieux à visiter, hébergements, produits locaux, etc.) sur le site de la Kunisaki Tourism Association (en anglais).

Pour en savoir plus sur la péninsule de Kunisaki, mais aussi sur les autres endroits à visiter aux alentours, vous pouvez consulter le site de l’office du tourisme (en anglais), ou la version française (un peu moins complète pour le moment).

    
Prénom
Catégorie
Adresse
Accès
Horaires
Prix
Mode de paiement

Commentaires