Article partenaire Culture Shopping Tohoku | Sendai

À la découverte de l’artisanat de Yamagata : l’Otaka Poppo


Découverte de l’Otaka Poppo en partenariat avec la ville de Yonezawa.

Otaka Poppo, artisanat, Japon, Yamagata

Otaka Poppo, faucon taillé dans un morceau de bois

L’Otaka Poppo, littéralement “faucon jouet”, fait partie des anciennes traditions de la préfecture de Yamagata. Mais plus qu’un jouet aux formes originales, il s’agit d’abord d’une amulette. On la conserve chez soi pour porter bonheur à sa famille. Taillé à la main dans une branche à l’aide d’un couteau particulier, ses formes et ses couleurs répondent à des codes précis établis il y a plus de 200 ans.

Otaka Poppo, artisanat, Japon, Yamagata

Les gestes sont maîtrisés et perfectionnés de générations en générations. Toujours dans le même ordre, le tailleur donne à la branche sa forme définitive avec une extrême précision. Le travail au niveau des ailes et de la queue du faucon est particulièrement impressionnant. Les ailes ont beau être fines, elles n’en sont pas moins solides et s’imbriquent si parfaitement qu’il est difficile de les faire bouger.

Otaka Poppo, artisanat, Japon, Yamagata

Le Sasano Folklore Museum à Yonezawa

Au Sasano Folklore Museum, à Yonezawa, il est possible de découvrir le processus de fabrication de ces figurines. Mais il est surtout possible d’apprendre à peindre soi-même un Otaka Poppo. Je fus surpris par l’accueil extrêmement chaleureux que j’y ai trouvé ! Après avoir ôté mes chaussures pour grimper sur les tatamis, je me retrouve assis devant la petite table basse qui nous servira d’atelier, un café noir dans les mains, à côté d’un petit poêle.

Mon hôte m’explique son parcours et le processus de fabrication des Otaka Poppo. Elle me dit peindre ces faucons de bois depuis plus de 35 ans et transmettre son savoir faire à des centaines de personnes chaque année.

Otaka Poppo, artisanat, Japon, Yamagata

Peindre soi même un Otaka Poppo à Yonezawa

Après avoir visionné une petite vidéo (une VHS délicieusement rétro), sur le processus de taille des Otaka Poppo, il est temps de passer aux choses sérieuses. Il me faut d’abord choisir la taille de ma figurine. La petite taille (21cm) coûte 1000 yens, et la grande taille (24cm) coûte 1200 yens.

Elle sort un faucon en bois d’une boîte, qui n’est pas tout à fait vierge : la première couche de peinture a déjà été passée. Mais le plus intéressant reste à faire : donner à ce faucon ses traits, ses plumes, ses expressions, bref tout ce qui le rendra unique.

Otaka Poppo, artisanat, Japon, Yamagata

Tout comme pour la taille des Otaka Poppo, il y a un ordre précis à respecter. D’abord les ailes, puis les yeux, le bec, les plumes et les pattes. Enfin, on apporte la touche finale : quelques touches de peinture dorée pour les yeux et le bec.

Otaka Poppo, artisanat, Japon, Yamagata

Ces plumes qui parcourent la tête du faucon, en forme de “U” très effilés sont les motifs les plus délicats à reproduire. Je n’ai jamais été très doué en dessin, et je n’ai pas vraiment réussi cette partie ! Pourtant, sans être très avantagé dans la maîtrise du pinceau, et pour une première tentative de peinture sur du bois, le résultat ressemble à quelque chose.

Les explications de mon hôte étaient suffisamment claires et précises pour me permettre de donner naissance à mon Otaka Poppo que je rapporterai chez moi. Un souvenir précieux et une amulette qui, je l’espère, saura me porter bonheur.

Otaka Poppo, artisanat, Japon, Yamagata

Une fois le travail terminé, mon hôte me propose de gouter à un mochi grillé sur le poêle qui nous réchauffe, accompagné d’un nouveau café. Délicate attention, dont je profite tout en discutant avec elle de tout et de rien.

Vivre à Tokyo me fait souvent oublier que les japonais qui vivent en dehors des grandes villes peuvent être à ce point chaleureux et aimer prendre le temps de discuter avec les touristes.

Otaka Poppo, artisanat, Japon, Yamagata
Mochi délicieusement grillé au feu et sauce soja.

Des souvenirs à rapporter chez-soi

Que l’on participe ou non à un atelier, le Sasano Folklore Museum regorge d’artisanat en bois qu’il est possible d’acheter. Bien entendu, les Otaka Poppo occupent la première place. La forme, les couleurs, les traits, codifiés par la tradition, ne changent pas. En revanche, ils sont disponibles dans toutes les tailles.

D’autres objets tout aussi intéressants et fabriqués d’une manière similaire sont également disponibles. Par exemple des sortes de poules sur d’étonnants nids de bois.

Otaka Poppo, artisanat, Japon, Yamagata

Otaka Poppo, artisanat, Japon, Yamagata

Otaka Poppo, artisanat, Japon, Yamagata

Informations touristiques de Yonezawa

Si vous recherchez plus d’informations pour préparer un séjour à Yonezawa, vous trouverez tout ce qu’il vous faut, en anglais, sur la page suivante. Informations sur l’histoire, les hébergements, les spécialités locales.

    
Prénom Sasano Folklore Museum
Catégorie Musée
Adresse Yonezawa Sasano Honchō 6798
Accès
Yonezawa Sasano Honchō 6798
Horaires 8h-18h
Prix 800-1000 yens
Mode de paiement Cash

Commentaires