Article partenaire Hébergement Kyushu | Fukuoka

Le Ryokan Konomama : séjour de luxe avec onsen privatif à l’abri des regards

Le Ryokan Konomama, vu depuis le belvédère, niché au cœur de la nature

Article réalisé en partenariat avec le siège administratif de la région Nord de Kumamoto

Depuis des siècles, les ryokan, ou auberges japonaises, offrent une hospitalité des plus chaleureuses, dans des paysages à couper le souffle. Le Ryokan Konomama est l’un des joyaux cachés de la caldera du mont Aso ; niché au cœur de luxuriantes fougères arborescentes, l’alliance y est parfaite entre la beauté de la nature environnante et le raffinement d’un hébergement de luxe.

Avec plusieurs événements sportifs d’envergure à venir, la région offre une gamme de types d’hébergement variés pour les visiteurs qui souhaitent explorer le mont Aso et ses alentours. Ma mère et moi-même avons eu le plaisir de faire l’expérience de cet hébergement haut de gamme, et de découvrir comment les hôtels locaux répondent aux exigences du marché du luxe.

Le ryokan Konomama à Kumamoto, entre le vert de la pelouse et le bleu du ciel

Deux chaises et une petite table, positionnées pour profiter de la vue sur la caldera du mont Aso

Bâtiment du ryokan Konomama, dans un cadre verdoyant

 

Hébergement de luxe dans un cadre naturel au Ryokan Konomama

Le Ryokan Konomama, ouvert il y a seulement 5 ans, bénéficie de la proximité de l’onsen Kugino, une source naturelle dont l’eau chaude provient des profondeurs de la terre. Son eau transparente est réputée pour traiter de nombreuses affections dermatologiques et musculaires, tout en laissant la peau douce et lisse. Chacune des 10 chambres du ryokan est alimentée par l’eau de cette source, utilisée pour les bains privatifs.

Vue sur les volcans du mont Aso depuis le Ryokan Konomama

Le ryokan est situé aux abords de la route 28. On y accède par une courte allée qui traverse la forêt et confère au lieu un aspect très exclusif. Il y a de nombreuses places de stationnement et l’établissement se fond subtilement dans la nature environnante. Depuis le terrain du ryokan, la vue sur les cinq pics du mont Aso est saisissante.

Nous avons été chaleureusement reçus par la directrice, tandis qu’une employée a eu la gentillesse de porter nos bagages.

Accueil chaleureux à la réception du Ryokan Konomama

Alors que nous sirotions du jus de pomme pétillant sur les canapés de cuir foncé de l’élégant hall de réception, un fond de musique relaxante était diffusé en toute discrétion. Une immense fenêtre offre une vue imprenable sur le paysage environnant et sur la caldera, qui se détachait merveilleusement sur un ciel bleu dégagé.

L’accueil, très professionnel, s’est déroulé sans difficulté grâce à un personnel anglophone, puis nous avons rapidement été escortés vers notre chambre en empruntant les jardins.

 

Les chambres du Ryokan Konomama

Lors de la réservation, vous avez la possibilité de réserver des lits de style occidental ou de style japonais. Deux maisonnettes sont également disponibles pour les grandes réceptions, elles sont équipées à la fois d’un bain intérieur et d’un bain extérieur. Le complexe est entouré d’une verdure luxuriante, et toutes les chambres donnent sur des jardins privatifs. L’utilisation de couleurs naturelles, de bois foncé et de tuf volcanique, lui permet de se fondre dans le paysage naturel.

Un sentier qui part du bâtiment d’accueil mène à un belvédère au bout du jardin, d’où la vue sur la caldera du mont Aso est imprenable.

Le chemin menant au belvédère, le mont Aso en arrière-plan

Nous avons séjourné dans une chambre de style occidental, avec un véritable sol en tatami ; une caractéristique emblématique des ryokan japonais. Chaque chambre était indépendante et avait sa propre entrée.

Entrée privative d'une suite au Ryokan Konomama à Kumamoto

Sandales japonaises zori, mise à la disposition des clients du Ryokan Konomama à Kumamoto

Notre logement se composait d’une chambre spacieuse avec deux lits jumeaux et d’une salle de séjour, d’un évier séparé avec un grand miroir et un tabouret, de toilettes séparées, et d’un onsen privatif, ouvert sur le jardin grâce à une grande fenêtre.

L'espace salle de bain, aux matières nobles et sombres, éclairé par grandes fenêtres

Il y avait de la literie de rechange, incluant des futons. Dans la chambre principale, deux lits doubles étaient préparés sur une petite estrade, et deux pyjamas confortables étaient placés sur chaque lit.

Deux lits à l'occidentale, préparés dans la chambre à la décoration japonaise sobre

Pyjama plié, disposé sur le lit avec une grue en origami

Notre suite était baignée de lumière, grâce à une grande baie vitrée, donnant sur notre coin de jardin privatif. La vue sur la caldera montagneuse était splendide, et nous donnait l’impression d’être immergé au cœur la nature. Un beau shoji blanc, cet écran de papier qui est devenu une image emblématique du Japon, permettait d’apporter un peu d’ombre dans la pièce.

Grande baie vitrée ouverte sur le jardin verdoyant au Ryokan Konomama

La chambre présentait toutes les commodités auxquelles on peut s’attendre dans ce type d’hébergement : de quoi préparer du thé et du café, une sélection d’articles de toilette et un coffre-fort, dont, étant donné le contexte rural, nous avons considéré ne pas avoir besoin, mais qu’il est tout de même appréciable d’avoir à disposition.

Articles de toilette mis à la disposition des clients du Ryokan Konomama

Une table à manger traditionnelle, avec deux sièges confortables, se trouvait au milieu de la salle au sol de tatami. Nous avons pu nous y installer pour déguster une tasse de thé vert chaud, tout en contemplant la vue sur la caldera.

L'espace salon au sol de tatamis, largement ouvert sur le jardin

L’onsen privé, approvisionné par l’eau de la source locale fumante, est certainement l’élément le plus appréciable de la suite. Le bain était de taille idéale pour s’immerger, et la température de 41 degrés était parfaite pour un long bain relaxant. Il y avait une petite douche, équipée d’un tabouret de bois et d’un baquet, où l’on se lave traditionnellement avant d’entrer dans le bain. Ce précieux moment, étendu dans l’eau soyeuse et fumante tout en regardant les montagnes, je ne l’oublierai jamais.

L'onsen privatif, dont l'eau est turquoise

L'onsen privatif et son coin douche, équipé d'accessoires en bois clair

 

Une formidable expérience culinaire

Notre luxueux séjour comprenait le dîner et le petit-déjeuner, mais il est aussi possible d’opter pour des formules avec la chambre seule, ou avec un seul repas. Les salles à manger individuelles se trouvent dans le bâtiment adjacent, et on y accède par des marches en pierre. Une fois à l’intérieur, nous avons pu apprécier de la musique douce, une lumière tamisée, et une vue sur les jardins et la caldera en arrière-plan.

Le dîner consistait en un menu élaboré, composé de 8 plats d’inspiration italienne, aux saveurs aussi étonnantes que leur présentation. Le repas commençait par un stuzzichino, ou amuse-bouche, et se poursuivait par différents plats : antipasti, charcuterie, soupe, pâtes, poisson, steak et enfin un dessert.

Tous les ingrédients sont frais, fournis pas les agriculteurs de la région, et cultivés sur les terres fertiles de la caldera. Le repas était délicieux et les saveurs sophistiquées se mariaient à la perfection. Chaque plat était admirablement présenté et les ingrédients étaient sains, légers et rassasiants. Pour accompagner le repas, de l’eau de source fraîche est servie, ce qui permet au palais de savourer pleinement le festin.

Bien que d’autres visiteurs séjournassent au ryokan, nous avons eu l’impression qu’il n’y avait que nous, et que notre niveau de relaxation était sans commune mesure.

Plats d'inspiration italienne au menu du Ryokan Konomama - amuse-bouche

Plats d'inspiration italienne au menu du Ryokan Konomama - carpaccio de poisson

Plats d'inspiration italienne au menu du Ryokan Konomama - poisson et légumes

Plats d'inspiration italienne au menu du Ryokan Konomama - steak

Plats d'inspiration italienne au menu du Ryokan Konomama - assiette de desserts (fruits, glace et gâteau)

Après le dîner, nous sommes allés nous promener jusqu’au belvédère au bout du jardin et nous nous sommes assis pour contempler les étoiles. La pollution lumineuse est presque inexistante dans la région, et nous avons pu voir les étoiles scintiller nettement entre les sommets de la caldera ; ce fut une expérience magique.

Le chemin menant au belvédère vu de nuit

Bâtiment du ryokan Konomama vu de nuit, les lumières sont allumées à l'intérieur

Nous avons passé une excellente nuit de sommeil et la conjugaison de la tranquillité, de la bonne cuisine, et de l’eau chaude des sources naturelles, nous a permis de nous sentir revigorés. Le petit-déjeuner a été servi dans la même salle à manger privée, à quelques pas de notre chambre.

Le copieux petit déjeuner, servi sur une table éclairée par la lumière matinale au Ryokan Konomama

La lumière du soleil rayonnait à travers les stores en osier pendant que nous sirotions du jus d’orange et de pamplemousse fraîchement pressé. Le petit-déjeuner comprenait une variété de plats traditionnels japonais extrêmement colorés, dont une omelette roulée, une soupe miso, une sélection de tsukemono locaux, du maquereau grillé, des œufs de morue et du riz cuit à la vapeur.

La grande variété des plats servis au petit déjeuner au Ryokan Konomama

Thé servi dans une théière individuelle pour le petit déjeuner

Petit déjeuner japonais au Ryokan Konomama : riz et poisson grillé

Ce fut un véritable voyage culinaire autour de la cuisine japonaise, réunissant de nombreux goûts et textures variés. Comme c’était la première fois que ma mère venait au Japon, elle n’était pas aussi habituée que moi à cette combinaison de saveurs, mais il y avait une excellente sélection de pains frais qu’elle a pu apprécier.

Option occidentale pour le petit déjeuner avec du pain et de la confiture

Avant de partir, nous avons eu le temps d’admirer le splendide paysage depuis le belvédère, cette fois à la lumière du jour. Un employé du Ryokan Konomama a eu la délicatesse de nous préparer à chacun un café glacé pour notre voyage, un geste d’une gentillesse touchante.

Ce séjour au Ryokan Konomama a été une expérience unique. On se sent en retrait de tout lorsque l’on y séjourne, mais l’endroit est en fait très accessible et proche du cœur de Minamiaso. L’hébergement est extrêmement confortable, et les petites attentions comme la mise à disposition de pyjamas de rechange y rendent le séjour encore plus relaxant. La nourriture délicieuse est dressée avec art, et cette expérience gastronomique singulière fait toute la différence avec d’autres types d’hébergements. C’est le choix idéal pour ceux qui souhaitent s’offrir un séjour d’exception et faire l’expérience d’un hôtel luxueux dans un superbe décor.

Vous trouverez plus d’informations sur le site de Konomama.(en japonais)

Accès

Du 30 novembre au 15 décembre 2019, Kumamoto sera l’hôte de 24e Championnat du monde de handball féminin, lors desquels 24 pays se disputeront 96 matches, sur 5 sites de la préfecture. Kumamoto est également l’un des sites hôtes de la Coupe du monde de rugby dont deux matches internationaux seront disputés au stade EGAO  Kenko.

Fukuoka, la ville principale de Kyushu, n’est qu’à 40 minutes de Kumamoto en Shinkansen (TGV japonais) et à environ 1h30 de voiture par l’autoroute de Kyushu. Les deux villes de Fukuoka et Kumamoto ont toutes deux leur aéroport avec des vols internes, ainsi que des vols internationaux.

Nous avons loué une voiture pour visiter la région, cela qui donne la liberté d’aller où vous voulez et d’explorer plus en profondeur. Pendant le voyage, nous avons ainsi apprécié nous arrêter pour prendre des photos ; et les routes sont généralement plus tranquilles que dans d’autres endroits au Japon, c’était donc une expérience très agréable.

 

    
Prénom Ryokan Konomama
Catégorie Hébergement
Adresse 5304 Kain, Minamiaso, Aso-gun, Kumamoto 869-1411
Accès
5304 Kain, Minamiaso, Aso-gun, Kumamoto 869-1411
Horaires Check in avant 19h
Prix Tarifs variables
Mode de paiement Both

Accès au ryokan Konomama en voiture depuis les aéroports les plus proches : 

Depuis l’aéroport de Fukuoka : 1 heure 45 minutes

Depuis l’aéroport d’Oita : 2 heures 20 minutes

Depuis l’aéroport de Kumamoto : 25 minutes

 

Article original écrit par Mark Webster
Traduction par Cyrielle Ugnon-Coussioz

 

Commentaires