Article partenaire Hébergement Kinki | Kyoto

Séjour à la ferme dans le village d’Asuka, à Nara


Article réalisé en partenariat avec le village d’Asuka Mura, Nara.

 

Asuka (飛鳥) est un petit village situé à moins de 30 kilomètres de la ville de Nara. Et comme ce village recèle beaucoup de belles suprises, je ne saurais que trop recommander d’y séjourner au moins une nuit, pour prolonger la découverte de Nara au-delà de la visite du grand Bouddha du Todai-ji et du célèbre parc où vivent les daims sacrés.

Deux personnes marchant sur une petite route au milieu des rizières à Asuka, Nara

En effet, la première capitale du Japon fut établie à Asuka, et on peut à la fois y découvrir la beauté des paysages ruraux plantés de rizières et des sites historiques d’une grande valeur, dont des tumulus et sites archéologiques datant d’il y a plus de 1300 ans, ainsi que des temples bouddhistes parmi les plus anciens de l’archipel.

Le temple Tachibana-dera vu depuis le site archéologique de l'ancien temple Kawahara-dera à Asuka
Le temple Tachibana-dera vu depuis le site archéologique de l’ancien temple Kawahara-dera

 

Séjour à la ferme à Tomaryanse

Le village d’Asuka et ses paysages sont protégés en raison de leur grande importance historique. Donc malgré l’attrait touristique du lieu, on n’y trouve aucun grand hôtel qui viendrait quelque peu gâcher la vue et l’ambiance. Les hébergements y sont à taille humaine, et souvent situés dans des bâtiments anciens.

Vue de la façade de Tomaryanse : une maison traditionnelle japonaise à Asuka

J’ai pour ma part eu la chance de séjourner à Tomaryanse, dans une maison vieille de plus de 200 ans qui, en plus de son charme indéniable, a l’avantage d’être située à moins de 10 minutes à pied de la gare d’Asuka.

Vue sur le village d'Asuka depuis l'entrée de Tomaryanse

Comme le village est resté très rural, cet emplacement central ne nuit en rien au calme et au sentiment de loger à la ferme, au cœur de la campagne. Par beau temps, la petite cour semble parfaite pour boire un café ou un verre tranquillement, mais saison des pluies oblige, je me suis pour ma part vite réfugiée à l’intérieur.

La salle à manger de Tomaryanse : une pièce traditionnelle avec vue sur le village d'Asuka

Et là aussi, tout appelle au repos et donne envie de prendre son temps et d’apprécier l’instant. L’intérieur est merveilleusement préservé et semble tout à fait hors du temps, avec ses boiseries sombres patinées par les ans, ses sols recouverts de tatamis qui dégagent cette odeur si typique et chaleureuse, et la beauté des meubles, objets d’arts et bibelots anciens qui donnent vraiment le sentiment de séjourner dans une maison habitée et chargée d’histoire.

Coin détente devant les grandes baies vitrée de la salle à manger de Tomaryanse

Soques de bois disposés pour les clients dans l'entrée de Tomaryanse

 

Tomaryanse : une maison traditionnelle remplie d’antiquités

À Tomaryanse, ceux qui aiment les maisons traditionnelles, l’art décoratif et les antiquités japonaises seront comblés. Dans tous les recoins de la chambre ou j’ai séjourné, et de la pièce attenante où j’ai pris mes repas, j’ai pu découvrir de véritables trésors dont certains sont sans doute aussi vieux que la maison : fusama décorées de peintures à l’encre, vases, bibelots anciens, rouleau suspendu dans le tokonoma et meubles sont aussi élégants que chargés d’histoire.

Futon plié, posé sur les tatamis devant des parois peintes à l'encre

Détail de portes de placard peintes de motifs floraux à Tomaryanse

Détail d'un petit meuble antique à tiroirs dans la chambre à Tomayranse

 

Des repas cuisinés avec les produits locaux

Le dîner typiquement japonais est préparé avec la production de la ferme et d’autres produits locaux. J’ai pu déguster — avec les incontournables bol de riz (de la ferme) et soupe miso — du poisson, du tofu, du konyaku des épinards et du gobo, tous plus savoureux et subtilement assaisonnés les uns que les autres. Des options végétariennes, vegan et prenant en compte les allergies alimentaires sont également disponibles sur demande.

Dîner à Tomaryanse : repas japonais cuisiné avec des produits locaux

Tranches de pastèque dans une coupelle de verre
Pour le dessert, le meilleur qui soit en été : une pastèque bien fraîche et sucrée.

 

Le petit déjeuner était également préparé maison dans un style japonais, avec riz et soupe miso. Mais il était léger, avec des œufs brouillés et quelques légumes — sans le poisson grillé et l’œuf cru, qui sont tout aussi délicieux, mais qui peuvent en rebuter plus d’un de bon matin.

Petit déjeuner japonais à Tomaryanse : riz, soupe miso, œufs brouillés et légumes

Bol de riz blanc produit par les propriétaires de Tomaryanse
Le délicieux riz produit par les propriétaires de Tomaryanse.

 

Ardoise signalant qu'il est possible de commander un Drip Coffee
Il est aussi possible de demander un drip café, et si je ne l’ai pas testé j’ai entendu le plus grand bien des talents de barrista de mon hôte.

 

Découvrir le travail des champs à Asuka

Ce qui fait toute la différence entre séjour à la ferme et un séjour dans une minshuku (chambre d’hôte) classique, c’est la possibilité de rejoindre les propriétaires pour participer aux travaux des champs. Vu la saison (mi-juillet), il était prévu que j’aille récolter des légumes. Mais la saison des pluies n’était pas encore terminée et nous avons dû annuler. C’est dommage car j’attendais avec impatience ce moment de partage et de découverte du terroir avec mes hôtes, mais ce sont les aléas de la météo, qui sont une partie importante de la vie d’une ferme !

Champs en terrasse, sous la pluie, à Asuka, Nara

 

Plus d’informations

Lorsqu’on séjourne à la ferme, on est parfois accueilli par la famille d’hôtes comme un invité, partageant notamment les repas avec eux. Cela n’a pas été le cas ici, avec un accueil chaleureux mais plus proche de celui d’une auberge “classique”. Tomaryanse est donc un hébergement idéal pour ceux qui souhaitent séjourner dans une authentique maison japonaise, mais qui redoutent de devoir communiquer à cause de la barrière de la langue, ou tout simplement qui aiment profiter de leur séjour à leur rythme.

Pour plus d’informations sur Tomaryanse sur le site Minpaku in Asuka (en anglais).

 

Plus d’informations

Vous trouverez plus d’informations sur le site Exploring Asuka (en anglais) et sur Asuka Navi (pour une consultation sur téléphone, en anglais). Ainsi que sur la brochure “Asuka, lieu de naissance du Japon” disponible en pdf.

Vous pouvez également suivre @asukanavi sur Instagram.

Je vous conseille aussi la lecture de l’exemplaire de naranara consacré à Asuka, vous pourrez trouver la version papier à Asuka mais aussi consulter la version pdf (en anglais et japonais).

 

Accès et transports

Asuka est situé à moins de 50 minutes en train de Nara. Depuis la gare de Kintetsu-Nara, prenez le train limited express jusqu’à la gare d’Asuka. Comptez moins de 80 minutes depuis les gares de Kintetsu-Kyoto ou JR Osaka.

Sur place, le plus pratique est de se déplacer à vélo ou dans une mini voiture électrique baptisée michimo (location possible près de la gare). Il est également possible de se déplacer à pied ou d’utiliser le bus Asuka Aka Kame (horaires et informations ici — en japonais).

 

Une voiture électrique Michimo, sur la route au milieu des rizières d'Asuka

 

    
Prénom Tomariyanse, cosy house
Catégorie Hébergement à la ferme
Adresse 1526 Mayumi, Asuka-mura, Takaichi-gun, Nara-ken 634-0137
Accès
1526 Mayumi, Asuka-mura, Takaichi-gun, Nara-ken 634-0137
Horaires Check in après 15h / Check out avant 10h
Prix 3800-5500 ¥ par personne (sans les repas)
Mode de paiement Cash

Commentaires