Activités Article partenaire Chugoku | Hiroshima

Croisière à Yonago et balade sur la Mizuki Shigeru Road à la rencontre des yokai de San’in


Article réalisé en partenariat avec Nakaumi Shinjiko Daisen DMO

Quand on cherche à visiter la région de San’in Chuo, qui comprend les préfectures de Shimane et de Tottori, on pense généralement au château de Matsue, au sanctuaire d’Izumo, au Musée d’art Adachi et aux dunes de Tottori. Mais il y a beaucoup d’autres endroits à découvrir. J’ai notamment eu l’occasion de faire une petite croisière sur la rivière Kamogawa et le lac Nakaumi, à la découverte de la ville de Yonago (米子) et de rencontrer les nombreux yokai qui peuplent la Mizuki Shigeru Road (水木しげるロード) à Sakaiminato (境港). Deux activités agréables à faire en famille ou entre amis, et que l’on peut combiner vu qu’elles ne sont distantes que de quelques stations de train par la ligne JR Sakai.

Croisière sur la rivière Kamogawa et le lac Nakaumi à Yonago

Sendo-san est une célébrité locale. Tout le monde à Yonago connaît ses petits bateaux, qui permettent de découvrir la ville au fil de l’eau, en suivant la rivière Kamogawa jusqu’au lac Nakaumi. Le pont d’embarquement est situé devant une kura, un ancient entrepôt datant de l’ère Meiji.

Croisière sur la rivière Kamogawa à Yonago, région du San'in, Tottori, Japon

Sur le quai, on est accueilli par des statues représentant des kappa, ces créatures amphibies qui, selon la légende, peuplent les lacs et les rivières. On est tout de suite mis dans l’ambiance : nous sommes sur une terre où les mythes sont bien vivants, et il n’est pas étonnant que le célèbre mangaka Mizuki Shigeru, qui y a grandi, ait créé un univers peuplé de yokai.

Statue de kappa le long de la rivière Kamogawa à Yonago, région du San'in, Tottori, Japon
Parmi les statues de kappa au bord de la rivière : on reconnaît le style du mangaka. Nous ne sommes qu’à 18 kilomètres de la Mizuki Shigeru Road.

Le temps était très couvert mais notre capitaine et guide a tout de même mis les voiles, en prenant soin de nous donner, en plus des indispensables gilets de sauvetage, des capes colorées pour nous protéger de la pluie. Notre équipage avait sans doute une allure assez étrange, qui n’a pas manqué d’amuser le groupe de gamins, habitué à attendre le passage du bateau pour faire signe aux visiteurs.

Croisière sur la rivière Kamogawa à Yonago, région du San'in, Tottori, Japon

Lors de la visite guidée, nous avons pu découvrir quelques bâtiments historiques de cette ancienne ville marchande au coeur de la région du San’in Chuo, sur les hauteurs de laquelle un grand château se dressait avant que la restauration de Meiji ne l’ait mis à terre, comme la quasi-totalité des donjons de l’archipel.

Croisière sur la rivière Kamogawa à Yonago, région du San'in, Tottori, Japon
Certaines de ces maisons datent de l’ère Edo.

Croisière sur la rivière Kamogawa à Yonago, région du San'in, Tottori, Japon

Après quelques minutes à suivre le cours de la Kamogawa, on arrive au lac Nakaumi : la voie étroite s’ouvre sur une grande étendue d’eau, bordée de montagnes. Le vent se lève et la pluie se met à tomber à grosses gouttes, plongeant les montagnes dans une brume qui leur donne des airs de peinture traditionnelle à l’encre. Une croisière sous un grand soleil aurait sans doute été plus confortable et plus idéale pour admirer les momiji, mais je dois dire que, face à ce paysage, je n’avais aucun regret.

Croisière sur le lac Nakaumi à Yonago, région du San'in, Tottori, Japon

Tout au long de notre croisière sur le lac Nakaumi, les canards migrateurs, incroyablement nombreux, volaient à nos côtés. Lorsque le temps est meilleur, Sendo-san confie à ses passagers un peu de nourriture pour les attirer.

Croisière sur le lac Nakaumi à Yonago, région du San'in, Tottori, Japon

La croisière dure environ 50 minutes et coûte 1200¥ pour les adultes et 600¥ pour les enfants. Il y a deux départs par jour, à 10h et 14h, qui peuvent être annulés en cas de pluie ou de neige. Plus d’informations sur le site Internet de Yonago (uniquement en Japonais).

Croisière sur le lac Nakaumi à Yonago, région du San'in, Tottori, Japon

La Mizuki Shigeru Road de Sakaiminato : à la rencontre des yokai du mangaka

Les passionnés de manga connaissent sans doute Mizuki Shigeru (1922-2015), l’auteur de Gegege no Kitaro (publié en français sous le titre de Kitaro le repoussant), de NonNonBâ (primé à Angoulême), et de nombreux autres ouvrages mettant en scène des yokai ces créatures surnaturelles du folklore japonais, responsables de petits tracas du quotidien comme de véritables calamités.

Sa ville natale, Sakaiminato, lui a rendu hommage en créant la Mizuki Shigeru Road : une rue de 800m de long où ont été érigées 177 statues de bronze représentant des yokai dessinés par le maître.

Statue de Mizuki Shigeru, sur la Mizuki Shigeru Road à Sakaiminato, région du San'in, Tottori, Japon
Mizuki Shigeru et son épouse

Je m’y suis rendue un dimanche… et la foule qui s’y pressait témoignait de la popularité du maître et de ses œuvres. Elles semblent avoir traversé les générations, si bien que tous s’amusaient, depuis les enfants commençant tout juste à marcher jusqu’à des groupes de mamies riant de l’allure de tel ou tel yokai.

Dessins de yokai le long de la Mizuki Shigeru Road à Sakaiminato, région du San'in, Tottori, Japon
Tout au long de la route, on trouve des peintures représentant les yokai, avec qui on peut poser.

Comme tout le monde, j’ai transformé la balade en un rallye photo en quête des yokai les plus effrayants, mignons ou amusants. Je vous livre une petite partie de ma sélection personnelle, et tout à fait subjective.

Statue de Neko Musume le long de la Mizuki Shigeru Road à Sakaiminato, région du San'in, Tottori, Japon
Neko Musume

Neko Musume (littéralement la “fille-chat”, appelée Misstigri dans la version française) est un personnage du manga Gegege no Kitaro. C’est une petite fille qui se transforme en monstre félin lorsqu’elle est en colère ou qu’elle a faim.

Statue de Nurikabe le long de la Mizuki Shigeru Road à Sakaiminato, région du San'in, Tottori, Japon
Nurikabe

Comme beaucoup d’autres, Nurikabe est un yokai traditionnel avant d’être un personnage de manga : une balade sur la Mizuki Shigeru Road est une plongée dans l’œuvre du maître, mais aussi dans le monde des légendes japonaises. Représenté comme une sorte de mur humanoïde, Nurikabe apparaît sur le chemin des voyageurs nocturnes et s’étend à l’infini, les empêchant de poursuivre leur route.

Statue d'Ohaguro bettari le long de la Mizuki Shigeru Road à Sakaiminato, région du San'in, Tottori, Japon
Ohaguro bettari

Ohaguro bettari est un autre yokai traditionnel. La silhouette de cette femme gracieuse vêtue d’un kimono de mariée attire les hommes, mais ils sont effrayés en découvrant son visage : sans traits, mais fendu d’une immense bouche aux dents noircies.

Statue de shisa le long de la Mizuki Shigeru Road à Sakaiminato, région du San'in, Tottori, Japon
Shisa

Celui-ci n’est pas un yokai à proprement parler, mais une créature très présente dans la culture d’Okinawa : un shisa. De la même famille que les komainu, qui gardent les sanctuaires, les habitants de l’archipel en installent traditionnellement une statue sur leurs toits.

Bouche d'égoût à l'effigie de Kitaro sur la Mizuki Shigeru Road à Sakaiminato, région du San'in, Tottori, Japon
Bouche d’égoût à l’effigie de Kitaro.

La Mizuki Shigeru Road a des faux airs d’allée centrale de parc d’attraction : on y trouve quantité de boutiques de souvenirs et de produits à l’effigie de Kitaro et de ses accolytes, un sanctuaire, une fontaine habitée par des kappa, et un musée. La rue est illuminée le soir, pour une ambiance tout à fait différente.

Boutique de souvenir sur la Mizuki Shigeru Road à Sakaiminato, région du San'in, Tottori, Japon

Personnages du manga Kitaro le long de la Mizuki Shigeru Road à Sakaiminato, région du San'in, Tottori, Japon

Enfin, pour tous les amateurs de tampons, l’incontournable “stamp rally” permet de collectionner les yokai !

Tampons de yokai collecté le long de la Mizuki Shigeru Road à Sakaiminato, région du San'in, Tottori, Japon

Se rendre dans la région de San’in Chuo

Pour plus d’informations et préparer votre voyage dans la région du cœur de San’in Chuo, consultez ce site Internet (en Anglais). Vous y trouverez des informations sur les lieux à visiter, des idées d’itinéraire, et des informations concernant les transports.

Vous pouvez également télécharger l’application enmusubi-smart navi (縁ナビ) sur l’App Store et Google play (disponible en Anglais).

Vous pourrez aussi trouver des informations pratiques concernant les transports sur le site Internet de l’office du tourisme de San’in Chuo (en anglais).

Pour venir à Matsue depuis Hiroshima, des tickets de bus express à prix réduit sont proposés aux visiteurs étrangers. Sur présentation de votre passeport, le ticket ne vous coûtera que 500¥, alors il serait dommage de se priver d’un détour par la région de San’in Chuo lors d’un séjour à Hiroshima / Miyajima ! Ils sont vendus sur place, le jour du trajet ou la veille. Vous trouverez les informations pratiques sur ce document.

    
Prénom
Catégorie
Adresse
Accès
Horaires
Prix
Mode de paiement

Commentaires