Activités Shopping

Chiner au Japon : se faire plaisir à moindre frais.


Si vous êtes au Japon avec un budget limité et des envies de shopping débordantes, sachez que vous pouvez tout de même satisfaire vos désirs : le Japon regorge de vide-greniers et autres brocantes ! De quoi chiner objets déco, vêtements ou accessoires à ramener de votre voyage. Beaucoup plus original que la boutique traditionnelle de souvenirs, vous aurez en plus une petite histoire à raconter.

Vide grenier et friperies du Japon

Vous pouvez vous renseigner ici sur les vide-greniers et autres braderies proches des endroits que vous visiterez pendant votre séjour. Le site est en anglais et vous pouvez faire une recherche par date et par préfecture ou ville.

Quelquefois, des stands de particuliers se greffent aux matsuri (festivals). C’est aussi l’occasion de rencontrer des gens !

Stands de braderie pendant un masturi au Japon

Si, comme moi, vous aimez les objets anciens (souvent gage de qualité pour un prix réduit), n’hésitez pas à prendre le temps de vous promener dans l’un de ces vide-greniers. Vous y trouverez de tout comme en France, mais aussi des objets traditionnels japonais. Si vous cherchez à vous construire une panoplie de Kimono par exemple, c’est l’endroit rêvé. Entre éventails, zôri (sandales japonaises) et accessoires pour la coiffure, vous pourrez sûrement chiner des kimonos et en été, des yukatas. Vous pourrez aussi y dénicher des ustensiles pour la cérémonie du thé. C’est un peu la caverne d’Alibaba (s’il habitait au pays du soleil levant).

Achats de vide grenier au Japon
Voilà le résultat de mon dernier vide grenier

Si après quelques recherches, vous ne trouvez pas de vide-greniers dans les régions que vous visiterez, il vous reste toujours les friperies ! À Tokyo, le quartier incontournable est Shimokitazawa, situé entre Shibuya et Shinjuku. L’enseigne la plus connue est peut-être BookOff. Un magasin de revente de livres, CD, DVD et jeux vidéo, dans lequel vous découvrirez aussi une multitude d’autres produits de seconde main.

 

Bookoff, l'enseigne japonaise la plus connue de revente de produits de seconde main

Même sans parler japonais, n’hésitez pas à jeter un œil au rayon musical ou sur les ouvrages de la section “langues étrangères” (surtout de l’anglais). En fonction de la localisation de l’établissement, la section sera plus ou moins fournie (plus vous êtes au centre, plus la section est fournie). Si vous êtes fan de Jpop ou de Jrock, vous pourrez trouver de petites perles ! Et si vous n’y connaissez rien, n’hésitez pas à chiner dans les rayons dédiés à vos genres préférés, on ne sait jamais sur quoi on va tomber.

 

Façade de Book-off, l'enseigne d'objets de seconde main la plus connue du Japon

Si vous vous retrouvez devant un BookOff Plus, alors Jackpot ! Plus grands, ces derniers offrent aussi une sélection de prêt-à-porter et d’accessoires pour les hommes et les femmes.

Bookoff plus propose des vêtements en friperie en plus des objets

Loin du bazar des friperies parisiennes, les boutiques seconde main japonaise sont hyper ordonnées : tout sur cintre, classé par catégorie (chemise, robe, veste…) ou couleurs. C’est quand même plus agréable pour chiner ! Il y a de tout, même des vêtements griffés qui ont leur section dédiée : on y trouve certaines marques internationales, mais surtout des marques japonaises. Généralement, en s’éloignant un peu du centre-ville, les prix sont plus attractifs.

Chaussures chinées dans une friperie japonaise

Par exemple, le BookOff Plus que je fréquente régulièrement, dans la banlieue de Tokyo, est plus fourni en bonnes affaires. Vous pouvez y acheter une tenue complète pour 200¥ à 500¥.

 

Achats chinés dans une friperie dans la banlieue de Tokyo

En comparaison, la friperie du BookOff de Shibuya (en sous-sol) est beaucoup plus chère. En partie parce que la section marque est plus importante qu’ailleurs.

Façade de l'enseigne japonaise de fripes Treasure Factory

Si vous êtes intéressé par les vêtements de marque, allez jeter un coup d’œil chez Treasure factory. Vous y trouverez plus d’articles, notamment des accessoires très chics, à des prix intéressants.

Accessoires chics chinés dans les friperies japonaises

 

Vêtements chinés chez Treasure Factory au Japon

Des cabines d’essayages sont disponibles chez BookOff Plus et Treasure Factory. Très appréciable au Japon lorsqu’on est étrangers et qu’on ne correspond pas à la taille standard du pays (les chaussures ne vont pas au-delà de la pointure 39). Un conseil : peu importe ce que vous achetez, mieux vaut toujours essayer.

voyapon-friperie-vide-grenier-treasure-factory-chaussures

Pour le reste, ouvrez l’œil, vous tomberez sûrement sur une boutique vintage ou sur un antiquaire au coin d’une rue ; c’est en se promenant qu’on trouve les petites adresses.

Alors, bonne chance et lâchez-vous !

Commentaires