fbpx Skip to main content

Inconnue des touristes et boudée par les guides de voyages, la ville de Seto est pourtant reconnue au Japon pour sa production de céramique. Preuve en est : Setoyaki (瀬戸焼) ou Setomono (瀬戸物) sont des termes génériques en japonais pour désigner la céramique. Seto est aussi l’une des rares villes au monde où l’on peut affirmer que la céramique y a été produite de façon continue depuis plus de 1000 ans.

Seto, l’un des fourneaux du Japon

L’essor de Seto en tant que four du Japon s’explique par différents facteurs : sa position sur la route du thé, l’essor de la cérémonie du thé dans la région ainsi que l’impulsion des seigneurs de l’ancienne province d’Owari pour le développement de cette activité. Aujourd’hui, la ville mise sur cet héritage historique et son savoir-faire pour attirer les visiteurs. Malheureusement – ou heureusement pour nous – les visiteurs étrangers sont encore peu nombreux. Mais cela permet d’apprécier une balade reposante du côté d’Owari-Seto.

un apercu de Seto non loin du Maneki-Neko Museum

Non loin du Maneki-Neko Museum

Petit conseil, en sortant de la gare de Seto n’hésitez pas à prendre une carte en anglais du « centre-ville ». Elles sont très bien faites et vous permettront de vous balader ou de vous perdre en toute tranquillité.

Premier arrêt : Seto Gura Plaza et musée

Dirigez vous donc en premier vers Seto-Gura Plaza. Il s’agit d’un grand bâtiment dédié à la céramique et qui accueille aussi un musée. Des événements sont régulièrement organisés et vous pourrez peut-être avoir la chance de prendre un cours de poterie. C’est aussi l’endroit idéal pour faire vos courses car il propose une large variété d’objets à prix variés.

 Des bijoux locaux au setura plaza à seto

On peut aussi trouver des bijoux d’artisans locaux

Un repose-baguettes à Seto

Un repose-baguettes

Une version réduite des poupées pour le Hinamatsuri proposée à la vente à Seto

Une version réduite des poupées en céramique pour le Hinamatsuri

Version géante des traditionnelles poupées exposées pour le Hinamatsuri à Seto

Version géante des traditionnelles poupées exposées pour le Hinamatsuri

Le musée situé au deuxième étage du bâtiment nous fait découvrir l’histoire de la céramique depuis 1000 ans avec ses différentes évolutions de formes et techniques. On explique comment l’argile est produite, d’où la terre vient ou encore la différence entre porcelaine et terre cuite. C’est certain l’un des musées les plus intéressants que j’ai pu faire au Japon.

Une reproduction d'un vieux four à céramique au musée

Une reproduction d’un vieux four à céramique

Pour ma part, j’ai eu de la chance car en entrant dans le musée j’ai été gentiment invitée à rejoindre un groupe de retraités japonais pour une visite guidée. Le guide parlait très vite et il y avait beaucoup de mots que je ne connaissais pas mais la visite a été très agréable. En apprenant que j’étais française il a tenu absolument à me montrer les exemples de Porcelaine de Limoges exposés et des bouts de pierre venant de Normandie ! C’est aussi pour cela que sortir des circuits plus touristiques est agréable. Les locaux seront tellement contents de vous voir qu’il essaieront de communiquer avec vous, même avec leur anglais branlant si vous ne parlez pas japonais.

palette de couleur des vernis pour protéger les céramiques à seto

Différents types de poudres permettent d’obtenir les vernis qui protègent les objets en céramique

Deuxième arrêt : Maneki-neko Museum

En sortant de Seto-Gura Plaza continuez en direction du Maneki-Neko Museum. Eh oui, Seto est aussi connue pour avoir introduit le fameux Maneki-Neko au Japon il y a une centaine d’années environ !

les statues de chats au Maneki-Neko Museum à Seto

A l’intérieur du Maneki-Neko Museum

Petit rappel : la patte droite levée vous apporte la fortune, la patte gauche levée vous apporte des clients pour votre entreprise. Dans ce musée, vous trouverez toutes les variétés de Maneki-neko possible et inimaginable. Le musée est très très petit mais l’entrée ne coûte que 300 yen donc à vous de voir si cela vous intéresse. Vous pouvez aussi vous contentez du premier étage, gratuit lui, qui expose déjà un large choix de chats porte-bonheur.

les chats au Maneki-Neko Museum

Le paradis des amoureux des chats

N’hésitez pas à vous perdre dans la ville

Avant de vous rendre au Kamagaki-no-Komichi, vous pouvez en profitez pour faire un petit détour par la rue marchande Suehiro-cho. Par la suite, n’hésitez pas à prendre des petits détours dans les rues résidentielles, vous y trouverez des ateliers de potiers et de jolies maisons disséminés un peu partout, vous laissant ainsi apprécier l’ambiance de la ville.

La rue marchande Suehiro-cho à Seto

La rue Suehiro-cho

Atelier de potiers juste à côté de Seto Hongyo Kiln

Atelier de potiers juste à côté de Seto Hongyo Kiln

Le chemin Kamagaki-no-Komichi

La dernière étape de notre visite à Seto est de se promener le long du Kamagaki-no-Komichi, un chemin décoré avec des tuiles et autres production en céramique de la ville. Vous pouvez également aller jusqu’aux Seto Hongyo Kiln, des anciens ayant été conservés.  

sur le chemin Kamagaki-no-Komichi à Seto

Seto Hongyo Kiln

de la céramique sur le chemin Kamagaki-no-Komichi à Seto

Kamagaki-no-Komichi

détail sur le chemin Kamagaki-no-Komichi à Seto

Kamagaki-no-Komichi

Enfin pour finir, revenez en direction de la gare en passant par la rive droite de la rivière. Vous pouvez également faire un arrêt au parc Toso et revenir en empruntant la rue marchande Ginza.

Comment s’y rendre

Depuis la station Sakaemachi, prendre la ligne Meitetsu Seto en direction d’Owariseto. Descendez au terminus, à Owariseto. Si vous prenez un semi-express cela prendra environ une demi-heure.

Camille Sogno

Camille Sogno

Tombée dans la marmite quand j'étais petite, mon amour pour le Japon ne s'explique pas. Après avoir passé un an à l'Université de Nagoya, la ville est devenue comme ma deuxième ville natale. Alors ne dites surtout pas de mal de Nagoya devant moi, la région a beaucoup de surprises à vous offrir :)

Laisser un commentaire