Toon est une ville qui se trouve au nord-ouest de la préfecture d’Ehime à Shikoku. Il s’agit d’un de ces joyaux méconnus que renferme la préfecture. Entre l’incroyable hospitalité des habitants, des spécialités culinaires succulentes et les paysages impressionnants qui entourent la ville, nous sommes heureux d’avoir eu la chance de nous rendre à Toon en février. Nous partageons avec vous notre voyage dans la préfecture d’Ehime : trois jours dans trois villes différentes à la découverte de la région !

Prendre un bain au Sakuranoyu Onsen dans le Furusato Koryukan de Toon

Se rendre à Shikoku depuis Tokyo n’est pas ce que j’appellerais un petit voyage, en particulier si vous voyagez en bus, comme nous l’avons fait. C’est pourquoi à notre arrivée à Toon, notre première destination fut l’onsen du Sakuranoyu Kanko Bussan Center pour récupérer après ce long trajet.

Le centre en question, qui abrite également l’office du tourisme de la ville, est très utile aux touristes comme aux habitants. L’accès à l’onsen du Toon Furusato Kryukan coûte seulement 500 yens pour un adulte, donnant également accès au sauna qui se trouve dans la partie réservée à l’onsen.

J’eus la bonne surprise de découvrir un bain de jacuzzi à l’intérieur de l’onsen. Cela raviva quelques souvenirs de ma ville natale, l’impression de me retrouver dans des bains allemands combinés à l’agréable tranquillité des onsen japonais. C’était un véritable bonheur de pouvoir profiter de ces bains après un aussi long voyage.

distributeur automatique de billets d'entrée pour le onsen de toon

Autre point remarquable du onsen Sakuro no Yu : son rotemburo extérieur. Un grand bassin extérieur pour se plonger dans l’eau chaude, entouré de chaises longues où se détendre pour évacuer le stress d’une journée de travail.

Je peux vous dire une chose : après un bain au Sakuro no Yu, vous aurez l’impression d’avoir une peau toute neuve ! Je fus très surprise de constater combien ma peau était devenue douce malgré l’air sec caractéristique de l’hiver japonais.

Spécialités locales de Toon dans le café du Sakuranoyu Kanko Bussan Center

Après avoir pris un bain à l’onsen, il était temps de chercher quelque chose à manger. Heureusement le Sakuranoyu Kanko Bussan Center possède également un café où nous avons pu nous régaler.

Mon partenaire choisit du poisson grillé accompagné de riz cultivé dans la région, quand à moi, je pris une salade de tofu composée de produits de la région et assaisonné d’une sauce au vinaigre de pomme. Pendant que nous attendions nos assiettes, nous avons fait un tour dans la boutique qui se trouve à côté du café, où l’on peut acheter des produits de la région.

On y trouve un choix très vaste de légumes cultivés dans la région, du riz, de vinaigre de pomme, mais on trouve aussi de l‘artisanat local et des décorations pour le hinamatsuri (festival des poupées japonaises), le tout à des prix très raisonnables.

On nous a offrit un dessert à base de mandarine (mikan en japonais), une spécialité de la préfecture d’Ehime. Il s’agissait d’un Mikan Daifuku fait maison, et je peux dire en toute honnêteté qu’il s’agissait, de loin, du meilleur daifuku auquel j’aie eu l’occasion de goûter !

La mandarine, douce et juteuse, était entourée d’une pâte sucrée à base de haricots blancs, une touche sucrée absolument parfaite pour terminer ce délicieux repas.

Explorer Toon à vélo et se rendre au Poème Sweets Park

Ayant retrouvé nos forces, nous avons poursuivi notre programme : nous rendre au Poème Sweets Park à vélo.

On peut louer vélos électriques et casques au Sakuranoyu Kanko Bussan Center pour seulement 400 yens de l’heure. Les vélos proposés sont de tout nouveaux vélos électriques, une expérience amusante si vous n’avez jamais essayé ! Cela rend la visite de Toon à vélo extrêmement facile.

Nous sommes passés devant quelques petites maisons ravissantes pour nous rendre au Poème Sweets Park, qui abrite de délicieuses petites pâtisseries appelées “poème”. Ces petits gâteaux sont en grande partie préparés à base d’œufs et de beurre, leur donnant un goût riche.

Au Poème Sweets Park vous pourrez observer l’usine dans laquelle sont fabriquées ces petites pâtisseries. Une expérience amusante pour toute la famille ! Que cela soit l’observation de l’usine, plonger ses pieds dans un petit bain d’eau thermale qui se trouve dans le jardin de la boutique, traire une vache en plastique (plutôt amusant) ou partir à la découverte des détails aussi nombreux que charmants de la boutique, vous ne vous ennuierez pas au Poème Sweets Park.

Les merveilleux employés, qui se font un plaisir de vous donner des conseils, contribuent également à ces ambiance très agréable. Nous nous sommes immédiatement sentis les bienvenus et on nous a expliqué les différentes étapes de la fabrication des poèmes pendant que les employés, derrière la vitre, nous faisaient des signes de la main en souriant.

Le sanctuaire de Soukouchi

Il ne nous fallut parcourir que 4 kilomètres pour nous rendre à notre destination suivante, le sanctuaire de Soukouchi, construit à Toon en 803. Lorsqu’on se trouve devant le torii recouvert de mousse on se rend immédiatement compte qu’il s’agit d’un sanctuaire vraiment ancien.

Il se dégage de ce sanctuaire une ambiance particulièrement mystique qui nous poussa à monter les marches très prudemment. En arrivant, l’atmosphère était paisible, et le parfum des fleurs de pruniers qui commençaient timidement à s’ouvrir flottait dans l’air.

En mai et juin vous pourrez admirer une mer d’hortensias, raison pour laquelle le sanctuaire est surnommé “la forêt d’hortensias“. C’est définitivement une raison qui me donnerait envie de retourner au sanctuaire de Soukouchi !

Le temple de Konpiraji, l’un des temples de Shikoku

Juste à côté du sanctuaire de Soukouchi, on trouve le temple de Konpiraji, entouré par la forêt, on y accède en franchissant un pont en pierres. Le temple de Konpiraji ne fait pas techniquement partie des temples du pèlerinage de Shikoku, mais il devrait se trouver sur votre liste des lieux à visiter à Shikoku !

Quatre immenses cèdres de 39 mètres de haut se trouvent en face du bâtiment principal du temple. Ils furent désignés patrimoine naturel par la ville de Toon.

En vous baladant autour du temple, vous pourrez découvrir d’autres magnifiques recoins de ce temple de Shikoku. Le temple de Kopiraji n’est en rien inférieur aux temples qui font partie de la liste du pèlerinage de Shikoku. Un petit étang rempli de carpes colorées fait parti de ces petites surprises qui vous attendant. En marchant autour du temple de Konpiraji en gardant les yeux ouverts vous pourrez simplement vous laisser submerger par la nature qui vous entoure.

Randonnée jusqu’à la cascade Shirai no Taki

Nous avons continué notre périple à vélo sur 3 kilomètres et demie. Avec ses 96 mètres de haut, la cascade Shirai no Taki inspira notamment certaines des œuvres littéraires de Natsume Soseki.

Nous avons laissé nos vélos dans un parking gratuit et avons continué le chemin à pied. Depuis le parking il faut compter entre 20 et 30 minutes de marche pour atteindre la cascade. Le chemin est plutôt raide, ce qui rend la randonnée relativement difficile, pensez à prendre quelque chose à boire si vous voulez faire une pause !

Lorsqu’il y a de la neige il est recommandé de partir avec de bonnes chaussures de marche, des chaussures qui nous furent d’ailleurs très utiles ce jour-là en raison des feuilles glissantes qui recouvraient le sol. Nous avons marché à un rythme tranquille et avons découvert un rocher amusant dont la forme nous fit penser à un visage.

La cascade Shirai no Taki est particulièrement belle lorsqu’elle est gelée et couverte de neige, mais même sans glace nous avons été très impressionnés par les immenses quantités d’eau qui plongent dans une chute vertigineuse de 96 mètres de haut. Quelques gouttes d’eau atteignaient nos visages lorsque nous avons sortis nos appareils photos.

Il était difficile de résister à l’envie de s’approcher de la cascade, mais il faut faire très attention car les pierres mouillées peuvent s’avérer glissantes.

À la place, nous avons fait une petite pause et avons admiré la vue tout en reprenant des forces. Une très bonne idée étant donné que nous avons choisis un raccourci sur le chemin du retour qui nous a conduit sur un sentier plutôt étroit, le long d’une pente, qui nous fit passer de l’autre côté de la rivière et traversait un petit village.

Si le chemin nous fit passer par de beaux endroits, il n’est certainement pas facile d’accès, et si vous voyagez avec des enfants il est préférable de rentrer par le même chemin de randonnée que celui de l’aller !

Informations utiles

Toon est accessible depuis Matsuyama par train, un trajet qui dure environ 30 minutes. Depuis la gare de Matsuyama-shi il vous faudra prendre un train de la ligne Iyosetsu en direction de la gare de Yokogawara et vous resterez à bord du train jusqu’au terminus.

En voiture il faut également 30 minutes pour se rendre à Toon depuis Matsuyama. Il vous faudra prendre la sortie d’autoroute de Kawauchi Inter Change.

Explorer Toon à vélo

Nous aurions aimé passer un peu plus de temps à la cascade Shirai no Taki, mais il était temps de rentrer à Toon.

Depuis le parking il faut parcourir 8 kilomètres et demie pour rentrer au Sakuranoyu Kanko Bussan Center, une petite ballade tranquille.

Explorer Toon à vélo est une expérience que je suis heureuse d’avoir eu la chance de vivre. Le sanctuaire de Soukouchi, le temple de Konpiraji, le Poème Sweets Park et l’impressionnante cascade de Shirai no Taki auront marqué mon voyage et m’auront permis de découvrir que le Japon rural a tant à offrir aux voyageurs.

Traduit de l’anglais par Joachim Ducos

Article écrit en partenariat avec la préfecture d’Ehime

Yvonne

Yvonne

I'm a German girl from Berlin, who found her second home in Japan. Since 2012, I travelled at least once a year to Japan, before I moved to Tokyo in 2017 as an exchange student. After just a few months back in Germany, I ended up in Tokyo again in 2019 - ready for telling you more about this amazing and traditional country! :)

Laisser un commentaire


X