Article partenaire Kinki | Kyoto Tourisme

Préfecture de Hyogo : de Kinosaki Onsen aux grottes de Genbudo

Kinosaki Onsen durant la nuit

La préfecture de Hyogo, située au centre du Japon, fait partie de la région du Kansai qui comprend les préfectures de Osaka, Kyoto, Wakayama, Mie, Nara et Shiga. Niché entre la mer du Japon au nord et la mer intérieure de Seto au sud, le nord-est de Hyogo est connu des japonais pour la célèbre station thermale de Kinosaki Onsen, dont les origines remontent au VIIe siècle. Depuis Kinosaki, partez à la découverte de la région pour y déguster des soba dans la ville d’Izushi, où le charme pittoresque de ses rues, son château et son théâtre Kabuki ne vous laisseront pas insensible. Prenez ensuite un bol d’air frais tout au nord, et faîtes halte au Kinosaki Marine World, où le musée Hiyoriyama qui surplombe la côte vous donnera une vue imprenable sur la mer du Japon. Le riche passé géologique de la région a laissé des traces, notamment les sublimes grottes de basalte de Genbudo. N’oubliez pas de passer la nuit dans un des ryokan de Kinosaki pour profiter des 7 bains publics historiques de la ville, tout en vous promenant en yukata le long de la rivière Maruyama.

Découvrir la ville pittoresque d’Izushi

Située à une vingtaine de kilomètres au sud de Kinosaki (compter moins d’une heure en transports en commun), la ville de Izushi (出石) est une ville au charme d’antan. Les ruines de son château, sa vieille horloge, ses demeures de samouraï, ou encore son théâtre sont autant de dépaysements qui permettent de s’imaginer dans un Japon à l’ère Edo.

Construit en 1604, la majeure partie du château a été détruite en 1868. Pour arriver jusqu’aux ruines, une allée de torii rouge vous indiquent le chemin. À peine 10 minutes de marche suffisent pour arriver sur les hauteurs et apprécier la vue sublime sur la ville. Le centre-ville d’Izushi a été préservé des constructions modernes en béton ou des immenses tours que l’on trouve dans la plupart des villes japonaises. Ici, les toits des maisons traditionnelles forment un tapis gris qui s’étend au pied d’une montagne luxuriante.

Un petit sanctuaire fait de bois, au toit pentu et à l’ossature étriquée, attire l’œil. Il s’agit d’un sanctuaire dédié aux Izushi-soba. Ces nouilles à base de farine de sarrasin ont été introduites à Izushi au début du XVIIIe siècle et constituent aujourd’hui la spécialité de la ville qui ne compte pas moins d’une cinquantaine de restaurants de soba. Particularité de la région, les soba sont servis en petites portions avec du daikon râpé.

Notre visite de la ville se poursuit au théâtre traditionnel de la ville, le Eirakukan (永楽館). Construit en 1901, il s’agit du plus ancien théâtre de la région du Kinki. Le théâtre fut laissé en désuétude dans les années 60. Mais, entre 2006 et 2008, la rénovation du théâtre permis de lui redonner une place dans le quotidien des habitants d’Izushi.

Aujourd’hui, le théâtre permet d’assister à des pièces de kabuki (théâtre traditionnel populaire) et de rakugo (spectacle littéraire humoristique). L’entrée coûte à peine 300 yens et permet de déambuler dans la salle, sur la scène, de découvrir les coulisses où se préparent les acteurs, ou encore se faufiler dans les entrailles où d’ingénieux systèmes avaient été inventés pour aménager des apparitions scéniques, des changements de décors et autres effets spectaculaires.

Les grottes de Genbudo, monument naturel du Japon

En remontant vers le nord depuis Izushi, vous pourrez vous rendre au Parc Genbudo, situé entre les gares de Toyooka et de Kinosaki Onsen. Dans ce parc, on peut explorer les grottes de Genbudo formées il y a plus de 1,6 millions d’années par l’activité volcanique de la région. Vous pourrez notamment admirer des colonnes de pierres aux formes géométriques parfaites. Autrefois, les habitants de la région récupéraient ces pierres pour les utiliser dans la construction de châteaux, de remparts ou encore d’escaliers. Les grottes de Gendubo ont été désignées monument naturel protégé en 1931. L’activité sismique du pays rendant les explorations dangereuses, seules les façades des grottes sont visibles. Cela n’empêche pas de rester béat devant les majestueuses colonnes de basaltes, qui lorsqu’il fait beau, se reflètent dans l’eau, donnant à ce spectacle une certaine dimension graphique.

Kinosaki Onsen : bains d’eau thermale et ryokan

Fondée durant l’ère Nara, au VIIIe siècle, la station thermale de Kinosaki Onsen (城崎温泉) est facilement accessible depuis Himeji et Kyoto en train ou en bus. À peine sortie de la gare, les silhouettes en yukata ne trompent pas. Nous sommes bien dans un ville d’onsen, ces sources thermales nombreuses au Japon. Véritable institution dans l’archipel, les japonais passent souvent une nuit dans un ryokan, auberge traditionnelle japonaise, pour y profiter des bains durant la soirée et au petit matin. Ici, à Kinosaki, un pass d’une journée permet à toute personne séjournant dans un des ryokan de la ville de profiter gratuitement de sept bains publics extérieurs, les sotoyu (外湯). Certains de ces bains sont ouverts jusqu’à 23 heures et permettent de profiter de la ville toute la soirée pour se balader le long de la rivière et flâner en yukata.

le canal de kinosaki onsen durant la nuit

Pour ce séjour, nous avons eu l’opportunité de tester le Tokiwa Bekkan, situé à 10 minutes à pied du centre ville. Là, dans un ryokan à échelle humaine et au style architectural traditionnel, l’ensemble des chambres sont agencées pour toute avoir une vue sur un sublime jardin central.

chambre d'un ryokan à kinosaki onsen

Dans chaque chambre, un yukata est mis à disposition pour aller au onsen du ryokan ou pour vous promener dans les rues de Kinosaki. La chambre est de pur style japonais. Tatamis au sol, petite alcôve tokonoma agrémenté d’un arrangement floral et d’une calligraphie, futon pour dormir.

Quant aux repas, le dîner kaiseki (repas traditionnel des ryokan composé de plusieurs plats), ainsi que le petit-déjeuner sont servis dans la chambre. Le dîner est généralement servi assez tôt dans la soirée, vous laissant le loisir de partir vous balader à la découverte des autres bains.

le repas du ryokan à kinosaki onsen
les nombreux petits plats du ryokan à kinosaki onsen

Admirer la côte Hiyoriyama : musée et parc aquatique de Kinosaki

Depuis Kinosaki Onsen vous pouvez atteindre la côte de la mer du Japon en seulement 10 minutes en bus ou en voiture, et découvrir le Kinosaki Marine World. Ce complexe regroupe un parc aquatique, un aquarium, ainsi qu’un musée, le tout donnant sur la mer du Japon. Au loin, on aperçoit un Ryugu-jo, c’est à dire un palais des mers de la mythologie japonaise, malheureusement inaccessible.

Le musée, dédié à l’activité marine et la préservation des espèces marines de la région, surplombe l’ensemble et donne l’une des vues les plus impressionnantes, qui nous a permis, ce jour là, d’admirer un un arc en ciel qui se jetait dans la mer.

arc-en-ciel sur la mer du japon à proximité de kinosaki onsen

Pour se rendre à Kinosaki Onsen :
Depuis Osaka ou Kyoto : Entre 3 heures à 3 heures et demi en train. Vous pouvez prendre la ligne JR San-in Main Line Limited Express (Hamakaze / Konotori / Kinosaki).

Article écrit en partenariat avec la préfecture de Hyogo

Commentaires