fbpx Skip to main content

Dans la société japonaise, la culture de l’argent liquide reste très forte, et son usage très répandu. Il est donc important de connaître quelques astuces pour savoir comment changer son argent en yens. Bien sûr, de plus en plus d’endroits acceptent les paiements par carte bancaire, mais loin des sites touristiques et à la campagne, seules les espèces seront acceptées. Il est donc conseillé de toujours avoir des yens en poche ! Banque, bureau de change ou achat de devises en ligne avant le départ ? Change à l’aéroport ou en ville une fois au Japon ? Et que penser des néo-banques en ligne ? Découvrez toutes les options qui s’offrent à vous pour obtenir des yens !

Changer son argent en yens avant le départ

Il est indispensable de veiller à avoir une option internationale sur sa carte bancaire, sous peine de ne pas pouvoir payer en carte, ni même retirer de l’argent. Il est aussi conseillé de prévenir sa banque avant le départ, afin qu’elle ne s’étonne pas d’importants mouvements réalisés depuis l’étranger. Quand on s’apprête à partir, il est vrai qu’on pense toujours à des choses essentielles : son assurance, l’hôtel à réserver ou bien encore ses bagages. Par ailleurs, pour ce dernier point on vous recommande de vous tourner vers des sites comme https://bagageprive.com/ pour faire des économies lorsque vous souhaitez vous procurer des valises. Néanmoins, on oublie parfois de penser à changer un peu d’argent quand on part vers une destination où la monnaie locale est différente de la nôtre.

Il est pourtant prudent de disposer de quelques yens en espèces à son arrivée au Japon pour pouvoir faire face à une urgence ou un problème au distributeur (automate hors service, difficulté à la faire fonctionner, carte internationale refusée, banque bloquant le retrait…).

Il existe des billets de 10 000, 5000 et 1000 yens, et des pièces de 500, 100, 50, 10, 5 et 1 yens.

Et puis, changer avant le départ est toujours rassurant. Voici plusieurs pistes pour avoir dès son arrivée de l’argent liquide au Japon.

Les banques

Les réserves des banques sont limitées sur certaines devises moins demandées comme le yen. Il faut donc commander ses yens plusieurs semaines à l’avance. D’autre part, les banques appliquent des frais souvent élevés : décote par rapport aux taux de marchés, frais de change, et/ou pourcentage sur le montant de l’opération… Certaines affichent des taux de change majorés, incluant leur commission.

Les bureaux de change

On n’en trouve que dans les centres-villes des grandes agglomérations. Une enseigne comme Travelex possède des bureaux de change dans plusieurs grandes villes.

Les bureaux de change en ligne

Cette option ne nécessite pas de déplacement, et vous permet d’arriver sereins. Mais surtout, les offres des bureaux de change en ligne sont souvent plus intéressantes que celles des banques. La livraison sécurisée se fait par voie postale.

L’achat de yens en ligne est possible avec Travelex, CCOpera et, Or&Change, Change de la Bourse, ou Paytop. Les comparateurs bureau-change.fr et coChange comparent quasi en temps réel les offres des différents comptoirs dans un périmètre donné.

Attention : si vous entrez au Japon avec plus d’un million de yens en espèces (environ 7800 €), vous devrez remplir une déclaration après de la douane japonaise.

Changer son argent en yens et se procurer des yens au Japon

Mais se procurer des yens avant le départ n’est pas une obligation. Que vous ayez oublié de changer de la monnaie dans votre pays ou que vous ayez besoin d’un supplément une fois sur place, il est possible d’échanger n’importe quelle devise en yens directement sur le sol japonais. Vous pourrez effectuer cette opération dans des bureaux de change en ville (pas si nombreux, surtout en dehors de Tokyo), les banques, et certains hôtels de chaînes internationales. On peut aussi retirer directement des yens dans un distributeur automatique nippon.

distributeur japonais dans lequel il est possible de retirer des yens
Les distributeurs automatiques sont nombreux, dans les banques, les bureaux de poste, les supérettes, centres commerciaux, stations de métro… Ici, un distributeur automatique dans un bureau de la Japan Post Bank.

Dans les aéroports du Japon : échange de devises en yens ou retrait d’argent

Des bureaux de change et des distributeurs automatiques sont situés dans les halls d’arrivée. Attention, dans les bureaux de change des aéroports, les taux sont souvent défavorables, et les frais de commissions généralement élevés.

Voir les listes des distributeurs et bureaux de change dans les plus grands aéroports du Japon :

Pour plus d’informations sur les aéroports n’hésitez pas à faire un tour sur notre guide complet des aéroport du Japon.

Les bureaux de change au Japon

Des agences comme Travelex ou World Currency Shop sont implantées dans les plus grandes villes. Les taux de change fluctuent quotidiennement selon les tendances des marchés financiers.

bureau de change au japon pour changer sa devise en yens
Les comptoirs de change ne sont pas si nombreux au Japon. Ils sont essentiellement implantés dans les plus grandes villes.

Les distributeurs automatiques de billets au Japon

Il est possible de retirer des yens dans les distributeurs japonais. La machine doit être compatible avec votre carte étrangère. Il faut repérer les autocollants portant la mention « International Cards » ou « International ATM Service ». Ils affichent les types de cartes acceptées (souvent Visa et MasterCard).

logos sur un distributeur japonais indiquant quelles cartes sont acceptées
Le logo « International Cards » est affiché sur les distributeurs automatiques.

Aux distributeurs comme sur les terminaux de paiement, les commissions prélevées dépendent de votre carte et des conditions associées. Vous aurez souvent à payer une commission fixe par retrait qui vous sera indiquée par le distributeur, le reste dépendra de votre banque.

La barrière de la langue peut être un frein lors du retrait d’argent liquide au Japon. Heureusement, il est souvent possible de paramétrer ces machines en anglais, plus rarement en français.

Les guichets des banques comme Mitsui Sumitomo Bank Corporation (SMBC), Mitsubishi UFJ Bank (MUFG), Japan Post Bank et Mizuho Bank acceptent les cartes internationales, ainsi que les distributeurs d’AEON Bank que l’on peut trouver dans les centres commerciaux du même nom.

Distributeurs d'une banque au Japon
Les distributeurs de la banque Mitsui Sumitomo Bank Coorporation (SMBC)
acceptent les cartes Visa et MasterCard.

Dans les konbini (supérettes de proximité), les distributeurs des grandes chaînes (Family Mart, 7-Eleven, Lawson) sont souvent compatibles avec les cartes bancaires internationales. Les frais prélevés sont comparables d’une chaîne à l’autre.

distributeur automatique d'un konbini au Japon
Dans les konbini, le distributeur est souvent situé à côté de l’imprimante multifonctions, ici dans un magasin 7-Eleven.

Évitez de multiplier les petits retraits, car les banques facturent des frais à chaque transaction. Mieux vaut privilégier les retraits de grosses sommes.

Les distributeurs des konbini sont accessibles 24h/24, ce qui n’est pas toujours le cas de ceux des banques et bureaux de poste, soumis aux horaires d’ouverture.

Cartes bancaires gratuites des néo-banques en ligne pour payer sans frais au Japon

Les néo-banques, banques mobiles ou banques en ligne (comme Fortuneo Banque ou Boursorama Banque) sont une bonne option pour changer gratuitement sa devise en yens au Japon, en évitant très souvent les frais bancaires et les frais de change. Elles proposent des cartes de paiement gratuites pour les paiements et retraits à l’étranger, en loccurrence au Japon. Vous réglez directement en yens, avec des frais de change et commissions variables bien plus bas que les banques à guichet, voire réduits à zéro.

Ces cartes sont donc une bonne alternative permettant d’éviter les frais de change et de payer sans frais au Japon. Elles permettent de faire des retraits au fur et à mesure, selon ses besoins en liquidités, sans avoir à tout anticiper et budgétiser.

les néobanques : un moyen de gérer son argent entièrement en ligne
Les néo-banques en ligne permettent de piloter son compte en banque depuis son smartphone sur des applis mobiles, et de régler directement en yens.

N26 pour payer en yens au Japon

La banque mobile N26 permet de payer au Japon sans aucun frais de change, et avec un taux souvent avantageux. Les taux de change sont donc appliqués bruts, sans majoration. Pour les retraits au Japon, la carte N26 permet de ne payer que 1,70 % du montant de la transaction (retraits gratuits pour les titulaires de comptes N26 You et Meta), ce qui est très en deçà des banques traditionnelles. Un compte N26 peut également être utilisé pour des opérations quotidiennes en France.

écran de gestion de carte de l'application d'une banque en ligne
Interface de lappli de la banque en ligne N26

Revolut pour ses achats au Japon

La néo-banque Revolut, avec sa carte prépayée, permet aussi de retirer de l’argent et de payer en devises étrangères sans frais. Les paiements sont gratuits, ainsi que les retraits, jusqu’à 25 000 yens par mois, soit environ 200 €. Au-delà, elle applique des frais de 2 % par retrait. Et il vous faudra donc privilégier le paiement par carte.

Capture d'écran de la gestion de ses dépenses depuis l'application d'une banque en ligne
Interface de lappli de la banque en ligne Revolut

Cependant, avec les cartes de N26 et de Revolut, il vous faudra aller dans les distributeurs Seven Bank des supérettes 7-Eleven, car les distributeurs de la plupart des banques japonaises facturent des frais.

Les cartes bancaires des banques traditionnelles

Quant aux banques traditionnelles à guichet, elles facturent des frais bancaires (commissions et pourcentages) sur chaque transaction à l’étranger. Les frais de retraits oscillent entre 3 et 4 € par opération. S’ajoutent des commissions variables, sur retraits et paiements, de 2 à 3 %, sans compter les frais de la banque locale dans laquelle vous effectuez le retrait. La note peut vite grimper ! Avec des cartes premium (Visa Premier ou Gold MasterCard), les conditions sont un peu meilleures. Il est aussi important de vérifier que sa carte est internationale, et de vérifier le plafond de retrait, sans quoi vous pourriez vous retrouver dans l’impossibilité de retirer de l’argent et de faire des transactions à l’étranger !

carte de crédit

Avant le départ, veillez à vérifier que votre carte est bien internationale. Se procurer des yens avant le départ est une option rassurante. Les bureaux de change en ligne offrent des conditions souvent plus attractives que les banques. Autre possibilité : retirer des yens une fois sur le sol japonais, auprès des distributeurs automatiques, ou des quelques comptoirs de change des grandes villes. Les cartes de crédit premium offrent des conditions plus favorables que les cartes classiques. Autre option, encore plus avantageuse : les cartes gratuites des néo-banques. Dans tous les cas, il est prudent de disposer à l’arrivée de quelques yens en espèces.

Cet article contient des liens sponsorisés.

Marie Borgers

Marie Borgers

Après une préparation intense, la lecture de dizaines de livres et des centaines d'heures d'étude du japonais, j'ai tout quitté pour venir m'installer au Japon, à Nagoya. En tant qu'éditrice et rédactrice, j'aime partager les émotions suscitées par l’évasion, et transmettre la connaissance d'autres cultures, berceau de la tolérance.

Laisser un commentaire


X