fbpx Skip to main content

Vous venez juste d’arriver au Japon avec votre nouveau visa et vous cherchez des informations pour ouvrir un compte en banque ? Vous ne savez pas vers quelle banque vous diriger ni quels document vous procurer ? Ne cherchez plus, vous êtes au bon endroit ! Expatriée au Japon depuis trois ans, j’ai moi-aussi dû passer par là lorsque j’ai posé mes valises à Kyoto. Voici quelques recommandations et trucs et astuces pour ouvrir votre tout premier compte en banque au Japon afin de commencer votre nouvelle vie au pays du soleil levant !

Attention :

  • Cet article traite uniquement des comptes courants (futsu yokin, 普通預金).
  • Ouvrir un compte en banque au Japon nécessite un visa longue durée. Cela n’est pas possible avec un visa touristique.
Banque japonaise

Quelles sont les meilleures banques au Japon pour les étrangers ?

Il existe de nombreuses banques au Japon en fonction des régions et il me serait impossible de toutes les mentionner ici. Je vais donc uniquement vous parler des banques qui m’ont été recommandées par d’autres étrangers ou que j’utilise moi-même.

Il existe deux écoles : les banques traditionnelles, avec guichets physiques et rendez-vous en face à face avec le personnel, ou bien les banques en ligne, si vous préférez pouvoir vous occuper de vos comptes depuis votre salon.

Les banques traditionnelles au Japon

Si vous préférez le contact direct et si les chat en ligne vous font faire des cauchemars, les banques suivantes ont la réputation d’être gaijin friendly au Japon :

  • La Japan Post Bank (ゆうちょ銀行, Yucho Ginko)

La banque la plus célèbre et flexible au Japon est connue pour être la Japan Post Bank. Aussi bien réputée chez les Japonais que chez les étrangers, sa clientèle représente 78.3% des habitants du Japon, soit un taux d’utilisation largement supérieur aux autres banques. Cette banque a donc une longueur d’avance non négligeable sur ses concurrents.

Elle nécessite peu de documents justificatifs et n’exige pas de revenus réguliers, contrairement à d’autres banques. Lorsque l’on arrive au Japon en tant qu’étranger, on n’a pas forcément d’appartement ou de travail fixes dès le départ. La Japan Post Bank semble donc idéale et beaucoup de mes collègues étrangers ont choisi cette banque dès leur arrivée car c’était la solution la plus simple pour eux.

Avantages de la Japan Post Bank
– Nécessite peu de documents justificatifs pour l’inscription.
– Aucun revenu régulier n’est nécessaire, vous devez juste déposer 1000 yens minimum à l’ouverture de votre compte.
– Cette banque étant la banque la plus utilisée du Japon, on trouve des ATM compatibles partout dans le pays.
Inconvénients de la Japan Post Bank
– Les informations sur la procédure d’inscription sont disponibles en plusieurs langues (y compris anglais et français) mais une fois inscrit, l’interface n’est disponible qu’en japonais.
– Il est difficile d’obtenir une carte bancaire via cette banque pour les clients étrangers.

J’avais moi aussi entendu parler de cette banque à mon arrivée, mais étant donné que ses services ne sont pas disponibles en anglais, j’avais préféré me diriger vers une autre banque. Si le japonais ne vous fait pas peur et que vous n’avez pas spécialement besoin d’une carte bancaire, cela peut être une option à considérer.

  • La Shinsei Bank (新生銀行)

J’ai beau parler japonais, les démarches administratives en japonais me terrifiaient à l’époque (et encore aujourd’hui). Je cherchais donc à tout prix une banque avec des services en anglais, pour être certaine de bien tout comprendre.

Avant de me rendre au Japon, j’ai à mon tour cherché sur internet les différentes banques japonaises réputées pour être gaijin friendly, et je suis très rapidement tombée sur plusieurs messages recommandant la Shinsei Bank (新生銀行). Celle-ci est réputée pour être LA banque Gaijin friendly du Japon, et propose la totalité de ses services en anglais. C’est donc vers elle que je me suis tournée à mon arrivée sur l’archipel.

Avantages de la Shinsei Bank
– Tous les services sont disponibles en anglais (interfaces en ligne, renseignements téléphoniques, modes d’emploi, etc.).
– Compatible avec la plupart des ATM présents dans les konbini.
– Possibilité d’obtenir une carte bancaire dès l’ouverture du compte.
– Les formalités d’inscription peuvent être effectuées en ligne.
Inconvénients de la Shinsei Bank
– Nécessite plusieurs justificatifs pour l’ouverture d’un compte (justificatif de domicile, carte de résident, numéro de téléphone, etc.).
– Si vous ne pouvez pas justifier de revenus réguliers, il vous faudra avoir résidé au Japon depuis au moins 6 mois pour ouvrir un compte en banque chez eux.
– 110 yens seront facturés à chaque retrait au distributeur.

La Shinsei Bank a certes plus d’inconvénients que la Japan Post Bank, mais elle remplit deux conditions fondamentales à mes yeux : les services en anglais et l’obtention d’une carte bancaire (sans aucun frais !). Le plus gros inconvénient est qu’il faut payer 110 yens à chaque retrait dans un distributeur, et avoir résidé au Japon depuis au moins 6 mois pour pouvoir s’inscrire. Cette condition ne concerne pas les personnes munies d’un visa de travail, ce qui fut mon cas. Ce ne fut malheureusement pas celui de mon mari, arrivé au Japon avec un visa étudiant. Il a alors dû attendre 6 mois avant de s’inscrire car il n’avait pas de revenu régulier.

Quoi qu’il en soit, je suis plutôt satisfaite des services de cette banque 3 ans après, et je profite de ma carte bancaire comme jamais ! Si vous venez au Japon avec un visa de travail et que vous souhaitez une carte bancaire et des services en anglais, c’est une option à considérer.

Les banques en ligne au Japon

L’avantage d’une banque en ligne est principalement qu’il n’y a aucun frais bancaire pour les services à distance, contrairement à une banque traditionnelle. Si les procédures en ligne ne vous posent pas de problème et que vous souhaitez être connecté à votre banque à n’importe quel moment, pensez à considérer les banques en ligne qui sont de plus en plus nombreuses au Japon. En voici deux recommandées par des amis :

  • La Seven Bank (セブン銀行)

Si vous connaissez un peu les konbini japonais, cette banque vous sera forcément familière. La Seven Bank est très réputée chez les étrangers pour ses services multilingues, mais surtout pour ses frais de transfert très avantageux et disponibles 24/24. Envoyer de l’argent à l’étranger vous sera donc possible dans plus de 200 pays, et vous coûtera moins cher via cette banque. La procédure d’inscription se fait en ligne et par courrier, mais comme tout le monde ne parle pas forcément anglais ni japonais, la banque a ouvert de petites succursales dans plusieurs grandes villes du Japon (Kanagawa, Fukuoka, etc) où il est possible de s’inscrire directement avec l’aide d’un personnel parlant plusieurs langues. Cette banque en ligne a donc un petit air de banque traditionnelle, mais uniquement pour l’inscription. Pour toute autre démarche, c’est sur internet que cela se passe.

Avantages de la Seven Bank
– Services en ligne disponibles 24/24.
– Frais de transfert au Japon et à l’international avantageux.
– Tous les services sont disponibles en anglais (interfaces en ligne, renseignements téléphoniques, modes d’emploi, etc).
– Aucun revenu régulier n’est nécessaire, vous devez juste déposer 1000 yens minimum à l’ouverture de votre compte.
– Retrait possible via un ATM présent dans n’importe quel 7/11 (plus de 20 000 au Japon !)
Inconvénients de la Seven Bank
– Quasiment aucun service en face à face, tout se fait via internet.
– Il est difficile d’obtenir une carte bancaire via cette banque pour les clients étrangers ne justifiant pas d’un revenu régulier.
– Si vous ne pouvez pas justifier de revenus réguliers, iI vous faudra avoir résidé au Japon depuis au moins 6 mois pour ouvrir un compte en banque chez eux.

Pour résumer, une banque multilingue, en ligne, accessible n’importe quand depuis son salon, avec des frais de transfert très intéressants comparés aux autres banques. Si vous souhaitez envoyer de l’argent à l’étranger depuis votre compte en banque japonais, et que le contact en ligne vous suffit, cette banque est faite pour vous !

  • La Sony Bank (ソニー銀行)

Personnellement je ne connaissais pas vraiment cette banque, mais c’est notre ami Roméo (le SEO Manager de Voyapon en personne !) qui me l’a recommandée. Toutes les procédures se font en ligne via l’application multilingue de la banque. Facile, pratique et accessible n’importe où !

Elle semble en effet plus avantageuse que les autres banques notamment car elle propose l’obtention d’une carte bancaire sans contact utilisable même à l’étranger, ce qui n’est pas le cas de toutes les banques, loin de là ! J’ai beau avoir une carte bancaire VISA, celle-ci n’est pas utilisable lorsque je rentre en France, et je dois donc me contenter de payer en liquide. De plus, les transferts depuis l’étranger sont gratuits via la Sony Bank et il est également possible d’échanger certaines devises sans aucun frais, ce qui est vraiment très avantageux.

Avantages de la Sony Bank
– Services en ligne disponibles 24/24.
– Possibilité d’obtenir une carte bancaire dès l’ouverture du compte avec sans contact et utilisable à l’étranger.
– Frais de transfert au Japon et à l’international avantageux.
– Tous les services sont disponibles en anglais (interfaces en ligne, renseignements téléphoniques, modes d’emploi, etc).
– Aucun revenu régulier n’est nécessaire, vous devez juste déposer 500 yens minimum à l’ouverture de votre compte.
Inconvénients de la Sony Bank
– Si vous ne pouvez pas justifier de revenus réguliers, il vous faudra avoir résidé au Japon depuis au moins 6 mois pour ouvrir un compte en banque chez eux.
– Quasiment aucun service en face à face, tout se fait via internet.
– Nombre limité de retraits gratuits par mois via un ATM.

La Sony Bank semble donc proposer tous les services que l’on attend d’une banque, accessibles depuis son salon. Celle-ci adopte une démarche gaijin friendly en proposant des services à l’international accessibles à tous. Vous n’aurez même pas besoin de vous déplacer et aurez juste à vous connecter via l’application de votre téléphone pour toutes les démarches. La banque japonaise du futur !

Quelles sont les étapes pour ouvrir un compte en banque au Japon ?

Maintenant que vous avez choisi la banque que vous souhaitez rejoindre, il est temps de vous renseigner sur la procédure pour vous y inscrire. Chaque banque est différente et le mieux est de vérifier directement sur leur site internet. La plupart d’entre elles suivent toutefois à peu près la même procédure.

Se procurer les justificatifs requis

Quels documents sont nécessaires pour ouvrir un compte en banque au Japon ? C’est la question à laquelle je vais essayer de répondre ici. Cela dépend bien évidemment des banques, mais voici quelques justificatifs qui pourraient vous être demandés lors de l’ouverture de votre compte en banque.

  • Les justificatifs les plus courants:
    • Votre carte de résidence (zairyu kado, 在留カード) avec votre adresse actuelle inscrite sur la carte.
    • Votre nom (namae, 名前) en katakana (pensez donc à vérifier comment l’écrire, on vous le demandera souvent pour toute procédure administrative au Japon).
    • Votre sceau personnel (hanko, 判子 ou inkan, 印鑑). En fonction des banques, celui-ci pourra être remplacé par une simple signature manuscrite.
    • Un numéro de téléphone (denwa bango, 電話番号) au Japon (la plupart du temps les numéros de téléphone à l’étranger ne sont pas acceptés).
    • Un dépôt de 1000 yens minimum.
  • Les justificatifs un peu plus rarement demandés
    • Un justificatif de domicile juminhyo, (住民票) que vous pouvez vous procurer à la mairie.
    • Votre carte my number (マイナンバーカード) ce qui rassure souvent les banques notamment pour obtenir une carte bancaire.
    • une attestation de travail (zaishoku shomeisho, 在職証明書) de votre entreprise ou un certificat de scolarité ou carte étudiante (gakuseisho, 学生証) de votre école ou université pour justifier de votre activité actuelle.

Pas de panique ! Si cette liste vous donne le tournis, gardez bien en tête que les justificatifs requis dépendent de chaque banque. Certaines banques se contentent de documents basiques tandis que d’autres cherchent à avoir le plus de garanties possible. Comme dans n’importe quel autre pays !

Les formalités

Une fois les documents justificatifs en votre possession, vous n’avez plus qu’à vous rendre dans la banque désirée, ou entamer les démarches sur internet si vous optez pour une banque en ligne. Vous devrez remplir les documents nécessaires avec vos informations personnelles (nom, nationalité, date de naissance, etc) et on vous fera choisir un code confidentiel à 4 chiffres pour votre carte de retrait (cash card, キャッシュカード). Quelle différence avec une carte bancaire ? Une carte bancaire vous permet de payer vos achats, dans une boutique ou sur internet, alors qu’une carte de retrait, comme son nom l’indique, ne vous permet que de retirer de l’argent dans un distributeur.

En fonction des banques, on pourra également vous remettre un livret de banque (tsucho, 通帳) vous permettant de consulter vos transactions ou d’effectuer des virements bancaires via un ATM. Personnellement je n’en ai jamais eu avec la Shinsei Bank, étant donné que je peux consulter mon activité en ligne directement sur le site en anglais de ma banque. Toutefois, c’est un document que la plupart des Japonais ont en leur possession. Si votre banque vous en fournit un, conservez-le donc précieusement.

Carnet de compte et carte de retrait
livret de banque et carte de retrait, deux documents qui vous seront fournis à l’ouverture de votre compte en banque.

À la fin de votre inscription, on vous proposera quelques offres complémentaires, comme la possibilité d’ouvrir un compte épargne ou encore de souscrire à une carte bancaire. C’est le moment rêvé pour poser vos différentes questions sur les transferts internationaux, les relevés de compte, et la liste des ATMs compatibles. Une fois toutes ces démarches terminées et vos documents en main, vous avez officiellement réussi à vous ouvrir un compte en banque au Japon ! Félicitations !

Petits trucs et astuces pour ouvrir votre compte en banque au Japon :

Lors de mon arrivée au Japon, j’ai été prise au piège dans ce que j’appelle « la boucle infernale ». Vous connaissez Les 12 travaux d’Astérix ? C’est un peu ce que j’ai ressentis lorsque j’ai entamé toutes mes démarches administrative au Japon. Je m’explique : ma banque me demandait mon numéro de téléphone au Japon pour pouvoir m’inscrire, mais pour en obtenir un, la plupart des opérateurs mobiles demandent un numéro de compte en banque et une carte bancaire afin de procéder au prélèvement mensuel de l’abonnement téléphonique. Les différents services se renvoient ainsi la balle et il faut savoir jouer des coudes pour se sortir de ce tourbillon infernal. Voici donc quelques trucs et astuces afin d’ouvrir votre compte en banque au Japon :

  • Pour réussir à obtenir un numéro de téléphone, j’ai utilisé ma carte bancaire française avant d’ouvrir mon compte en banque japonais. Il existe également des cartes SIM prépayées vous donnant un numéro de téléphone temporaire.
  • On n’utilise pas de chèques au Japon, c’est un concept qui leur est complètement inconnu. De demandez donc pas lors de votre inscription s’il est possible d’obtenir un chéquier, ils ne comprendront pas de quoi vous parlez.
  • Lors de l’ouverture de votre compte en banque, on vous interrogera sur une éventuelle implication au sein d’organisations criminelles. Ne soyez pas surpris : il s’agit d’une formalité imposée par la loi et demandée à quiconque souhaite ouvrir un nouveau compte bancaire.
  • Au Japon, la plupart des bureaux des banques traditionnelles ferment à 15 heures (d’où l’avantages des banques en ligne). Si vous optez pour une banque traditionnelle, veillez donc à vous y rendre dans la matinée ou en début d’après-midi avant la fermeture.
  • En cas de changement d’adresse, de durée de séjour, de statut de résidence, d’école ou de lieu de travail, vous êtes tenu d’en informer votre banque. Si vous ne le faites pas, vous risquez de recevoir une lettre vous demandant de régulariser votre situation au plus vite, auquel cas votre compte risque d’être suspendu. Cela est bien sûr également valable en cas de perte de votre livret bancaire ou de votre carte de paiement.
  • Lorsque vous quittez le Japon, assurez-vous de clôturer votre compte avant de partir. Même si votre compte est vide, vous êtes tenus de le clôturer avant de quitter le pays comme stipulé dans la plupart des contrats bancaires. Si vous ne le faites pas, vous risquez d’avoir des ennuis avec votre banque, qui pourrait même potentiellement vous facturer des frais.

Est-il possible d’obtenir une carte bancaire au Japon ?

Bien qu’on utilise très fréquemment la carte bancaire en Occident, c’est tout le contraire au Japon. On paye la plupart du temps en liquide, et beaucoup de Japonais n’ont pas de carte bancaire, mais seulement une carte de retrait permettant uniquement de retirer de l’argent dans les distributeurs. Pourtant, celle-ci peut parfois s’avérer nécessaire, notamment lorsqu’il s’agit de faire des achats sur internet. J’ai pu obtenir ma carte bancaire dès l’ouverture de mon compte en banque, car la Shinsei Bank a un partenariat avec Gaica, un service de carte bancaire prépayée. Celle-ci est donc directement reliée à mon compte en banque à partir duquel je peux virer de l’argent et dépenser tout mon salaire sur internet, au grand dam de mon portefeuille.

Ce type de carte est assez répandu au Japon, et ne vise pas seulement la clientèle étrangère mais également japonaise. Les Japonais commencent à se prêter au jeu des cartes bancaires qui sont de plus en plus utilisées de nos jours dans les grandes surfaces. Sachez toutefois que le Japon a la mauvaise réputation de ne pas faire confiance aux étrangers sans revenus réguliers concernant les cartes bancaires, notamment à cause de la barrière de la langue. Il est donc difficile de s’en procurer une. Veillez à demander à votre banque s’il est possible d’obtenir une carte bancaire lors de l’ouverture de votre compte en banque. Celle-ci aura peut-être des partenariats et avantages dont vous pourrez bénéficier.

Enfin, si vous venez au Japon et que vous ne restez que pour une courte durée, sachez que certaines cartes bancaires étrangères peuvent être utilisées au Japon. Enfin, il existe des banques étrangères telles que Revolut ou encore N26 pouvant recevoir des devises étrangères (y comprise japonaises) et qui permettent l’utilisation de leur carte bancaire sans frais à l’étranger. Si vous ne restez que peu de temps et que vous désirez avant tout vous procurer une carte bancaire, il ne vous sera donc peut-être pas nécessaire d’ouvrir un compte en banque au Japon.

L’ouverture d’un compte en banque et l’obtention d’une carte bancaire au Japon est un chemin qui peut sembler semé d’embuches à première vue, mais dites-vous bien que vous n’êtes pas seul et que bon nombre d’autres personnes sont passées par là avant vous (et s’en sont sorties !). Le processus varie beaucoup en fonction des banques et celles-ci évoluent avec le temps, notamment avec l’apparition des banques en ligne. Quelque part au Japon se trouve la banque de vos rêves, alors n’hésitez pas à faire le premier pas et à les contacter afin de connaître leurs services. Votre nouveau compte en banque vous attend !

Manon

Manon

Née et élevée en France (Rouen), j'ai notamment travaillé en agence de voyage à Paris et Kyoto. J'ai emménagé au Japon en 2018. Après avoir vécu 2 ans à Kyoto, j'ai décidé d'emménager à Tokyo avec mon époux pour vivre de nouvelles aventures. Même si la France me manque parfois (surtout le fromage), j'adore vivre à Tokyo et visiter le Japon avec mon appareil photo. Je suis particulièrement intéressée par la langue et la culture japonaises, le cinéma et la photographie. Je suis aussi folle de pandas, je devais en être un dans une vie antérieure. Je suis passionnée par le Japon et j'ai hâte de partager cette passion avec des voyageurs du monde entier !

Laisser un commentaire