fbpx Skip to main content

En ce qui concerne le divertissement et la culture populaire, le Japon est avant tout connu pour ses anime et ses manga. Il existe pourtant un univers à découvrir sur le petit écran : celui des drama japonais. Si vous êtes à la recherche d’une production japonaise à regarder et que, pour une fois, vous aimeriez y voir de vrais acteurs, poursuivez la lecture de cet article !

Introduction aux drama Japonais

Mais un drama, qu’est-ce que c’est exactement ? Quelles sont les différentes catégories de drama, et quels sont les thèmes traités par ces séries télévisées japonaises ? Vous trouverez toutes les réponses dans cet article !

Qu’es-ce qu’un « dorama »

Le terme dorama (ドラマ), ou terebi dorama (テレビドラマ de l’anglais television drama), désigne les séries japonaises régulièrement diffusées par les principales chaînes de télévision du pays. L’immense succès que rencontrent ces séries au Japon est souvent dû à la popularité des mangas dont elles s’inspirent, et à l’apparition qu’y font les principaux chanteurs de J-pop et autres idoles du moment.

Affiche du drama japonais Gokusen
Affiche de Gokusen

Dans la culture occidentale, le terme « drame » tire ses origines du grec, où il désignait une pièce de théâtre, et a évolué avec le temps pour qualifier un genre d’intrigue particulier, mettant généralement en scène une situation grave, dangereuse, émotionellement éprouvante. Dans le cas du Japon, le drama sera généralement centré sur une action : le plus souvent, les protagonistes de ces séries doivent résoudre des problèmes de type financiers, familiaux ou personnels (principalement des problèmes sentimentaux).

Le jeu d’acteur de ces séries télévisées est certainement une chose à laquelle il faut s’habituer : comme pour les anime et les mangas, on rencontre dans les drama des personnages extravagants et on assiste à des scènes dont l’humour est typiquement japonais !

Les différents formats des drama japonais

Le format le plus classique est le renzoku, une série composée d’environ 10-12 épisodes, d’une durée de 45 ou 60 minutes chacun. Il est diffusé le soir à un horaire fixe (entre 21 et 23 heures environ), une fois par semaine, et sur une période d’environ trois mois. Parfois, un épisode spécial est diffusé à la suite de l’épisode final. Le thème revenant le plus souvent est celui de la vie familiale, scolaire, ou professionnelle des jeunes, mais très souvent représentée dans un contexte dramatique.

Un autre format, diffusé par la chaîne nationale NHK, est l’asadora (asa signifie « matin » et dora est la contraction de dorama). Les épisodes, qui peuvent atteindre un total de 150, sont d’une durée de 15 minutes chacun et sont diffusés chaque matin du lundi au samedi pendant six mois (généralement de mars à septembre). Comme ils sont courts et accompagnent le petit déjeuner, ils abordent des thèmes plus simples et plus légers que la plupart des renzoku.

Un autre format, lui aussi diffusé par la NHK, est appelé taiga (« grand fleuve ») : 50 épisodes de 45 minutes chacun, diffusés une fois par semaine pendant une année entière. La grande majorité des taiga sont centrés sur la vie d’un personnage historique ou sur une période fondamentale de l’histoire japonaise.

Le plus récent et le plus rare des formats de drama est le tanpatsu : une histoire en un ou quelques épisodes diffusés sur plusieurs soirs consécutifs. Il peut aussi s’agir d’un film dans le sens le plus authentique du terme ou d’un épisode spécial, reprenant les personnages d’un précédent renzoku à succès ; parfois, il faut vraiment le voir si vous voulez savoir comment se termine une série !

Quels sont les différentes catégories de drama japonais ?

Les genres traités par les drama japonais sont les suivants :

  • L’histoire familiale (home drama) : L’histoire tourne autour d’un noyau familial (certaines séries plus que d’autres), en explorant généralement les dynamiques et les problématiques d’un secteur spécifique de la société (classe sociale, profession, etc.).
  • Le drama de mode (trendy dorama) : Séries qui font référence à la vie quotidienne dans les grandes villes du Japon contemporain, où vêtements hors de prix et accessoires à la mode sont les vrais protagonistes de l’histoire.
  • Le drama scolaire : L’action de ces drama prend place dans l’univers scolaire, c’est certainement le genre de drama le plus célèbre et populaire. Ils peuvent se décliner dans différents sous-genres, comme la comédie romantique, l’horreur ou le thriller.
  • Le thriller : Un genre qui n’est devenu populaire que récemment, centré principalement sur le thème de la vengeance, avec une narration tenant en haleine et un rythme rapide.
  • La tragédie : Ces drama abordent presque systématiquement le thème de la maladie, quelque chose qui ne laisse aucune échappatoire mais qui offre en même temps de grands enseignements de vie.
  • Le drama de carrière : L’histoire est souvent centrée autour d’une femme, dont la carrière et les aspirations au mariage apparaissent comme inconciliables. On y traite aussi très fréquemment d’une histoire d’amour entre une femme adulte et un garçon plus jeune qu’elle.
  • Le drama historique : bien qu’il soit le genre de drama le moins populaire en Occident, c’est en fait le plus apprécié au Japon. Il se concentre sur certaines périodes historiques (souvent l’époque d’Edo, pendant le shogunat de Tokugawa), et en particulier sur la vie de personnages ayant marqué l’histoire du Japon.

Enfin, au milieu de tous ces genres plutôt bien définis, s’ajoute la longue liste de drama inspirés de manga et/ou d’anime, sans parler de ceux tirés de romans ou de livres à succès.

Le premier drama Japonais

Le premier drama qui fut diffusé au Japon s’appelle Yūgemae (夕餉前, « Avant le dîner »), un court-métrage expérimental de 12 minutes diffusé par la NHK en 1940. Écrit par Harube Ima et dirigé par Tomokazu Sakamoto et Ryūji Kawaguchi, ce premier home dorama parle de deux enfants qui attendent leur mère pour le dîner.

À partir des années 1970, les téléfilms commencèrent à se développer, mettant en scène des super-héros masqués, dont Megaloman. C’est surtout dans les années 1990 que l’on assiste à la véritable explosion des drama japonais, et tout particulièrement des trendy dorama : un genre où intrigues romantiques et mode sont les thèmes principaux.

Quels sont les drama japonais les plus célèbres ?

Les drama japonais vous intriguent, mais vous ne savez pas par où commencer ? Voici pour vous une liste des drama les plus connus au Japon et à l’étranger :

  • Hana Yori Dango (litt. “Des garçons plutôt que des fleurs”)
  • Zettai Kareshi (Lui ou rien !)
  • GTO (Great Teacher Onizuka)
  • Gokusen
  • Koizora (litt. “L’amour du ciel”)
  • Kimi wa Petto (litt. “Tu es mon chiot”)
  • Ichi rittoru no namida (One liter of tears)
  • Code Blue
  • Bambino!
  • Million Yen Women
  • Beautiful Life
  • My Boss My Hero
  • Itazura na Kiss – Love in Tokyo
  • Ikemen Paradise
  • Liar Game

Enfin, je voudrais mentionner mon drama préféré, qui est à mon avis sous-estimé : Last Cinderella (ラストシンデレラ). Une comédie romantique de 11 épisodes dans laquelle une femme célibataire de 39 ans tombe amoureuse d’un garçon 15 ans plus jeune qu’elle. Ce dernier est interprété par Haruma Miura, un jeune acteur, également chanteur d’un groupe J-pop, qui nous a malheureusement quitté le 18 juillet 2020.

Quelle différence y a-t-il entre les drama japonais et les drama coréens ?

Les drama coréens sont extrêmement populaires dans le monde entier, en partie grâce à la « vague coréenne » (Hallyu), c’est-à-dire la grande diffusion de la culture coréenne à l’étranger qui a cours ces dernières années. Mais sont ils différents des japonais ? Pas vraiment.

Il s’agit d’un format très similaire aux drama japonais, mais qui reste néanmoins légèrement différent : le drama coréen est généralement plus long que les productions japonaises, et traite surtout de thèmes dramatiques et d’histoires romantiques et sentimentales (il est rare d’y trouver des séries se passant en milieu scolaire ou des comédies).

Il en va de même pour l’interprétation, à mon avis beaucoup plus appréciable que l’interprétation japonaise, sans parler de leurs fantastiques bandes-son. Les K-drama sont en effet beaucoup plus populaires que les J-drama : même la version coréenne de Hana Yori Dango, connue sous le nom de Boys Over Flowers, est celle qui a eu plus de succès.

Acteurs du drama coréen Boys Over Flowers
Boys Over Flowers, la version coréenne de Hana Yori Dango

Les drama japonais offrent, depuis leur début, une fenêtre sur la culture du Japon : très souvent ces séries télévisées montrent en effet divers aspects de la vie quotidienne au Japon et, naturellement, elles sont une excellente méthode d’apprentissage de la langue ! 

Je ne peux que te souhaiter un bonne visionnage ! 

Et si les drama cités ici ne vous suffisent pas, lisez aussi notre article (en anglais) sur les meilleurs programmes japonais à découvrir sur Netflix.

Traduit de l’italien par Irene Burricco.

Irene Burricco

Irene Burricco

Italian by birth, Japanese in the heart. At university, I studied Japanese language and literature and since then I have become passionate about this culture. In 2016 I visited Japan for the first time and it was the most beautiful experience of my life. I love reading books, drinking tea, traveling, and taking photos. My dream is to combine my passions for languages, tourism, and social media marketing. Let's dream of Japan togheter!

Laisser un commentaire


X