fbpx Skip to main content

Gomennasai (ごめんなさい) est peut-être l’un des premiers termes que vous apprendrez si vous vous intéresserez à la langue japonaise. Il est possible que vous croisiez ce terme orthographié gomenasai avec un seul n, mais sa transcription correcte en lettres romaines s’écrit gomennasai, la double consonne ayant son importance en japonais puisqu’elle est prononcée.

Si gomennasai est un terme japonais servant à présenter ses excuses, il se décline dans de nombreuses variations et il existe bien d’autres expressions pour s’excuser en japonais. Découvrez les différentes formes que peut revêtir ce terme et comment bien les utiliser !

Gomennasai, terme fréquemment employé au Japon pour des excuses formelles
Gomennasai, « je suis désolé », peut être utilisé comme excuse formelle

Version formelle et informelle

Selon le dictionnaire, gomennasai est une excuse formelle traduisible par « je suis désolé ». Mais sa version abrégée, gomen (ごめん), est également fréquemment utilisée dans la vie quotidienne. Jeunes et enfants utilisent cette abréviation pour présenter leurs excuses de manière familière. Une forme également utilisée lorsqu’on est pressé ou quand ses excuses prennent une forme plus légère en famille ou entre amis.

Gomen, terme largement employé à l'oral en japonais pour dire "pardon"
Gomen est une forme d’excuse familière

Version féminine de Gomennasai

Dans de nombreux pays, les nouvelles générations se réapproprient leur langue et l’adaptent à leur manière. Par exemple, l’expression gomennasai, d’abord abrégée en gomen, est ensuite devenue gomen-ne (ごめんね).

Ce terme est plus souvent utilisé par les femmes, et fréquemment employé chez les idoles populaires auprès des adolescents. Cette forme d’excuses peut être revêtir un aspect doux et mignon, ce qui peut plaire à son auditoire lorsqu’on tente de gagner sa sympathie.

S'excuser d'une manière féminine

Version masculine de Gomennasai

Dans la langue japonaise, le genre est parfois traité de manière légèrement différente, certains mots se voyant modifiés tout en conservant leur racine. Ici, on passe de de gomen-ne à gomen-na (ごめんな). Une forme que les hommes utilisent plus souvent et qui peut être considérée comme une forme d’excuses « masculine ». En utilisant cette variation pour s’excuser, on peut leur donner une certaine désinvolture tout en les rendant agréables à l’oreille.

S'excuser d'une manière masculine

Autres utilisations de gomennasai

Gomennasai n’est pas la seule formule japonaise permettant de s’excuser. On peut par exemple employer sumimasen, un autre mot japonais permettant de se dire désolé mais aussi d’attirer l’attention d’une personne occupée à qui l’on souhaite demander quelque chose. Mais, gomennasai reste un mot d’une grande importance que les enfants japonais apprennent dès leur plus jeune âge. Les notions de respect de l’autre et de l’espace de chacun sont profondément ancrées dans la société japonaise, c’est pourquoi l’utilisation de gomennasai dans toute situation de crise où il est nécessaire de présenter des excuses est enseignée dès le plus jeune âge.

Voici deux formules construites à partir de gomennasai qui peuvent être utiles selon les circonstances :

Gomen kudasai

Gomen kudasai (ごめんください) est un mélange de « je suis désolé » et de « s’il vous plaît » Ensemble, ils forment une phrase que l’on pourrait tenter de traduire par « je vous prie de m’excuser de la gêne occasionnée ».

On emploie cette formule quand :

  • On rend visite à quelqu’un et que l’on veut demander de manière polie si l’on peut entrer.
  • On essaye d’attirer l’attention du public auquel on veut formuler une demande. Par exemple, cette phrase peut être employée lorsqu’un groupe d’étudiants collecte des dons dans la rue.

Hontouni gomennasai

L’expression hontouni gomennasai (本当にごめんなさい) est composée de hontouni (vraiment), et de gomennasai (désolé). Mis bout à bout, ces termes transmettent donc une notion d’excuses sincères assorties de profonds regrets. Vous pourrez retrouver cette expression dans les actualités lorsque quelqu’un assume la responsabilité d’une erreur ayant affecté de nombreuses personnes. Par exemple, si une entreprise constate une erreur dans sa chaîne de production, le représentant de l’entreprise s’inclinera profondément devant la presse et dira « hontouni gomennasai ». De cette façon, la personne responsable reconnaît l’erreur et manifeste le désir de la corriger.

En plus d’exprimer une notion d’excuses, le terme gomennasai peut être employé dans une conversation afin de témoigner de son empathie envers son interlocuteur. Un « je suis désolé pour vous » derrière lequel se cache plus subtilement un « je comprends votre situation » ou « mes pensées vous accompagnent ». C’est aussi une expression neutre qui aide à détendre une atmosphère lourde sans pour autant exprimer son opinion directe ou personnelle. Par exemple, il serait approprié d’utiliser gomennasai lorsque l’on nous annonce un décès ou un accident.

gomennasai, une large façon de s'excuser en japonais
Gomennasai en hiragana

J’espère que ces expressions vous seront utiles lors de votre visite au Japon. Elles peuvent vous aidée à améliorer votre compréhension de la culture japonaise ou à satisfaire votre curiosité linguistique… jusqu’à la suivante !

Traduit de l’anglais par Manon

Jo. Hernández

Jo. Hernández

Soy mamá de un pequeño dragón, curiosa por lo inusual, una gran seguidora de la cultura japonesa, una asidua lectora del género fantástico, una amante de la música, películas, manga y animé, cazadora de tesoros en el mercado ambulante, reportera determinada, fotógrafa persistente, y en breve siempre me ha gustado conocer personas interesantes y participar en proyectos que puedan reflejarse en grandes experiencias de vida.

Laisser un commentaire


X