Article partenaire Kanto Tourisme

Sompteux et méconnu Narita-san, au plus près de l’aéroport

Découverte de Narita-san réalisée en partenariat avec la compagnie ferroviaire Keisei.

Si vous n’avez jamais mis les pieds au Japon, que vous atterrissez ou décollez de l’aéroport Narita Airport et que vous disposez de quelques heures, je vous encourage vivement à vous rendre à Narita-san (成田山). Un site culturel d’une grande beauté dans une petite ville pleine de traditions, immédiatement à proximité de l’aéroport international et qui vous fera découvrir l’essence même du pays. À ne manquer sous aucun prétexte.

Narita-san, temple, Japon, aéroport de Narita, Keisei
Architecture authentique.

Narita-san, temple, Japon, aéroport de Narita, Keisei

Narita-san, site historique et artistique

Les temples et le parc qui composent Narita-san s’étendent sur plus de 17 hectares – de quoi vous proposer de très belles balades !

Construit en 940, le temple principal Shinshô-ji (新勝寺 , le “nouveau temple de la victoire”) est régi par la secte bouddhiste Shingon. La légende raconte que ce temple aurait été conçu par le prêtre Kanchō Daisōjō, pour commémorer la fin de la rébellion du samouraï Taira no Masakado. La grande divinité Fudomyo lui aurait alors parler et ordonner de rester à Narita, pour veiller sur la population.

Au fil des siècles, le site exceptionnel a étendue son ère d’influence sur toute la région. De nombreux temples et pagodes vinrent progressivement l’enrichir, dont une très belle pagode à trois étages et ses soubassements d’une richesse incroyable dans la cour principale, ainsi que la grande pagode de la Paix qui domine le parc un peu plus au nord.

Narita-san, temple, Japon, aéroport de Narita, Keisei
La pagode à trois étages.

Narita-san, temple, Japon, aéroport de Narita, Keisei

Narita-san, temple, Japon, aéroport de Narita, Keisei
La grande pagode de la Paix

Narita-san, temple, Japon, aéroport de Narita, Keisei

Narita-san, temple, Japon, aéroport de Narita, Keisei

Narita-san, temple, Japon, aéroport de Narita, Keisei

Narita-san, temple, Japon, aéroport de Narita, Keisei

Narita-san, temple, Japon, aéroport de Narita, Keisei
Une place pour se réunir ou se faire lire les lignes de la main.

En 1703, durant la période Edo, l’acteur de kabuki – le théâtre traditonnel japonais – Danjuro Ichikawa, qui se retrouvait sans héritier, vînt prier la grande divinité Fudomyo. Elle exauça son vœu et, par  gratitude, l’acteur interpréta sur scène une pièce en hommage à la divinité, qui devint un immense succès et participa au rayonnement du kabuki dans tout le Japon.

Depuis, les descendants d’Ichikawa n’ont de cesse d’entretenir le lien religieux particulier qui les unis à Narita-san. L’acteur Ebizo Ichikawa XI est à ce jour ambassadeur de Narita, afin de promouvoir les arts du théâtre traditionnel.

Narita-san, temple, Japon, aéroport de Narita, Keisei

Narita-san, temple, Japon, aéroport de Narita, Keisei

Narita-san, temple, Japon, aéroport de Narita, Keisei

Omotesando, l’artère de la gastronomie locale

Après l’arrivée en gare de Keisei Narita, votre périple commence par la traversée d’Omotesando Street, une grande artère typique qui vous mènera jusqu’au Narita-san. Elle est remplie de restaurants et de magasins de souvenirs pour la plupart vieux de plusieurs siècles.

L’artisanat se mêle un peu au business, dans un pays où le tourisme local est très développé. Vous ne pourrez pas repartir sans un omiyage, un petit cadeau à rapporter de votre voyage à vos proches, généralement une boîte de spécialités culinaires locales.

À ce niveau, vous aurez l’embarras du choix, entre les délicieux yokan à la chataîgne (sucreries à base de pâte de haricots rouges) vendus au Musée du Yokan; les crackers japonais, à accompagner d’une bière locale; les patates douces si sucrées cuites sur des pierres chaudes et vendues pour seulement 100 yens; la glace et les produits au miel du Japon, dans la boutique si tentante de Sugi Bee Garden

Sinon dépaysez vos papilles en goûtant à un plat nippon traditionnel : l’unagi, l’anguille si réputée dans l’archipel ! Plusieurs restaurants font également la démonstration de la préparation de ce met grillé, servie sur un bol de riz. Le goût est assez fort en bouche mais l’expérience gustative vaut le détour.

Narita-san, temple, Japon, aéroport de Narita, Keisei
La gare de Narita.
Narita-san, temple, Japon, aéroport de Narita, Keisei, Omotesando
Le début d’Omotesando Street.
Narita-san, temple, Japon, aéroport de Narita, Keisei
Grand choix de crakers.

Narita-san, temple, Japon, aéroport de Narita, Keisei

Narita-san, temple, Japon, aéroport de Narita, Keisei
Patate douce… un délice !
Narita-san, temple, Japon, aéroport de Narita, Keisei
Le grand hall qui regorge de stand de yokan.

Entre autre, des boutiques de souvenirs religieux (amulettes et daruma, ce petit démon en charge de réaliser un de vos souhaits, dont il faut dessiner successivement les deux yeux, avant et après sa réalisation), de céramiques et d’objets japonisants ne manqueront pas de vous tenter.

Narita-san, temple, Japon, aéroport de Narita, Keisei
De grosses râpes pour le radis daikon.

Narita-san, temple, Japon, aéroport de Narita, Keisei

Narita-san, temple, Japon, aéroport de Narita, Keisei

En week-end et période de fêtes, la rue est très fréquentée. Cela ne doit pas vous rebuter pour autant, car vous sentirez alors toute l’atmosphère chaleureuse qui émane du lieu. Il ne vous restera plus qu’à vous fondre joyeusement dans la masse.

Narita-san, temple, Japon, aéroport de Narita, Keisei

Les temples de Narita-san et leur parc

Au bout de la rue s’élève enfin l’entrée magistrale du complexe religieux de Narita-san. Pénétrez dans cette aire sacrée et ressentez toute l’histoire du lieu, mais aussi sa sérénité et sa beauté architecturale.

Il faut admirer les portes Sô-mon et Ni-ô-mon, désignées comme Biens culturels importants du Japon. Flânez ensuite au gré de vos envies, sans oublier d’arpenter le magnifique parc de Narita, accolé aux temples. Ce parc vous séduira par sa beauté, que ce soit au printemps, à l’été, à l’automne ou à l’hiver, et par le travail qu’il représente, est magnifiquement entretenu par des jardiniers soucieux du détail.

Narita-san, temple, Japon, aéroport de Narita, Keisei

Narita-san, temple, Japon, aéroport de Narita, Keisei

Narita-san, temple, Japon, aéroport de Narita, Keisei

Comme dans beaucoup de lieux touristiques au Japon, des guides volontaires seront toujours désireux de vous faire visiter le site, gratuitement. Pour cela, rendez-vous devant le “Information Counter” en face de la grande pagode à trois étages, de 10h à 15h, ou bien sur le site internet officiel de Narita-san, en anglais.

Narita-san, temple, Japon, aéroport de Narita, Keisei

Narita-san, temple, Japon, aéroport de Narita, Keisei

Trois à quatre cérémonies bouddhistes ont lieu par jour au Shinshô-ji, ouvertes à tous. Il est cependant proscrits de filmer ou prendre des photos des lieux hautement sacrés, à l’intérieur des bâtiments, par respect pour la pratique religieuse des Japonais.

Très pieux et attachés aux traditions, ce sont près de 3 millions de personnes qui visitent Narita-san durant le trois premiers jours sacrés de la nouvelle année, et près de 10 millions par an, faisant ainsi du site l’un des plus vénéré du Japon.

Narita-san, temple, Japon, aéroport de Narita, Keisei
Tentez d’attirer la chance en jetant une pièce sur ce rocher

Narita-san, temple, Japon, aéroport de Narita, Keisei

Narita-san, temple, Japon, aéroport de Narita, Keisei

Narita-san, temple, Japon, aéroport de Narita, Keisei

Narita-san, temple, Japon, aéroport de Narita, Keisei
Imaginez ce décor au printemps ou à l’automne…

Narita-san, temple, Japon, aéroport de Narita, Keisei

Narita-san, temple, Japon, aéroport de Narita, Keisei

Narita-san, temple, Japon, aéroport de Narita, Keisei

Avant votre départ, n’oubliez pas de tirer un o-mikuji. Si les dieux sont avec vous, conservez votre précieux papier comme un souvenir de votre passage. Si vous tombez sur de mauvais présages, accrochez votre prédiction sur les panneaux dédiés à cet effet pour conjurer le sort.

Narita-san, temple, Japon, aéroport de Narita, Keisei, o-mikuji
Un o-mikuji, une prédiction.

De nombreux matsuri – les festivals traditionnels japonais – et événements culturels jalonnent le calendrier de Narita-san. Du 28 avril au 28 mai 2018, la ville célébrera le 1080ème anniversaire du site ! Quelques soit la saison de votre visite, l’émerveillement sera au rendez-vous.

Narita-san, temple, Japon, aéroport de Narita, Keisei

Comment s’y rendre ?

Depuis l’aéroport de Narita, la compagnie ferroviaire Keisei dispose de plusieurs lignes pour vous faire rallier la gare de Nippori, notamment la Skyliner qui vous fera rejoindre un autre site d’exception au nord de la mégalopole, Yanesen, en seulement 36 minutes pour le trajet le plus rapide.

Pour rejoindre Narita-san vous devez emprunter la Keisei Main Line Limited Express et vous arrêter à la gare Keisei Narita (seulement un arrêt après l’aéroport et le terminal international, le 1 : départs très fréquents, trajet en environ 7 minutes depuis le terminal 2 et en environ 10 minutes depuis le terminal 1).

Keisei

La compagnie propose un pass de transport avantageux pour découvrir les sites proches de l’aéroport, le Narita-Kaiun Pass. Avec celui-ci, un aller-retour depuis l’aéroport vous coûtera 480 yens, au lieu de 520 yens. De plus, vous bénéficierez de plusieurs coupons de réductions dans les commerces des alentours, notamment le long de la rue commerçante Omotesando. Ce pass s’achète directement aux bornes automatiques des gares de l’aéroport (attention, impossible d’acheter ce pass en gare de Keisei Narita !). Il n’est valable que le jour de son achat.

Depuis Tokyo, vous pouvez également acheter ce pass en vous rendant en gare de Keisei Ueno (le point de départ et d’arrivée du Keisei Liner) ou de Nippori. Le tarif sera forcément un peu plus cher mais vous fera malgré tout économiser quelques yens. Comptez 1h10 pour rejoindre la gare de Keisei Narita depuis Keisei Ueno, toujours en empruntant la Keisei Main Line Limited Express.

Plus de détails à propos du Narita-Kauin Pass ici.

Keisei Main Line

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *