Article partenaire Cuisine Kanto | Tokyo

Un voyage pour gourmets entre Tokyo et la ville de Gyoda, dans la préfecture de Saitama

Premier arrêt pour les gourmets : la gelée frite de Gyoda

La ville de Gyoda, au Japon, regorge de spécialités locales en tout genre qui feront le plus grand bonheur des gourmets amateurs de cuisine japonaise. La riche histoire de la ville permettra aussi aux plus curieux de découvrir les différents mets qui se dégustaient au fil de l’histoire et les méthodes de production qui se sont développées.

Depuis Tokyo, votre voyage jusqu’à Gyoda ne vous prendra qu’une heure de train. C’est pourquoi cette ville fait partie de mes destinations favorites pour une excursion d’une journée depuis la capitale, que je recommande tout particulièrement aux voyageurs gourmets.

Voici quelques-unes de mes meilleures recommandations pour un voyage d’une journée à Gyoda, dans la préfecture de Saitama.

Admirer les œuvres d’art des rizières de Gyoda depuis l’observatoire

En occident, on nous apprend à ne pas jouer avec la nourriture, mais au Japon, jouer avec les rizières est une activité qui a su gagner une renommée mondiale ! Et la ville de Gyoda est probablement avant tout connue pour son titre dans le Guinness des records : celui de la plus grande mosaïque de rizière au monde.

Chaque année, les habitants créent des motifs différents dans les rizières, vous ne pouvez pas deviner ce qui vous attendra lors de votre visite.

Dans le bâtiment du Kodai Hasu no Sato, un observatoire a été spécialement conçu pour offrir la meilleure des vues sur ces œuvres d’art qui se cachent dans les plantations de riz. Je vous recommande de louer un vélo à la gare et pour vous y rendre.

Avec un peu de chance, par temps dégagé vous pourrez même voir les villes des alentours et toutes les autres rizières. Un charmant paysage qui vaut le déplacement. Dans les rizières, j’ai eu la chance de voir une création en l’honneur de la coupe du monde de rugby 2019. La compétition prenait place au Japon et il était formidable de découvrir ces motifs dans les plantations.

Plus d’un millier de personnes se mettent à l’œuvre pour planter le riz qui forme ces dessins, inspirés par les sujets les plus en vogue de la culture populaire. Un véritable travail de groupe qui implique les habitants de la ville, exemple parfait de l’effort communautaire si caractéristique de la culture japonaise.

La gelée frite : une spécialité de Gyoda

Les vrais gourmets seront prêts à essayer quelque chose de très spécial et de très local. Lorsque vous visitez Gyoda, il vous faut absolument goûter à cette spécialité locale qui s’appelle “gelée frite” (jelly fry). La ville possède même une mascotte dédiée à ce plat populaire.

La gelée frite est faite à partir d’okara (pulpe de soja résultant de la fabrication du tofu), ce qui lui donne une délicieuse texture gluante. L’okara est parfois mélangé à des légumes ou des pommes de terre, c’est donc un snack plutôt consistant.

Il existe de nombreux stands traditionnels, que je conseille plutôt que les stands plus touristiques : vous serez immergé dans une atmosphère authentique au charme local lorsque vous goûterez à ces gelées frites. Je recommande en particulier le Kanetsukido. Ce lieu est tenu par de charmantes japonaises qui confectionnent des gelées frites absolument incroyables. Elles sont si chaleureuses et sympathiques qu’elles donnent le sentiment aux touristes d’être chez eux pendant qu’ils dégustent ce snack traditionnel.

Faites moi confiance, allez-y et commandez quelques gelées frites. Ça ressemble beaucoup aux croquettes que l’on trouve aux Pays-Bas, à la différence qu’elles sont ici recouvertes de sauce soja sucrée. Miam.

Une autre spécialité que vous voudrez découvrir à Gyoda : le furai (qui se marie incroyablement bien avec la gelée frite). On peut comparer le furai aux célèbres okonomiyaki, cette sorte de pancake-omelette à la japonaise parfois agrémentée de fruits de mer et que les japonais adorent partager à l’occasion d’un repas à plusieurs.

Si vous cherchez une petite douceur sucrée, faites vous plaisir avec un kakigori, sorte de glace pilée japonaise. Un dessert assaisonné d’une sauce à la fraise produite localement, et agrémenté de plusieurs couches de crème. Parfait pour terminer vos découvertes culinaires à Gyoda. Cette ville est incroyable pour se balader et découvrir des plats délicieux. Un paradis pour les gourmets.

Les soba de Ando

Dans un vieux bâtiment qui fut autrefois un entrepôt de chaussettes tabi, vous pourrez déguster de délicieux soba dans une atmosphère joyeusement animée. Je vous recommande de venir ici à vélo, lorsque vous vous rendrez aux rizières, ou de vous arrêter quand vous en revenez si vous préférez faire un peu d’exercice pour vous ouvrir l’appétit.

Ando est un restaurant de soba très populaire dans le coin. Le fait qu’il soit construit au sein d’un ancien dépôt de chaussettes tabi donne à ce lieu toute une dimension historique.

Après avoir été rénové, l’entrepôt s’est transformé en restaurant cosy et agréable. Ando propose d’excellents menus composés d’ingrédients choisis avec soin. Des plats uniques qui plairont aux voyageurs gourmets, car ce sont les meilleurs soba que l’on trouve à Gyoda.

À midi, Ando propose un très bon menu de soba, à essayer absolument dans ce restaurant chaleureux. Le canard et les tempura sont incroyables et je vous conseille de les ajouter à votre commande. Ce restaurant est parfait pour faire une pause lors de votre excursion à vélo, un lieu magnifique où reprendre des forces avant de repartir explorer Gyoda.

Goûter au Jumangoku Manju d’une pâtisserie traditionnelle

Au Japon, après une journée de travail bien remplie il est de tradition de s’arrêter dans une pâtisserie pour ramener à la famille quelques douceurs magnifiquement décorées.

Vous pourrez vous essayer vous-même à cette tradition en faisant un tour du côté de la très vieille rue marchande qui se trouve juste à droite du château Oshi. On y trouve de si nombreuses maisons et boutiques qui semblent avoir traverser le temps qui vous aurez l’impression de vous retrouver en pleine époque féodale.

Il vous faut goûter à ce snack populaire : le Jumangoku Manju, ma dernière recommandation pour les gourmets en quête de spécialités locales. Achetez-en dans une des boutiques traditionnelles du coin et préparez-vous à en savourer la douceur particulièrement appréciée par les habitants de Gyoda. Pour décrire le Jumangoku Manju, il s’agit de pâte de haricots rouges recouverte de farine de riz. Rien de mieux qu’une tasse de thé bien forte et amère pour accompagner ce manju, prenez le temps d’en faire vous même l’expérience si vous le pouvez.

Article original écrit en anglais par Dave Brett

Voyager dans le monde, une aventure à la fois. Suivez les aventures solo de ce blogueur britannique, Dave Brett, au gré de ses aventures autour du monde. Un blog d’aventure et de voyage où l’on retrouve astuces et conseils, histoires inspirantes, vidéos et photos de voyage, qui vous inspireront pour vos voyages à venir.

Cet article résulte d’une collaboration avec Travel Dave UK, un article similaire sur Gyoda est en ligne sur son blog.

Article traduit de l’anglais par Joachim Ducos

Article écrit en partenariat avec la ville de Gyoda, préfecture de Saitama