De nombreux touristes viennent au Japon en croyant que les japonais mangent des sushis et des ramen tous les jours, mais la cuisine japonaise est bien plus variée que ces deux plats bien connus en occident. Le Japon étant divisé entre mers et montagnes, chaque région du Japon possède ses propres spécialités culinaires préparées à partir des ingrédients que l’on trouve dans leurs contrées. Les régions côtières abondantes en poisson et fruits de mer préparent des plats à base de poisson, d’algues et de crustacés, tandis que la cuisine des régions montagneuse fait la part belle aux légumes sauvages et aux champignons. Les régions dotées de vastes plaines élèvent du bétail et cultivent des légumes que l’on retrouve dans leurs plats régionaux.

On trouve du riz dans toutes les régions du Japon. Mais selon les préfectures des variétés différentes de riz sont cultivés. Selon les variétés, le riz peut être plus dur, plus collant, ou plus moelleux. Toutes ces variétés de riz, et les différentes eaux de source de l’archipel, sont à l’origine de la grande variété de saké produite au Japon.

Avec 226 établissements étoilés au guide Michelin en 2020, Tokyo est la ville possédant le plus de restaurants étoilés au monde. Mais même lorsqu’on ne compte pas se rendre dans des restaurants de luxe, un restaurant de base au Japon propose des plats d’une telle qualité et pour un prix si accessible que vous serez souvent émerveillés par la restauration japonaise.

Cuisine japonaise

En dehors des très populaires restaurants de sushis sur tapis roulant et des innombrables restaurants de ramen que l’on trouve dans chaque grande ville, de nombreux touristes profitent de leur voyage au Japon pour goûter au bœuf japonais dont la qualité est mondialement célèbre. Si le plus connus d’entre tous est le bœuf de Kobe, bien d’autres régions du Japon produisent une viande de bœuf tout aussi tendre et savoureuse que le bœuf de Kobe. Les restaurants de viande grillée yakiniku sont très bons endroits où déguster non seulement de la viande de bœuf, mais aussi du porc ou du poulet. Les plats frits comme les tempuras ou les différentes formes de katsu furent introduits par les européens il y a des siècles, mais ils ont été si bien adaptés à la gastronomie japonaise qu’ils sont devenus partie intégrante de la cuisine japonaise.

Durant l’hiver, de délicieux pot-au-feu appelés nabe sont tout à fait appropriés pour se réchauffer, et sont par ailleurs connus pour être le repas des sumos. Soba et udon sont deux types de nouilles très appréciés par les japonais, servis froids ou chauds selon la saison. Mais si vous désirez manger un véritable repas japonais, rien ne vaut un séjour à la ferme où vos hôtes vous prépareront un délicieux repas maison à partir des produits de leur ferme.

Cuisine internationale

Vous trouverez de véritables restaurants “internationaux” dans les grandes villes japonaises, mais il est aussi intéressant d’essayer des versions “japonifiées” de plats venus d’ailleurs. Les restaurants italiens proposent par exemple un plat de doria, un plat gratiné à base de riz, de fromage, et d’autres ingrédients. Vous pourrez également commander des pizzas aux saveurs inhabituelles comme à la pieuvre, à la mayonnaise, ou même au mentaiko (des œufs de poisson épicés).

Si vous aimez les plats épicés, vous serez peut-être déçus. Les japonais ne sont pas particulièrement friands de la cuisine épicée. Vous pourrez toujours vous rendre dans l’un des nombreux restaurants indiens ou coréens, mais si vous désirez vraiment manger épicé il vous faudra leur demander un supplément de piment dans vous plats.

Végétariens et vegan

Voyager au Japon peut s’avérer compliqué pour les personnes ayant un régime alimentaire strict, en particulier pour ceux qui ne mangent pas de viande ni de poisson. Le dashi, fait à partir de bouillon de poisson, est utilisé dans une grande partie des plats japonais, même ceux dans lesquels vous ne l’auriez pas soupçonné. Et les chefs cuisiniers du Japon eux-mêmes ont tendance à ne pas considérer le dashi comme un ingrédient non-vegan.

Mais la situation est en train de changer doucement et vous pourrez retrouver nos conseils pour les végétariens et les vegan en voyage au Japon dans un article dédié. Si vous suivez un régime alimentaire strict ou que vous devez éviter certains aliments pour des raisons médicales, soyez très attentifs lorsque vous mangez au restaurant au Japon.

Nos derniers articles

  • Search by Region