La région du Tohoku se trouve à l’extrémité nord de l’île principale de Honshu et comprend les préfectures d’Aomori, d’Iwate, de Miyagi, d’Akita, de Yamagata, et de Fukushima. La côte ouest du Tohoku fait face à la mer du Japon, tandis que sa côte est donne sur l’océan Pacifique. Entre ses littoraux, le Tohoku est parcouru d’une chaîne de montagne couverte de forêts denses.

La région du Tohoku offre des paysages d’une grande diversité. Sous terre, l’activité volcanique chauffe les eaux souterraines qui alimentent les nombreux bains d’eau thermale du nord du Japon. Au nord du Tohoku, de grandes quantités de neige tombent durant l’hiver, une excellente neige poudreuse dont peuvent profiter amateurs de ski ou de snowboard. Lorsqu’il fait un peu plus chaud, les sentiers de randonnée du Tohoku accueillent marcheurs et cyclistes qui s’émerveillent devant des paysages spectaculaires où s’étendent, au loin, les pittoresques côtes rocheuses de la région. 

La baie de Matsushima, au nord de Sendai, est particulièrement époustouflante, ce qui lui vaut de faire partie des trois vues les plus célèbres du Japon. Des centaines de petites îles, recouvertes de pins, parsèment la bais. L’automne est une saison particulièrement impressionnante au Tohoku, grâce à ses millions d’érables qui recouvrent les montagnes de la région et qui se parent alors de nuances de rouge, d’orange et de jaune.

Le Tohoku a hérité d’une grande richesse culturelle : vous pourrez y découvrir le savoir-faire ancestral de la laque, les céramiques d’Aizu, ou encore les nombreuses villes de samouraïs comme Kakunodate à Akita ou Ouichi-juku à Fukushima. Sendai, dans la préfecture de Miyagi, connut la prospérité sous la direction de Date Masamune, un samouraï légendaire. Date était un leader ambitieux qui envoya une délégation japonaise en Espagne pour nouer des liens commerciaux et inviter leurs missionnaires.

Les côtes nord de la région du Tohoku sont riches en poissons et en fruits de mer, les montagnes sont remplies de légumes sauvages et on cultive dans les plaines de Fukushima quantité de fruits et de légumes. La préfecture d’Akita est célèbre pour sa variété de riz, le komachi, qui donne son nom au train à grande vitesse shinkansen qui parcourt la région.

Le 11 Mars 2011, Tohoku fut frappé par un énorme tremblement de terre, suivi par un tsunami. Une grande partie du littoral de Tohoku faisant face à l’océan Pacifique fut dévastée par le tsunami, y compris la centrale nucléaire de Fukushima Daichi. Mais la résilience du peuple japonais et l’aide venue du monde entier permirent à de nombreuses villes dévastées par le tsunami d’être reconstruites en quelques années. Aujourd’hui il est possible de visiter cette belle région en toute sécurité, hormis une petite zone qui reste inaccessible autour de la centrale nucléaire.

Préfecture d'Aomori

Préfecture d'Iwate

Préfecture de Miyagi

Préfecture de Fukushima