Article partenaire Culture Kanto | Tokyo

Excursion d’une journée depuis Tokyo : la ville de Gyoda, préfecture de Saitama


La préfecture de Saitama, au Japon, est une destination historiquement et culturellement riche, et la ville de Gyoda est une remarquable destination touristique. Il ne faut qu’une heure pour aller à Gyoda depuis Tokyo, alors si vous êtes à la recherche d’une excursion d’une journée à faire depuis la capitale, Gyoda pourrait bien être la destination idéale.

Organisez votre voyage pour vous plonger dans une ville à la culture riche et aux traditions ancestrales. Vous pouvez aussi être sûr d’y trouver nombre d’excellents restaurants qui servent de la cuisine locale et de nombreuses opportunités de goûter aux spécialités de la région.

Pour ma part, j’ai trouvé mon voyage à Gyoda très simple à organiser et j’ai pu faire tant de choses en une journée que mon excursion valait le déplacement.

Voici mes conseils et les choses à faire absolument dans la ville de Gyoda.

Découvrez les anciennes coutumes funéraires du Japon au Sakitama Kofun Park

L’un des éléments clef de la culture japonaise se trouve dans le respect et la vénération des ancêtres, si bien que partout au Japon on trouve ces monticules funéraires appelés “kofun“.

Au Sakitama Kofun Park, vous aurez la possibilité de découvrir cet aspect fascinant de la culture japonaise, et l’on trouve de nombreux kofun en périphérie de la ville de Gyoda.

Je recommande vivement de louer un vélo pour la journée à la gare de Gyoda. Vous pourrez ainsi vous rendre facilement au point d’observation qui vous donnera une vue imprenable sur ce lieu de rituels et de respect.

On trouve tant de kofun au Japon qu’il se dit qu’il existe plus de kofun que de 7-Eleven dans le pays. Ces sites historiques revêtent une incroyable importance pour l’histoire et la culture japonaise, et quiconque cherche à comprendre le mode de vie des japonais devrait en visiter un.

Les kofun, ou tumulus, sont de très anciennes tombes qui prennent la forme d’immenses monticules de terre. Ils furent pour la plupart construits entre le IIIe et le VIIe siècle, une ère aujourd’hui appelée “période de Kofun”.

Gyoda possède des kofun particulièrement bien préservés, raison pour laquelle vous devriez définitivement les visiter durant votre excursion. Ces tumulus ont été soigneusement restaurés, c’est donc une excellente opportunité pour avoir un aperçu des pratiques ancestrales du Japon. Ce parc possède par ailleurs l’un des plus vastes ensembles de kofun du Japon. Il se trouve à Oaza Saitama à Gyoda (le nom de la préfecture vient lui-même du nom de ce quartier).

Les neuf kofun se répartissent sur un terrain de 450m de large et de 900m de long. Ils présentent diverses formes et caractéristiques, chacun encerclé par une douve et diverses décorations. Il est nécessaire de se trouver face à un kofun pour réellement comprendre de quoi il s’agit. Les objets funéraires trouvés lors des fouilles sont exposés et se révèlent tout simplement fascinants.

Le kofun Maruhakayama est connu pour être le plus grand kofun de forme circulaire. On trouve aussi un kofun nommé Inariyama dans lequel fut trouvée une épée de fer appelée “Tekken” sur laquelle figure une inscription particulière. De nombreux objets funéraires inspirés de la culture coréenne sont exposés dans le kofun Shogunyama.

Un lieu mystique qui vaut définitivement d’être visité. L’occasion de faire preuve de respect devant l’un des aspects de la culture et de l’histoire du Japon qui diffère radicalement de l’occident. On pense que ce kofun fut construit sur une période de 150 ans entre le 5e et le 7e siècle. Une histoire si ancienne pour ce lieu magique dans lequel on peut s’arrêter lors d’une balade à vélo.

Le musée de la préfecture de Saitama sur les anciens tumulus de Sakitama

Après vous être émerveillé devant la sombre beauté des kofun, vous voudrez absolument visiter le musée de la préfecture de Saitama sur les anciens tumulus de Sakitama. L’endroit idéal où en apprendre plus sur l’histoire de ces fascinants kofun, ainsi que sur les objets qui y ont été découverts.

L’exposition est intéressante et donne une idée de la période au cours de laquelle les kofun furent construits puis restaurés. Des trésors nationaux d’une grande importance pour le Japon sont exposés dans le musée. Vous pourrez admirer l’épée retrouvée dans le kofun d’Irayama que je mentionnais plus tôt, magnifiquement incrustée d’inscriptions en or.

Des archéologues japonais spécialisés ont utilisé un traitement spécial sur les artefacts en métal retrouvés dans le kofun de Maruyama pour leur garantir une meilleure préservation. Un effort de conservation qui permet aujourd’hui d’admirer tous ces objets historiques dans ce musée passionnant. L’épée eu droit à une attention toute particulière : des rayons X ont mis en évidence des caractères dorés gravés dans la lame, 115 sur une face, 57 sur l’autre. Il y est écrit que l’épée appartenait à un guerrier nommé Wawake, et les noms de ses ancêtres sur huit générations sont également mentionnés.

Vous pourrez en découvrir bien plus encore sur cette épée fascinante et sur la période de l’histoire japonaise des kofun en visitant le musée. Il est particulièrement intéressant de voir l’importance que revêtaient les noms de famille et les rites funéraires.

Visiter une fabrique de chaussettes traditionnelles à Gyoda : le Kineya Tabi

Visiter cette fabrique de chaussettes tabi, c’est vraiment faire un voyage dans le temps. Les principales usines de ces chaussettes traditionnelles japonaises se sont délocalisées au Vietnam, mais la ville de Gyoda conserve un lien étroit avec cette industrie et vous en apprendrez beaucoup sur la production des tabi durant votre excursion dans la ville. Il est très facile de s’y rendre à vélo depuis le Sakitama Kofun Park, c’est donc un excellent lieu où faire une pause sur votre route.

Durant la période la plus faste de l’ère Showa, la ville de Gyoda était la principale ville de production des chaussettes tabi. Lorsque les chaussettes en nylon devinrent populaires et se mirent à envahir le monde, les chaussettes tabi se mirent à décliner. Les vestiges de cette industrie marquent encore aujourd’hui la ville de Gyoda et de nombreux bâtiments sont liés à la production des tabi. Vous pourrez voir des entrepôts où les chaussettes étaient stockées. La plupart de ces bâtiments furent construits entre l’ère Meiji et l’ère Taisho, ils sont donc riches en histoire.

À Gyoda, quelques entreprises continuent à produire des tabi de manière traditionnelle. C’est le cas de Kineya Tabi. Si vous les prévenez avant de vous y rendre, ils vous feront visiter leur fabrique qui perpétue cette tradition. Vous pourrez alors découvrir toutes ces vieilles machines qui, il y a longtemps, constituaient le cœur de l’industrie pour ces tailleurs de tabi réservées aux élites.

La plupart des bâtiments de l’industrie du tabi se sont aujourd’hui transformés en restaurants, maisons ou boutiques. Vous devriez avoir l’occasion d’en visiter quelques-uns, tant il est agréable de flâner un peu à Gyoda.

Se balader autour du château Oshi

Le château Oshi a été reconstruit à partir des plans d’un magnifique vieux château. Un lieu très agréable à découvrir, vous pourrez même choisir une visite guidée des environs qui incluent la visite d’une maison de samouraï.

Le château a été rénové récemment pour donner aux visiteurs un aperçu de la vie des élites des anciens temps. De nombreux aménagements ont été faits pour les visiteurs et on trouve une exposition à l’intérieur du château. Vous aurez sans doute envie de vous promener dans le parc qui l’entoure, et de profiter des bambous qui longent la douve.

Le château Oshi a servi de décor pour plusieurs films. Des samouraïs qui ont été figurants sur des tournages vous accompagneront au cours de votre visite, ce qui rend la visite du château d’autant plus impressionnante.

Rien de mieux que l’exposition à l’intérieur du château pour parfaire votre immersion dans l’histoire de la ville et du château, qui parcourt les siècles.

Article original écrit en anglais par Dave Brett

Voyager dans le monde, une aventure à la fois. Suivez les aventures solo de ce blogueur britannique, Dave Brett, au gré de ses aventures autour du monde. Un blog d’aventure et de voyage où l’on retrouve astuces et conseils, histoires inspirantes, vidéos et photos de voyage, qui vous inspireront pour vos voyages à venir.

Cet article résulte d’une collaboration avec Travel Dave UK, un article similaire sur Gyoda est en ligne sur son blog.

Article traduit de l’anglais par Joachim Ducos

Article écrit en partenariat avec la ville de Gyoda, préfecture de Saitama

Commentaires