fbpx Skip to main content

Découverte de Murakami en hiver en partenariat avec la ville de Murakami.

Murakami en hiver, Niigata, neige

Murakami en hiver

Murakami est une ville de la préfecture de Niigata, une région du Japon particulièrement connue pour ses abondantes chutes de neige en hiver. Rien d’étonnant donc d’y retrouver de la neige !

Malgré le froid de la saison blanche, les habitants vous réservent un accueil plus que chaleureux dans leurs commerces, comme c’est le cas toute l’année.

Murakami en hiver, Niigata, neige

Devant la neige qui s’accumule sur les rues et le risque de verglas, la ville de Murakami en hiver est bien équipée. Une balade dans les rues de Murakami en plein hiver, c’est la chance de découvrir ce japon rural, généreux et astucieux, à même de faire face à une météo difficile.

Par exemple, de petits jets d’eau sont incorporés dans les rues, jaillissant du goudron de la chaussée. Ces petits jets d’eau chaude mouillent les rues en permanence, faisant fondre la neige et empêchant la formation de verglas. Il fallait y penser !

Murakami en hiver, Niigata, neige

Le saumon séché, une tradition à Murakami

Le saumon est omniprésent dans les cours d’eaux et sur les côtes près de Murakami. Les japonais étant très friands de saumon, il n’en fallait pas plus pour que Murakami acquière la réputation de capitale mondiale du saumon.

En plein cœur de la ville se trouve l’une des plus anciennes enseignes de saumon séché : Kikkawa.

Murakami en hiver, Niigata, neige

Visiter l’intérieur de Kikkawa donne l’occasion de découvrir une tradition japonaise très ancienne. C’est aussi avoir droit à un accueil chaleureux, sous la forme d’un petit verre de saké chaud, une autre des spécialités de Murakami en hiver et en toutes saisons

. Et si vous souhaitez vous attarder un peu plus, vous pourrez acheter une portion de saké, et la déguster bien au chaud, pile en face du chaudron dans lequel il est gardé au chaud.

Murakami en hiver, Niigata, neige, saumon

Plus loin dans la boutique, les saumons sont suspendus et sèchent dans la pénombre. Particulièrement photogéniques, ces lignes de poissons suspendues par la queue sont un incontournable à Murakami.

Il est même possible de ramener un t-shirt ou une peluche à l’effigie des saumons de Murakami. Et il est évidemment également possible de ramener du saumon. Séché, il se conserve bien et longtemps, aucun problème pour en ramener à l’étranger.

Murakami en hiver, Niigata, neige, saumon

Murakami en hiver, Niigata, neige, saumon

Le saké de Murakami

Murakami est en pleine montagne, où se trouvent de nombreuses rizières. Le riz des environs, comme celui de toute la préfecture de Niigata, est particulièrement réputé, car cultivé grâce à l’eau de source, pure, celle des montagnes et celle de la fonte des neige. Et lorsqu’il y a du riz de qualité, le saké n’est jamais très loin au Japon ! Murakami ne fait pas exception et on trouve de nombreux sakés produits à Murakami.

Il est aussi possible de se rendre dans une brasserie de saké, comme la brasserie Masuda.

Murakami en hiver, Niigata, neige, saké

Entre les innombrables bouteilles de saké proposées à la vente à l’entrée du bâtiment, vous pourrez apercevoir quelques inestimables publicités pour du saké qui ont des décennies, et apprécier le charme d’une pièce traditionnelle où se tient un festival chaque année.

Murakami en hiver, Niigata, neige, saké

Murakami en hiver, Niigata, neige

Comme dans tous les endroits où je me suis rendu à Murakami en hiver, j’ai été accueilli à bras ouverts. Il est vrai que parler quelques mots de japonais facilite la communication. Mais les locaux ont tant de gentillesse et un tel désir de communiquer avec moi, que même la barrière de la langue ne saurait être un véritable problème.

Le thé vert de Murakami

Murakami a beau être au nord du Japon, on y cultive le thé. C’est d’ailleurs la seule région de production de thé à être située aussi au nord de l’archipel. La boutique de thé Matsumoto-en, qui se trouve dans les rues de la vieille ville de Murakami vous réserve là encore un accueil des plus agréables.

Murakami en hiver, Niigata, neige, thé

Quoi de plus réconfortant, en plein hiver, alors que la neige tombe, que de pouvoir déguster une tasse de thé ?A peine avais-je fait un pas à l’intérieur de la boutique, que le gérant m’a fait assoir et est allé me chercher une tasse. Il a généreusement rempli ma tasse de thé vert, gratuitement, et s’est empressé de la remplir à nouveau après que je l’eus terminée.

Murakami en hiver, Niigata, neige, thé

Murakami en hiver, Niigata, neige, thé

Après avoir discuté un moment, pendant qu’il conditionnait de grands sacs de thé cultivé à Murakami, j’ai appris que la boutique cachait une autre surprise. Une autre salle, une pièce typiquement japonaise. Magnifique, semblant sortir d’un autre temps, la pièce respire la tradition. Un voyage dans l’histoire, un aperçu du Japon ancien tel qu’on pourrait se l’imaginer. Et une très belle découverte pour terminer ma balade à Murakami en hiver !

Murakami en hiver, Niigata, neige

Joachim Ducos

Joachim Ducos

Passionné par le cinéma japonais, j'ai voulu découvrir la vie quotidienne de ce pays que je ne connaissais qu'à travers la fiction. En 2017 je quittais ma France natale pour poser mes valises à Tokyo sans savoir que j'y resterai si longtemps. Après presque deux années à poursuivre mes activités de photographe et de vidéaste en parcourant l'archipel japonais, le Japon exerce toujours sur moi une mystérieuse fascination qui me pousse à vouloir en explorer chaque recoin.

tokidokiyuki.fr/

Laisser un commentaire


X