fbpx Skip to main content

Quand on parle de Nagoya, on pense immédiatement à Toyota. La ville ou plutôt la région est le fief de la célèbre firme japonaise. Par exemple, saviez-vous que le siège de Toyota se trouve dans la ville de Toyota, renommée ainsi après que la ville fut sauvée du déclin industriel grâce au célèbre industriel japonais et son entreprise ?

Ouvert en 1989 à l’occasion du 50e anniversaire de Toyota Motor Corporation

Le musée retrace l’histoire de l’automobile. C’est une pause détente qui vous fera sortir du centre de Nagoya et un passage obligé pour les passionnés de voitures. Je conseille d’ailleurs d’y aller en semaine et de prévoir entre 1h30 et 2h pour la visite des deux bâtiments. De manière générale les musées au Japon sont bondés en fin de semaine. S’il fait beau – et suffisamment chaud – vous pourrez également en profiter pour faire une sieste sur la pelouse au soleil.

Visite du musée de l'automobile à Toyota city, Nagoya, Japon.

On retrouve bien sûr la célèbre Ford T, colorée cette fois !

Deux bâtiments consacrés à l’évolution de l’automobile à travers le monde et au Japon

La zone d’exposition permanente, dans le bâtiment principal, est divisée en 13 sous-zones qui retracent l’histoire de l’automobile. Celles-ci ont pour objectif de montrer comment l’industrie automobile a évolué depuis ses débuts. Vous trouverez donc des panneaux explicatifs sur les avancées techniques correspondante à chaque véhicule exposé (par exemple, la Renault 5 a été la première voiture à avoir de larges pare-chocs en plastiques !).

Visite du musée de l'automobile à Toyota city, Nagoya, Japon.

Les voitures sont en excellent état et certaines sont même encore en état de rouler et régulièrement sortis pour des démonstrations. Pour ma part, je n’ai pas pu m’empêcher de remarquer que les voitures du début du 20e siècle étaient immenses et très colorées.

Visite du musée de l'automobile à Toyota city, Nagoya, Japon.

Une couleur difficile à trouver de nos jours !

Le bâtiment annexe est consacré à l’évolution de l’automobile au Japon. Dans cette partie, on ne trouve donc que des véhicules japonais, ainsi que des objets montrant l’évolution des modes de vie lors du boom de l’automobile sur l’archipel.

Musée Toyota de Nagoya, Japon.

Une camionnette de pompiers des années 50-60

Bien que beaucoup plus petite, cette zone est tout aussi intéressante. On peut y admirer des photos de Nagoya et de ses habitants prises dans les années 60. Si vous avez déjà visité la ville avant de venir, vous reconnaîtrez certains endroits qui n’étaient alors que des chemins en terre à l’époque.

Les premiers véhicules des pompiers japonais, Musée Toyota de Nagoya, Japon.

Les premiers véhicules des pompiers japonais

Objets d'un foyer japonais en 1955, Musée Toyota de Nagoya, Japon.

À quoi ressemblaient les objets d’un foyer en 1955 (Showa 30)

Informations pratiques

  • Ouvert tous les jours de 9h30 à 17h (dernière entrée à 16h30)
  • Fermé le lundi
  • L’entrée coûte 1000 yen
  • Des expositions spéciales ont lieu toute l’année. N’hésitez pas à regarder sur le site du musée qui est en anglais

Comment s’y rendre

Le plus simple reste les transports en commun :

  • Prendre la ligne de métro Higashiyama (東山線) et descendre à l’arrêt Fujigaoka (藤ヶ丘).
    • À partir de là, vous pouvez prendre soit la ligne Linimo (リニモ) jusqu’à l’arrêt Geidai-dori (芸大通)
    • Ou prendre un bus Meitetsu (名鉄) jusqu’à l’arrêt Toyota Hakubutsukan (トヨタ博物館).
  • Dans tous les cas le musée se trouvera à juste 5 minutes de marche.
  • Il faudra compter environ 600 yen de transports.

Un dernier conseil

À l’aller ou au retour, n’hésitez pas à vous arrêter à la boutique Hitokuchi Chaya 一口茶屋 qui propose de délicieux Taiyaki salé ou sucré.

Camille Sogno

Camille Sogno

Tombée dans la marmite quand j'étais petite, mon amour pour le Japon ne s'explique pas. Après avoir passé un an à l'Université de Nagoya, la ville est devenue comme ma deuxième ville natale. Alors ne dites surtout pas de mal de Nagoya devant moi, la région a beaucoup de surprises à vous offrir :)

Laisser un commentaire