Article partenaire Culture Koshinetsu | Nagano

Les maisons à chats traditionnelles de Sekikawa

Un chat caché à l'intérieur d'une maison à chats de Sekikawa

Les japonais adorent les chats, ce n’est pas un secret. Les chats sont partout au Japon : dans presque tous les ports, tous les centre-villes… On trouve même de nombreuses “îles à chats” dans lesquelles les habitants prennent soin de toute une population de chats errants plus ou moins domestiqués.

Le petit village de campagne de Sekikawa montre son amour pour les félins (et les petits chiens) d’une manière plus originale. Les artisans du village leurs dédient des objets qui leur demandent des semaines de travail.

Ces objets d’artisanat sont appelés “neko chigura“. Ce sont de petites maisons à chats en paille de riz qui offrent aux félins les espaces confinés qu’ils aiment tant. Ces neko chigura étaient fabriqués à Sekikawa durant des longs mois d’hiver qui paralysent la région d’un épais manteau de neige. Durant cette période, les habitants de Sekikawa fabriquent de nombreux objets à partir de la paille de riz résultant des moissons de l’automne. Cet artisanat assure quelques revenus supplémentaires aux familles d’agriculteurs et est devenu l’un des patrimoines culturel du village.

Il faut deux semaines pour fabriquer un neko chigura, et les artisans doivent faire preuve d’un haut niveau de savoir faire et de concentration. À l’heure actuelle, seulement 40 artisans fabriquent des neko chigura à Sekikawa. Une de ces petites maisons à chats peut coûter plus de 200$.

Malgré ce prix, la demande est si grande que les futurs acheteurs doivent attendre des mois avant de pouvoir acheter l’une de ces maisons à chats.

Vous pourrez voir quelques neko chigura au Sekikawa Michinoeki, à proximité de la gare Echigo-Shimoseki. Vous y découvrirez également d’autres objets d’artisanat que les artisans du village fabriquent en utilisant les mêmes techniques. Par exemple des petites poupées en paille de riz qui ne coûtent que 2000 yens (à peine plus de 15€).

En discutant avec l’une des personnes travaillant dans cette boutique, j’ai appris que la structure de ces cachettes en paille de riz isolent les chats du froid durant l’hiver tout en les gardant au frais en été grâce aux aérations. Elle m’a aussi dit que si le prix est élevé et qu’il faut attendre longtemps pour obtenir l’une de ces maisons à chat, elles sont si solides qu’elles peuvent tenir plusieurs dizaines d’années sans avoir besoin d’entretien. J’ai aussi découvert des versions plus grandes de ces cachettes faites pour les petits chiens.

À l’intérieur de la boutique, un espace en tatami est prévu pour les artisans qui viennent travailler sur des neko chigura en public. Malheureusement je suis arrivé trop tard pour les voir à l’œuvre. Mais j’étais heureux de découvrir des étals de nourriture à l’extérieur où se vendaient des fruits frais et des spécialités locales.

Le neko chigura est l’un des symboles de ce village, si bien qu’on trouve même une immense statue près de la rivière Arakawa représentant plusieurs maisons à chats habités par des félins. Bien qu’il soit très difficile de pouvoir acheter l’une de ces maisons à chats, il était passionnant de voir comment cette petite ville a pu faire de cet amour pour les chats, partagé par l’ensemble de l’archipel japonais, l’un de leurs symboles culturels.

Un site internet est même dédié aux neko chigura (en japonais).

Accès et informations pratiques

Pour venir de Tokyo à la gare Echigo Shimoseki en train, le voyage vous prendra environ 4 heures. Il faut d’abord prendre le Joetsu Shinkansen de Tokyo à Niigata. A Niigata, prenez un train de la JR Uetsu Line jusqu’à Sakamachi. Changez de train pour la Yonesaka Line qui vous mènera jusqu’à la gare Echigo Shimoseki.

Vous pouvez aussi prendre le Yamagata Shinkansen jusqu’à la gare de Yonezawa puis un trail de JR Yonezawa line jusqu’à la gare Echigo Shimoseki. Ce trajet prend également environ 4 heures. Dans un cas comme dans l’autre vous pouvez utiliser le JR Pass.

Vous trouverez des informations sur la région sur le site de l’association du tourisme du village de Sekikawa (en japonais).

Vous pouvez en apprendre plus sur Sekikawa Michinoeki Chigura sur ce site internet (en japonais). Il faut marcher 10 minutes depuis la gare Echigo Shimoseki pour vous rendre au Sekikawa Michinoeki Chigura.

Vous pouvez assister à des démonstrations de la fabrication des neko chigura de 10h à 15h hormis le samedi et durant les jours de fermeture : le troisième mercredi de chaque mois (ou le jour suivant si ce jour là est férié). Vous pourrez y acheter d’autres souvenirs de la région comme du riz Iwafune Koshihikari, l’une des fiertés de Sekikawa, et vous pourrez même profiter d’un bain de pieds.

Vous pourrez trouver le Sekikawa Michinoeki Chigura sur la carte ci-dessous.

Article original : Derek Yamashita
Traduit de l’anglais par Joachim Ducos

Article écrit en partenariat avec le village de Sekikawa

Commentaires