Découverte du Zojo-ji et de l’observatoire WTCB en partenariat avec les lignes Keisei.

Si vous êtes à la recherche des meilleurs spots pour observer Tokyo, n’hésitez pas à acquérir les pass de train de la compagnie Keisei, dès votre arrivée à l’aéroport de Narita : les lignes Keisei vous seront d’une grande aide. Elles relient par exemple les principaux quartiers touristiques, ainsi que quelques lieux moins connus, offrant une perspective différente sur la ville. Ce sont par exemple l’observatoire du WTCB, pour World Trade Center Building, ou le temple Zojo-ji, là où le traditionnel côtoie le plus moderne.

Depuis l’aéroport international de Narita, sautez dans le réseau Keisei avec un pass pratique pour rallier facilement ces lieux exceptionnels.

Zojo-ji, observatoire WTCB, Keisei pass, Tokyo

Le temple Zojo-ji, là où le traditionnel rencontre le plus moderne

Situé dans le parc Shiba, à une courte marche de la gare de Daimon sur la ligne Toei Asukusa, le temple ancien contraste avec sa plus jeune voisine, la tour de Tokyo.

Zojo-ji, observatoire WTCB, Keisei pass, Tokyo

Zojo-ji, observatoire WTCB, Keisei pass, Tokyo

Le temple Zojo-ji est le principal de la secte Jodo du bouddhisme japonais. Il est devenu un symbole réputé du Japon, là où le plus traditionnel côtoie le plus moderne, grâce à sa célèbre voisine. Le temple occupe un terrain, derrière lequel les arches de la tour de Tokyo ont trouvé leur place. L’alliance des deux donne des photos superbes.

Zojo-ji, observatoire WTCB, Keisei pass, Tokyo

Le temple Zojo-ji avait à l’origine était fondé dans une autre ville du Kanto, mais il a été déplacé à Edo – aujourd’hui Tokyo, en 1598 par Ieyasu Tokugawa, le premier shogun de la période Edo (1603-1868).

Zojo-ji, observatoire WTCB, Keisei pass, Tokyo

Le Zojo-ji a été reconstruit à plusieurs reprises au fil des ans, avec un seul élément d’origine aujourd’hui : la porte principale Sangedatsumon. Celle-ci a survécu aux séismes et incendies qui ont peuplé l’histoire de la ville depuis sa construction en 1622.

Zojo-ji, observatoire WTCB, Keisei pass, Tokyo

Derrière cette porte centenaire, le temple possède une vaste enceinte qui accueille différents bâtiments. Mais le plus intéressant reste bien le hall principal, derrière lequel dépasse l’emblématique tour de Tokyo.

Zojo-ji, observatoire WTCB, Keisei pass, Tokyo

Zojo-ji, observatoire WTCB, Keisei pass, Tokyo

Zojo-ji, observatoire WTCB, Keisei pass, Tokyo

L’observatoire WTCB, l’une des meilleures vues de la ville

Zojo-ji, observatoire WTCB, Keisei pass, Tokyo

À quelques pâtés de maison à peine du temple Zojo-ji, l’une des meilleures vues de Tokyo est à découvrir. Il s’agit de l’observatoire du World Trade Center Building, dont l’entrée coûte 620 yens. Il offre une vue panoramique sur la ville depuis le 40e étage.

Zojo-ji, observatoire WTCB, Keisei pass, Tokyo

Le mieux est d’y monter tôt pour apercevoir le soleil couchant, puis la ville qui s’allume progressivement.

Des cartes interactives sont à découvrir dans l’observatoire, ce qui permet de bien s’orienter et de comprendre le paysage qui s’épanouit depuis les baies vitrées. Elles permettent de ne pas rater la Sky Tree, ou la tour de Tokyo – mais celle-ci est difficile à manquer !

Zojo-ji, observatoire WTCB, Keisei pass, Tokyo

Dans le lounge, se trouve plusieurs distributeurs de boissons, ainsi que de nombreux sièges pour se reposer après la visite du Zojo-ji, par exemple. Par contre, notez bien que les trépieds et le matériel trop volumineux en général n’est pas autorisé.

Zojo-ji, observatoire WTCB, Keisei pass, Tokyo

Le seul point négatif, mais qui ne gène pas l’observation du reste de la ville, est que le mont Fuji ne peut plus être vu de l’observatoire du WTCB – ceci depuis la construction d’un nouvel immeuble voisin.

Zojo-ji, observatoire WTCB, Keisei pass, Tokyo

Circuler avec le pass Métro et Keisei Skyliner

Pour ce déplacer facilement et rallier ces différents lieux, renseignez vous au sujet du pass groupé Métro et Keisei Skyliner. Il offre aux visiteurs arrivant à l’aéroport de Narita un aller simple jusqu’à Ueno puis 24, 48 ou 72 heures de métro. L’option existe aussi avec un aller-retour. Plus d’informations en anglais par ici. Ce pass pratique vous permettra de visiter les sites les plus connus de Tokyo, comme Shibuya, Shinjuku, Asakusa et Akihabara.

Ce pass peut-être acheté en agence de voyage en France, ou simplement en ligne – ce qui fera encore d’avantage d’économies, jusqu’à 2240 yens selon les options, en comparant le prix des tickets achetés séparément. Plus d’informations sur le Keisei Skyliner et les pass de métro ici.

Voyapon

Voyapon

Hi We are Voyapon's desk to introduce more suggestions or a unique Event / Exhibition / Restaurant / Services for suggesting your travel plan! Our passion is to bridge the traditional tour highlights with a deeper exploration of lesser known cities and sights in Japan!

Laisser un commentaire


X