La “forest therapy”, que j’ai traduit en “forêt-thérapie” (en réalité en français on parle de “sylvothérapie” et de “cures sylvatiques”), est un programme basé sur la recherche qui propose d’améliorer son bien-être au contact des forêts et autres milieux naturels. Les études ont en effet démontré qu’une immersion dans la nature procurait un large éventail de bénéfices pour la santé, en particulier pour les systèmes cardiovasculaire et immunitaire, mais aussi pour la stabilisation et l’amélioration de l’humeur et de la mémoire. Notamment en inspirant les composés organiques volatiles émanant des arbres (huiles essentielles et phytoncides).

Forest therapy ou forêt-thérapie dans le parc naturel de Yabegawa, Kyūshū

La forêt thérapie, une pratique populaire

Au Japon, cette pratique populaire (lancée en 1982 par l’agence forestière du Japon) est appelée “Shinrin yoku” (森林浴), ce qui peut se traduire par “Bain de forêt”. C’est ainsi que certaines personnes ultra stressés partent quelques jours en pleine nature pour profiter de l’énergie positive des environs et se relaxer le corps et l’esprit.

Pour suivre une forêt-thérapie en bonne et due forme, on peut passer par l’un des organismes qui proposent des séjours clés en main comprenant un certain nombre d’activités autour de la nature.

Forest therapy ou forêt-thérapie dans le parc naturel de Yabegawa, Kyūshū

Mais, vous pouvez aussi suivre votre propre forêt-thérapie, simplement en vous rendant par exemple dans un parc naturel. Il vous faut trouver un lieu :

  • D’une grande tranquillité et d’un environnement apaisant (la tonalité verte favoriserait la relaxation).
  • Bénéficiant d’un air pur enrichi en dioxygène natif (grâce aux arbres, la forêt produit trois fois plus de dioxygène qu’une prairie) et en phytoncides (que dégagent particulièrement les conifères).

Forest therapy ou forêt-thérapie dans le parc naturel de Yabegawa, Kyūshū

Kyushu, l’endroit idéal pour la forêt thérapie

En roadtrip dans le Kyūshū, la plus méridionale des quatre îles principales du Japon, je me suis attardée dans le parc naturel de Yabegawa. Situé à 400m au-dessus du niveau de la mer et composé de neuf lacs, le parc offre une tranquillité idéale pour une forêt-thérapie. Sa forêt de conifères est principalement composée de cèdre japonais et de cyprès hinoki riches en phytoncides. Mais, ce qui rend cet emplacement vraiment thérapeutique c’est la présence de camélias japonais, de chênes, de bao li, et d’acer qui se trouvent à leur aise dans le climat tempéré de la montagne. D’ailleurs, le parc est aussi une réserve de plantes médicinales aux vertus thérapeutiques reconnues !
Forest therapy ou forêt-thérapie dans le parc naturel de Yabegawa, Kyūshū
Forest therapy ou forêt-thérapie dans le parc naturel de Yabegawa, Kyūshū

J’ai campé au milieu des arbres, je me suis longuement baladée sur les chemins de terre bordant le lac le plus proche de mon camping, je me suis baignée dans la rivière et à la fin de mon séjour, je me suis sentie effectivement très relaxée.

Mathilde Heidary

Mathilde Heidary

Hello ! My name is Mathilde, I'm French. I left Paris in March 2016 for 1 year of traveling through Japan (thanks to the Working-Holiday Visa). On the agenda: discovery of the most secret little spots of Japan. Follow the guide!

Laisser un commentaire


X