Vous voulez profiter de votre voyage au Japon pour vous relaxer ? Laisser vos muscles se détendre dans les eaux chaudes d’un onsen tout en admirant de magnifiques paysages ? Vous délecter des meilleures spécialités japonaises préparées avec soin puis passer une nuit au calme dans une chambre traditionnelle en tatami ou dans le confort moderne d’un hôtel de luxe ? Voici notre guide des meilleurs ryokan et hôtels du nord de Kyushu pour des séjours de rêve.

Deux ryokan dans la préfecture de Fukuoka

La préfecture de Fukuoka se trouve tout au nord de l’île de Kyushu. A la fois près de la mer et des montagnes, on y trouve également la plus grande ville de Kyushu : la ville de Fukuoka. Une préfecture d’une grande diversité que vous pourrez explorer depuis deux magnifiques ryokan.

Nishi-tei : un ryokan en plein centre-ville

Pour prendre le temps d’explorer les richesses culturelles et artisanales de la ville de Fukuoka et découvrir les saveurs de ses nombreuses spécialités culinaires, rien de mieux que de séjourner dans le confort d’un ryokan situé en plein centre-ville.

Le Nishi-tei est une habitation traditionnelle qui fut transformée en auberge. Contrairement à bien des ryokan de luxe qui cachent des dizaines et des dizaines de chambres dans leurs immenses bâtiments, le Nishi-tei est donc un lieu plus intimiste où on se sent très vite chez-soi. Chez-soi mais au Japon. Car en séjournant au Nishi-tei, on a presque le sentiment de prendre part à la vie des japonais d’une autre époque le temps d’une nuit.

Petite cour intérieure d’inspiration zen, couloirs en bois décorés de magnifique sculptures, chambres au sol en tatami… On retrouve tout ce qui rend les habitations japonaises si uniques et agréables.

Et vous serez accueillis avec toute l’attention dont savent faire preuve les japonais. En entrant dans ma charmante petite chambre aux murs en bois, un petit bol de fruits frais m’attendait dans le frigo.

Le ryokan se trouvant en ville, ils n’ont pas accès à des sources thermales et ne peuvent donc pas vous offrir des bains onsen comme c’est souvent le cas dans les ryokan. Mais vous pourrez tout de même vous détendre dans un petit bain très agréable, à l’eau douce et chaude.

En vous réveillant le matin, vous aurez droit à un petit-déjeuner digne des meilleurs ryokan. Le repas est servi dans une magnifique salle à manger, à l’ambiance on ne peut plus traditionnelle.

La série de petits plats qui compose le petit déjeuner compte certaines des meilleures spécialités de Fukuoka, parmi lesquelles un morceau de mentaiko, des œufs de poisson épicés que l’on mange traditionnellement avec un bol de riz. J’ai tout particulièrement aimé le maquereau, grillé juste à point pour rester encore fondant.

Une magnifique nuit dépaysante qui vous fera changer d’ambiance sans avoir à quitter la ville de Fukuoka.

Un ryokan au milieu des étoiles à Yame, berceau du thé vert japonais

Au sud de la préfecture de Fukuoka, Yame est l’un des berceaux du thé vert japonais et produit aujourd’hui encore l’un des meilleurs thé du Japon. Niché dans ces montagnes couvertes de plantations de thé, le ryokan Ikenoyamaso, préservé de la pollution lumineuse des grandes villes, est aussi connu pour ses magnifiques ciels étoilés visibles par temps clair.

Les chambres de ce ryokan sont spacieuses. Un petit coin salon, séparé de la chambre par une cloison coulissante, vous permettra d’admirer les montagnes des environs qui prennent des couleurs flamboyantes quand vient l’automne. Pendant le dîner, le personnel viendra déplier votre futon sur le sol en tatami de votre chambre, pour une nuit au calme dans la plus pure tradition japonaise.

Le dîner du ryokan est un véritable festin si réputé dans la région que de nombreux clients viennent seulement pour manger. Car il n’est pas nécessaire de séjourner au Ikenoyamaso pour avoir droit à cet incroyable dîner, il suffit de réserver une table à l’avance.

Si le repas de l’Ikenoyamaso est si apprécié, c’est sans doute pour la fraicheur des ingrédients utilisés en cuisine. Car la rivière qui se trouve à proximité du ryokan, Higashinogawa, est connue pour être la rivière aux eaux les plus pures de Fukuoka. Les poissons et les légumes de la région sont donc réputés pour leurs qualités aussi bien nutritives que gustatives.

Le dîner se compose d’innombrables petits plats qui vous feront découvrir, à chaque bouchée, de nouvelles saveurs, locales et de saison. Tempura, tofu, soba au thé vert, sashimis de poisson… Tout était absolument succulent !

Après le repas, il est temps d’aller se prélasser dans les délicieuses eaux thermales des onsen de l’Ikenoyamaso. Pour ces bains aussi, on vient de loin. Le ryokan possède de magnifiques rotenburo, bains extérieurs. L’un de ces bains est bordé d’érables japonais qui créent une ambiance féérique lorsqu’on s’y rend durant l’automne. L’autre donne sur les montagnes des environs, où l’on peut admirer le ciel étoilé durant la nuit ou les premiers rayons du soleil qui dévoilent peu à peu le paysage au petit matin.

Au réveil vous pourrez d’ailleurs vous délecter d’un magnifique petit-déjeuner japonais. Du tofu cuit devant vous pendant que vous pourrez goûter au poisson grillé, aux algues, légumes et autres spécialités succulentes pour un petit déjeuner copieux sans être lourd.

Et l’Ikenoyamaso propose plus que des chambres de ryokan. Il est aussi possible de planter sa tente sur son terrain de camping ou de louer un bungalow pour une immersion totale dans les montagnes de Yame.

Un excellent pied à terre pour partir à la découverte de la région qui possède un artisanat riche et innovant.

Chambres luxueuses et bain au thé vert dans un ryokan de la préfecture de Saga

Situés entre les préfectures de Fukuoka et de Nagasaki, la préfecture de Saga est avant tout connue pour être le berceau de la porcelaine japonaise. Pour explorer la richesse de la préfecture de Saga tout en expérimentant luxe à la japonaise, rien ne vaut le ryokan Warakuen, inscrit au guide Michelin.

Les magnifiques chambres du Warakuen sont spacieuses et surtout décorées avec beaucoup de goût dans le plus beau des styles japonais. Le petit salon de la chambre donne sur la ville d’Ureshino, entourée par les montagnes.

Vous n’aurez plus envie de quitter le confort de cette chambre, mais il le faudra bien pour découvrir ce que le Warakuen vous réserve encore ce qu’il a de meilleur. Après avoir enfilé votre yukata vous pourrez vous diriger vers les onsen du ryokan, alimentés avec les célèbres eaux thermales d’Ureshino.

C’est avec une joie immense que je me suis laissé surprendre par le bain extérieur du ryokan, délicieusement parfumé au thé vert. Non seulement l’odeur du bain est incroyablement agréable, mais vous trouverez des petits sachets de thé que vous pourrez plonger dans l’eau avant de vous frictionner avec. Très honnêtement il s’agit de l’une de mes expériences les plus marquantes dans la préfecture de Saga. Je me souviendrai longtemps de ce moment de totale relaxation.

Et le thé vert est aussi présent dans le magnifique repas du soir que vous pourrez déguster au Warakuen. Quelques feuilles de thé séché vous seront apportées dans un grattoir et vous pourrez parfumer les plats de votre choix avec cette poudre légèrement amère qui se marie parfaitement aux plats dont les saveurs ne sont pas trop prononcées.

Mais le dîner du Warakuen ne se résume évidement pas à ces quelques feuilles de thé. Il s’agit d’un véritable repas gastronomique composé d’une myriade de plats aussi beaux que bons.

Sashimis, gros ravioli à la courge, poisson grillé sur lit de pomme de terre… Chacun de ces petits plats change selon les saisons mais est toujours préparé avec une incroyable finesse.

Vous aurez également droit à un shabu-shabu de bœuf japonais. Cette fondue japonaise se compose de fines tranches de bœuf qui cuisent lentement devant vous avec quelques tranches de légumes. Un plat qui se déguste traditionnellement accompagné d’un œuf cru, que l’on bat dans un petit bol pour y tremper les tranches de bœuf une fois cuites. Si cela peut sembler étrange aux étrangers qui n’ont pas l’habitude de manger de l’œuf cru, je peux vous assurer que c’est bien moins bizarre que ce qu’on peut penser et que la texture de l’œuf cru rend ce plat japonais encore meilleur.

Le petit déjeuner est lui aussi un véritable festin. Du tofu mijote dans un petit pot pendant que vous pourrez savourer poisson grillé, légumes et autres petites préparations en tout genre.

Là encore, le thé est à l’honneur dans une merveilleuse confiture d’algues parfumée au thé. Il ne me serrait jamais venu à l’idée de mélanger algues et thé, mais ces deux saveurs se marient à la perfection !

Pour finir, une boutique souvenir vous permettra de ramener chez vous quelques céramiques de Saga, mais aussi des spécialités du Warakuen comme cette confiture d’algues et de thé, et les sachets de thé pour le bain qui étaient à disposition dans l’onsen.

Hôtel de luxe et restaurant historique dans la préfecture de Nagasaki

Le port de Nagasaki, qui accueillit des navires étrangers même durant la période isolationniste du Japon, fit de Nagasaki une ville multi-culturelle. Des traditions venues des quatre coins du globe se sont mélangées à la culture de japonaise de la préfecture de Nagasaki, qui reste toujours marquée par cette histoire unique dans l’archipel japonais. Voici un hôtel de luxe où vous pourrez profiter d’un confort moderne, et un restaurant historique dont la cuisine est à l’image de la diversité culturelle de cette magnifique préfecture.

Luxe et confort au Garden Terrace

Le Garden Terrace est un hôtel quatre étoiles, inscrit au guide Michelin, niché dans les hauteurs de Nagasaki.

Ici, vous aurez droit au confort de la modernité. Les chambres sont si grandes qu’il ne manquerait qu’une petite cuisine pour en faire de véritables appartements. Tout en sobriété, elles sont aussi équipées du meilleur de la technologie : immenses télévisions, lecteur Blu-ray, même les toilettes s’ouvrent automatiquement lorsque vous vous approchez.

Mais vous aurez surtout le souffle coupé par la magnifique vue des balcons qui surplombent la baie de Nagasaki. Une baie qui scintille de mille lumières durant la nuit et qui dévoile un étonnant mélange de nature et d’urbanisme lorsque le soleil se lève au petit matin.

Rien n’est plus agréable que de se relaxer dans un bain en admirant ce paysage sublime, depuis la salle de bain de la chambre munie d’une immense fenêtre faisant face à cet incroyable panorama.

J’avoue prendre beaucoup de plaisir à dormir sur les futons posés à même le sol que l’on trouve dans les ryokan dont j’ai parlé précédemment dans cet article. Mais certaines personnes préfèrent dormir dans des lits occidentaux et je dois reconnaître que les lits du Garden Terrace offrent un confort inégalable. Les matelas sont moelleux sans être trop mous et vous feront passer une nuit merveilleuse.

Le matin, vous pourrez choisir entre un petit déjeuner occidental, japonais, ou des œufs Bénédicte. En guise de petit-déjeuner occidental vous aurez droit à une omelette agrémentée d’une saucisse et accompagnée d’un assortiment de petites viennoiseries. Les œufs Bénédicte étaient particulièrement appétissants, mais j’ai choisis de prendre un petit-déjeuner japonais. Une série de petits plats succulents, que j’ai dégusté en admirant la baie de Nagasaki qui s’étendait sous mes yeux.

La carte du petit déjeuner propose également de nombreuses boissons et toute une série de petits plats supplémentaires que vous pourrez ajouter à votre menu gratuitement. Mini-steaks, curry japonais, pâtisseries, fruits, glaces… Difficile de résister !

Le Garden Terrace propose également d’excellents dîners, mais je ne pourrai pas vous en parler. Car ce soir-là, nous avons testé un restaurant historique de Nagasaki, qui propose une cuisine très révélatrice de la mixité culturelle de la région.

La cuisine fusion d’un restaurant prestigieux

Jamais je n’avais mangé dans un restaurant aussi marqué par l’histoire que le restaurant Kagetsu. Fondé en 1642, le Kagetsu a vu défiler des clients prestigieux qui ont laissé leurs marques dans les immenses salles de ce magnifique restaurant.

Lorsqu’on entre au Kagetsu, on a immédiatement la sensation de voyager dans le temps. Les petits couloirs sinueux qui vont de pièces en pièces nous transportent vers une époque où l’on pouvait croiser samouraïs et geishas.

Des geishas qui viennent toujours quelques fois animer des soirées au Kagetsu. C’était d’ailleurs le cas le soir de notre venue. Des éclats de voix et des bribes de chansons traditionnelles s’échappaient d’une salle privative voisine de la notre. Il faut dire que les salles du Kagetsu sont particulièrement spacieuses et s’adaptent parfaitement à des soirées animées.

Si la pièce dans laquelle nous avons mangé ne bénéficiait pas de scène, elle était tout de même grandiose, avec son immense baie vitrée donnant sur le très beau jardin japonais du restaurant. Et elle était surtout marquée par l’un des prestigieux clients du Kagetsu. Il s’agissait de la salle préférée de Katsu Kaisha, un personnage historique du Japon du XIXe siècle, principalement connu pour ses talents de négociateur qui permirent de donner une fin pacifique à plusieurs conflits internes au Japon.

Il offrit un jour au restaurant une calligraphie tracée à la main qui est toujours accrochée aux poutres de cette pièce. Ces quelques caractères tracés d’une belle écriture manuscrite veulent dire à peu près “si l’on fait ce que l’on doit faire, notre avenir s’ouvre devant nous.”

Plus célèbre encore, on retrouve des traces du passage du samouraï Ryoma Sakamoto qui eut une influence majeure dans l’histoire du Japon. Lors d’une soirée au Kagetsu, après avoir bu quelques verres, il sortit son sabre et abattit plusieurs coups sur l’un des piliers de la pièce dans laquelle il était. Les marques laissées par son sabre sont toujours visibles sur ce piliers du restaurant.

Une petit vitrine à l’entrée du restaurant retrace d’ailleurs la longue histoire de ces lieux et des clients qui sont venus s’y détendre le temps d’une soirée.

Mais parlons un peu des plats du Kagetsu. Le restaurant sert une cuisine traditionnelle de Nagasaki, la cuisine “shippoku“. Cette cuisine mêle cuisine chinoise, cuisine européenne et cuisine japonaise. Cette mixité témoigne de l’histoire unique de la préfecture que vous pourrez découvrir plus en détail dans cet article.

Le repas se compose de 15 plats qui vous seront amenés les uns après les autres. Vous aurez donc l’occasion de goûter à une multitude de saveurs variées et surprenantes qui rendent la cuisine de Nagasaki tout à fait unique.

Il serait bien trop fastidieux de revenir en détail sur chacun des plats auxquels j’ai pu goûter lors de ce dîner gargantuesque, d’autant plus qu’ils changent selon les saisons, mais le mélange de toutes ces influences si différentes donnent un résultat très étonnant. Certains plats sont clairement japonais, ou chinois, mais d’autres plats explorent ces différentes saveurs et les mélangent pour en faire de nouvelles spécialités propres à la cuisine de Nagasaki.

À l’image de ce festin aux innombrables saveurs, le dessert lui-même est composé de deux parties. Une mousse surmontée d’une salade de fruit, clairement très occidentale, suivie d’une petite crème aux haricots rouges, légèrement sucrée et accompagnée de deux petites boules de riz gluant, dessert typiquement japonais.

Un petit conseil : certains des plats du Kagetsu peuvent être un peu étranges pour nos palais occidentaux. Si vous deviez laisser un plat ou deux de côté ça ne serait pas bien grave étant donné le nombre impressionnant de plats qui composent le repas. Mais vous pouvez toujours consulter le menu sur cette page (en japonais) et éventuellement demander à remplacer certains plats au moment de la réservation si certains ne vous conviennent pas.

Informations pratiques

Nishi-tei

Adresse : 1 Chome-8-10 Shirogane, Chuo Ward, Fukuoka, 812-0012, Japon
Téléphone : +81 92-531-7777
Site internet : https://en.zen-oyado-nishitei.com/

Ikenoyamaso

Adresse : 10780-58 Hoshino Village, Yame City, Fukuoka Prefecture
Téléphone : +81 943-52-2082
Site internet : http://www.hoshinomura-ikenoyama.com/en/

Warakuen

Adresse : Japon, 〒843-0302 Saga, Ureshino, 甲33 嬉野町大字下野甲-33
Téléphone : +81 954-43-3181
Site internet (en japonais) : http://www.warakuen.co.jp/

Garden Terrace

Adresse : 2-3 Akizukimachi, Nagasaki, 850-0064, Japon
Téléphone : +81 95-864-7777
Site internet : http://languages.gt-nagasaki.jp/?lang=en

Kagetsu

Adresse : 2-1 Maruyama-machi Nagasaki, 850-0902, Japon
Téléphone : +81-95-822-0191
Site internet : http://www.ryoutei-kagetsu.co.jp/en/publics/index/
Horaires d’ouverture : 12h-15h / 18h-22h (fermeture irrégulière, le plus souvent fermé le mardi)

Article écrit en partenariat avec le Bureau des Transports de la Région de Kyushu

Joachim Ducos

Joachim Ducos

Passionné par le cinéma japonais, j'ai voulu découvrir la vie quotidienne de ce pays que je ne connaissais qu'à travers la fiction. En 2017 je quittais ma France natale pour poser mes valises à Tokyo sans savoir que j'y resterai si longtemps. Après presque deux années à poursuivre mes activités de photographe et de vidéaste en parcourant l'archipel japonais, le Japon exerce toujours sur moi une mystérieuse fascination qui me pousse à vouloir en explorer chaque recoin.

tokidokiyuki.fr/

Laisser un commentaire


X