fbpx Skip to main content

Fukuoka (福岡) est la capitale de Kyūshū, l’île la plus méridionale des quatre îles principales du Japon. C’est aussi l’une des dix villes les plus peuplées du pays. Dotée d’une grande richesse culturelle, vous ne manquerez pas de choses à faire à Fukuoka ! Si, comme moi, vous avez l’occasion d’y passer quelques jours, voici les 10 lieux que je vous conseille de visiter :

Dans la ville de Fukuoka

1. Le gare de Hakata

Située au cœur de Fukuoka, la grande gare de Hakata est le point de départ de toutes les balades. Rénovée en 2011, elle regorge de restaurants, boutiques, pâtisseries et il se passe toujours quelque chose sur son immense parvis. On se perd avec délice dans ses dédales climatisés. N’hésitez pas à vous arrêter à l’un des stand d’ekiben (« eki » signifie « gare » et « ben» est le diminutif de « bento ») pour goûter les spécialités locales à moindre prix !

2. Le centre commercial Canal city

Canal city est un centre commercial à l’architecture futuriste surnommé « la ville dans la ville ». Et pour cause : on y trouve de nombreuses boutiques et restaurants, mais aussi des endroits aménagés pour se reposer et passer du bon temps. Le lieu doit son nom au canal artificiel qui sépare les deux bâtiments du centre-commercial. Même si vous n’avez pas spécialement envie de faire du shopping, je vous conseille tout de même d’y jeter un œil pour découvrir l’architecture hors-norme de ce centre commercial (sur la route pour le sanctuaire Kushida ou en allant voir les stands yatai par exemple).

Canal city, centre commercial à visiter à Fukuoka

3. Le sanctuaire Kushida

Kushida est le sanctuaire le plus important du coin et aussi le plus fréquenté par les habitants de la ville. Fondé en 757, il est constitué de plusieurs bâtiments richement ornés. On peut aussi y admirer des torii (portes shinto vermillons), des ancres mongoles au pied d’un arbre vieux de 1000 ans et un splendide char utilisé lors du festival « Hakata Gion Yamakasa » qui part chaque année du sanctuaire. L’entrée est gratuite.

C’est aussi l’occasion de tirer un omikuji, un oracle japonais qui vous prédira la bonne fortune. Le sanctuaire de Kushida attirant de nombreux touristes étrangers, on y trouve des omikuji en anglais, chose plutôt rare !

4. Le parc Ohori 

À l’ouest de Hakata, le grand parc Ohori est le poumon de Fukuoka. Au centre du parc, un immense lac sur lequel on peut faire de la barque (600 yens les 30 minutes), du vélo aquatique (600 yens les 30 minutes) ou encore du pédalo-cygne (1000 yens les 30 minutes).

Autour du lac, une jolie promenade agrémentée de bancs. Un lieu très agréable pour se détendre ! Vous y croiserez les habitants entrain de faire leur footing ou de se balader, l’occasion de découvrir le quotidien des habitants de Fukuoka.

5. Le sanctuaire Kashii-gu

L’intérêt de ce sanctuaire un peu excentré c’est surtout son hall à l’architecture unique appelée « Kashii zukuri ». C’est d’ailleurs le seul endroit du pays où on peut encore admirer ce style classé « Bien culturel important du Japon ». Si le sanctuaire de Kashii-gu a été construit en 724, les bâtiments actuels datent de 1801. Notez le joli étang à l’entrée et ses îlots de plantes qui fleurissent au printemps. L’entrée est gratuite.

6. Le torii Mishimajinja et ses environs

À 10-15 minutes à pied du sanctuaire Kashii-gu, le torii Mishimajinja (御島神社) se dresse au milieu de l’eau, avec en fond un petit parc d’attraction.

Torii Mishimajinja à voir à Fukuoka

 7. L’allée des stands Yatai

Parmi les nombreuses spécialités culinaires de Fukuoka, les yatai en sont sans conteste le symbole le plus célèbre. Ces stands de restauration en plein air s’alignent le long de l’eau au sud de l’île de Nakasu (à 5 minutes à pied du centre commercial Canal city). Chaque yatai accueille entre cinq et huit personnes sur ses tabourets disposés autour d’un l’îlot central où sont préparées les spécialités du petit restaurant (brochettes, poulet grillé, nouilles, ramen, ou même cuisine française, chaque yatai a sa spécialité).

On trouve des yatai un peu partout ailleurs dans la ville (il y en aurait une centaine en tout). Chaque stand propose sa (petite) carte et pratique ses prix, n’hésitez pas à faire le tour des stands avant de choisir celui qui convient le mieux à vos envies et/ou votre portefeuille.

Véritables lieux de vie et de convivialité, passer la soirée dans un yatai est le meilleur moyen de s’approcher au plus près de l’essence même de Fukuoka et de comprendre pourquoi les habitants sont si attachés à leur ville.

À proximité de la ville de Fukuoka 

8. Le temple Nanzoin et son Bouddha géant

À l’extérieur de la ville de Fukuoka  le temple Nanzoin abrite le plus grand Bouddha en bronze du monde, allongé et prêt à entrer dans le nirvana ! Le temple est assez grand, doté de plusieurs bâtiments éparpillés le long de la montagne (tous importés du mont Koya à la fin du 19e siècle). Il faut prévoir une demi-journée pour tout visiter. N’oubliez pas de regarder sous les pieds du Bouddha ! 

Bouddha Nanzoin à voir à Fukuoka
  • Accès : Il faut prendre le train pendant 20 minutes au départ de la gare d’Hakata jusqu’à la station Kidonanzoinmae, puis marcher 10 minutes
  • Prix : Entrée gratuite (500 yen pour pénétrer dans la salle de prière sous le Bouddha)

9. Le sanctuaire de Dazaifu

Situé à une trentaine de minutes de Fukuoka, Dazaifu est une petite ville abritant un somptueux sanctuaire du 7e siècle au cœur d’un joli jardin. Entre la gare et le sanctuaire, une allée commerçante bordée de vieilles boutiques permet notamment de faire quelques achats pour ramener des souvenir traditionnels.

  • Accès : au départ d’Hakata, prendre la ligne JR Kagoshima jusqu’à la station Futsukaichi, marcher jusqu’à Nishitetsu-Futsukaichi, puis reprendre le métro jusqu’à la gare de Dazaifu
  • Prix : Entrée gratuite

10. L’île aux chats d’Ainoshima

À environ une heure de la gare d’Hakata, Ainoshima est l’une des fameuses îles aux chats du Japon. Idéale pour une escapade d’une journée ! Une visite très agréable pour tous les amoureux des chats, vous trouverez plus d’informations dans mon article consacré ma visite de l’île aux chats d’Ainoshima.

Entre spécialités culinaires et richesse culturelle, Fukuoka est une ville où il fait bon vivre, ce qui la rend d’autant plus agréable à visiter. Mais Fukuoka n’est pas la seule magnifique destination de l’île de Kyushu ! Si vous avez prévu de voyager dans la région n’hésitez pas à consulter mon top 10 des endroits à visiter à Kyushu !

Article mis à jour le 5 Juin 2020

Mathilde Heidary

Mathilde Heidary

Hello ! My name is Mathilde, I'm French. I left Paris in March 2016 for 1 year of traveling through Japan (thanks to the Working-Holiday Visa). On the agenda: discovery of the most secret little spots of Japan. Follow the guide!

Laisser un commentaire


X