Kyushu Tourisme

Kyūshū : top 10 des endroits à voir dans la région !

Kyūshū (九州) est la troisième par sa taille et la plus méridionale des quatre îles principales du Japon. Elle serait aussi le berceau de la civilisation japonaise. L’île est composée de 7 préfectures principales : Fukuoka, Kagoshima (dont l’île de Yakushima dépend), Kumamoto, Miyazaki, NagasakiŌita et Saga, ainsi que d’Okinawa, un archipel qui se détache en plein océan Pacifique, au sud de l’île. Chaque préfecture regorge de trésors naturels ou historiques. Dans le cadre d’un roadtrip d’un mois, j’ai eu la chance de parcourir la région du nord au sud. J’ai juste été forcée d’abandonner la préfecture de Nagasaki, qui me faisait faire un détour beaucoup trop important pour mon budget et le temps que j’avais devant moi. Pour vous, je n’ai conservé que la crème de la crème des visites que j’ai faites. Voici donc le top 10 des lieux que je recommande, tous des coups de cœur (sans pouvoir m’exprimer sur Nagasaki, donc) :

1. La ville de Fukuoka (préfecture de Fukuoka)

À Fukuoka, on ne s’ennuie pas ! Ce pourrait être la devise de cette ville où il fait bon vivre. Le climat est agréable, les gens sont sympas et on y trouve de délicieuses spécialités culinaires.

Fukuoka est en outre une ville d’une grande richesse culturelle à l’image du temple de Tochoji, l’un des plus anciens temples bouddhistes du Japon, ou de sa grande diversité d’artisanat.

> Si vous passez à Fukuoka, n’oubliez pas de lire mon article sur le Top 10 des activités incontournables de Fukuoka.

2. Les grottes Nanatsugama (préfecture de Saga)

Classées « Monument naturel national » les sept grottes Nanatsugama sont nées de l’érosion des vagues sur le plateau de lave de basalte. Elles s’élèvent dans une eau turquoise et translucide belle à couper le souffle.

Retrouvez plus d’informations sur les grottes Nanatsugama dans notre article sur les paysages maritimes de Karatsu.

3. Le parc naturel de Yabegawa (préfecture de Fukuoka)

Situé à 400 mètres au-dessus du niveau de la mer et composé de neuf lacs, ce magnifique parc offre une tranquillité idéale pour une forêt-thérapie ! Vous retrouverez plus d’informations dans mon article consacré au parc naturel de Yabegawa.

La Sylvothérapie, ou “bain de forêt“, est une activité revigorante très en vogue au Japon. À Kyūshū, outre le parc naturel de Yabegawa, il est possible d’expérimenter le bain de forêt dans les gorges de Kikuchi, dans la préfecture de Kumamoto.

4. La petite ville d’Ukiha (préfecture de Fukuoka)

Ah, Ukiha… son enfilade de torii vermillons, ses boutiques d’artisanat local, ses vignes de raisins et ses rizières en terrasses ! Si vous passez dans le coin, n’hésitez pas à y faire un tour, je vous garantis que vous serez enchanté !

5. La ville de Beppu (préfecture d’Ōita)

Cette ville thermale unique au monde abrite huit sources thermales fumantes que l’on admire de loin et qui alimentent les onsen (bain thermaux japonais) de quelques 3000 établissements ! Selon la mairie, 130 000 tonnes d’eau chaude jailliraient du sol tous les jours : c’est d’ailleurs la source d’eau chaude naturelle la plus importante du Japon et la seconde du monde ! Si vous avez prévu de voyager à Kyūshū vous ne pouvez pas rater ça ! Retrouvez plus d’informations dans mon article dédié consacré à la ville thermale de Beppu.

C’est l’occasion parfaite pour découvrir le confort d’une nuit dans un ryokan, une auberge japonaise traditionnelle dans laquelle vous aurez tout le loisir de profiter des délicieuses eaux thermales de Beppu.

6. Le petit village de Yunohira (préfecture d’Ōita)

Situé non loin de Beppu (et de la ville de Yufuin), Yunohira est un petit village thermal absolument ravissant, aux ruelles pavées éclairées de jolies lanternes rouges. Le village est niché dans la montagne de Kyūshū, au bord d’une rivière, pour y accéder il faut une voiture et un bon GPS, mais une fois sur place, vos efforts seront récompensés par la beauté des lieux !

J’ai eu la chance de passer la nuit dans un ryokan du village, une expérience merveilleuse dont vous retrouverez les détails dans mon article sur cette nuit dans un charmant ryokan en bord de rivière.

7. Le mont Daikanbo (préfecture de Kumamoto)

Lors de mon voyage, le Mont Aso, la star des volcans du Kyūshū, était fermé à cause du tremblement de terre ayant touché la région en avril 2016. Je me suis donc rendue sur le mont Daikanbo, son voisin d’en face qui, les jours de beau temps, offre sur une vue sur la vallée…et sur le mont Aso ! La balade sur le mont est des plus agréables : on y croise même des vaches qui broutent tranquillement sur l’herbe au vert intense.

Retrouvez nos conseils pour vous créer votre itinéraire sur-mesure grâce aux conseils d’un guide local francophone pour profiter des nombreuses activités possibles autour du Mont Aso et du Mont Daikanbo.

8. Les gorges de Takachiho (préfecture de Miyazaki)

Les gorges de Takachiho sont taillées dans la roche volcanique (née d’une ancestrale coulée de lave d’Aso justement) et traversées par la rivière Gokase. À mi-chemin de la promenade qui longe les gorges, on peut admirer la cascade Minainotaki qui se jette dans la rivière. On peut aussi louer des bateaux pour s’approcher de la cascade. J’ai consacré un article entier à l’impressionnante beauté des gorges de Takachiho.

Takachiho, c’est aussi un village qui abrite l’une des plus célèbres légendes de la mythologie japonaise. Si vous désirez passer un peu plus de temps dans la région vous pourrez poser vos valises dans un très luxueux ryokan dans le village de Takachiho ou opter pour un séjour dans une ferme spécialisée dans la production de saké pour une immersion totale dans la culture japonaise rurale.

9. Le mont Karakuni à Kirishima (préfecture de Kagoshima)

Situés au sud de l’île, les monts de Kirishima regroupent un ensemble de montagnes d’origine volcaniques parsemé d’une vingtaine de cônes et de cratères, parmi lesquels les monts Shinmoe, Takachihonomine et Karakuni. Si les premiers sont fermés au public, car jugés trop dangereux, le mont Karakuni offre des sentiers de randonnée plus ou moins longs qui permettent d’accéder au lac Onami niché dans un cratère (visible sur la photo) et au sommet du mont qui offre une vue splendide sur l’ensemble montagneux. La marche est difficile, mais agréable car on évolue à l’ombre d’une forêt luxuriante (attention aux serpents).

10. L’île de Yakushima (préfecture de Kagoshima)

Située à l’extrême sud de Kyūshū, Yakushima est une petite île d’une superficie de 500 km2 où la nature domine : forêts aux arbres millénaires, nombreuses cascades, plages de sable blanc, rivières, animaux sauvages… l’endroit est tellement fou qu’il a inspiré Princesse Mononoké à Hayao Miyazaki !

Pour profiter pleinement de la grandeur de la nature à Yakushima, vous pourrez vous aventurer sur des circuits de randonnée qui parcourent l’île. Le circuit Shiratani Unsuikyo est un très beau parcours qui passe par d’impressionnantes gorges, des ponts suspendus et des forêts de cèdres centenaires.

Pour se rendre à Yakushima, on prend un ferry ou un bateau rapide depuis Kagoshima ; on peut aussi prendre l’avion. Pour plus d’informations n’hésitez pas à consulter mon article consacré à ce paradis de nature qu’est l’île de Yakushima.

Nature, traditions, mythologie… Kyūshū est une île d’une richesse impressionnante qui ravira tout passionné du Japon à la recherche d’authenticité. Alors n’hésitez plus et partez à la découverte de cette île japonaise !

Article mis à jour le 4 Juin 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *