De nos jours, pouvoir rester connecté devient de plus en plus indispensable pour de nombreux voyageurs. Le Japon a su s’adapter à la demande en étendant peu à peu son réseau de WiFi gratuit et ses points d’accès publics dans les villes principales du pays. Les hôtels, les restaurants, les commerces de proximité, les gares et les centres commerciaux se sont tous pourvus de bornes WiFi gratuites aussi bien pour les visiteurs que pour les habitants, et des applications gratuites sont dédiées à vous aider à trouver et à vous connecter automatiquement au hotspot le plus proche.

Malgré le nombre croissant de WiFi public, gratuit et payant, la plupart des voyageurs souhaitent bénéficier d’une connexion plus stable durant leur voyage, qu’ils explorent les rues des grandes villes, ou s’aventurent dans le paysage rural de la campagne japonaise.

Voici nos conseils pour rester connecté lors de votre voyage au Japon :

  1. Utiliser son propre téléphone
  2. Louer un téléphone
  3. Louer un pocket WiFi
  4. Acheter une carte SIM
  5. Trucs et astuces

Avant de vous en dire plus, voici à quel type de voyageur chaque solution s’adapte le mieux :

Louer un téléphoneVous effectuez un voyage court (30 jours ou moins) et vous avez besoin d’un numéro de téléphone japonais pour passer et recevoir de nombreux appels.
Louer un pocket WiFiVous voyagez en groupe, ou vous avez plusieurs appareils qui doivent accéder au WiFi en même temps.
Acheter une carte SIMVous voyagez en solitaire, vous possédez un seul appareil, ou vous voulez être libre de vous séparer de vos compagnons de voyage tout en restant connecté.

Utiliser son propre téléphone

La plupart des téléphones modernes 3G et 4G sont compatibles avec les réseaux mobiles japonais, il est donc tout à fait judicieux d’utiliser votre propre téléphone pour vous connecter au réseau sans fil japonais. Plutôt que de payer des frais d’itinérance exorbitants auprès de leur opérateur téléphonique, la plupart des visiteurs choisissent d’acheter pour une carte SIM (une petite puce installée dans votre téléphone) ou un routeur WiFi de poche (un appareil électronique portable qui crée un réseau sans fil). Gardez à l’esprit que votre téléphone devra être débloqué (et non sous contrat avec votre opérateur) pour qu’une carte SIM fonctionne, ce qui doit généralement être fait par votre opérateur avant votre départ.

La technologie des anciens modèles de téléphone peut ne pas être compatible avec les fréquences cellulaires du Japon, il est donc préférable d’en vérifier la compatibilité avant votre départ. Des sites web comme WillMyPhoneWork.net vous permettent d’entrer la marque et le numéro de modèle de votre téléphone pour vérifier sa compatibilité, et de nombreux fournisseurs de cartes SIM et de pocket WiFi donnent une liste de tous les téléphones compatibles sur le site web de leur entreprise.

Si l’opérateur de votre pays d’origine propose une offre d’itinérance internationale décente et que vous ne vous connectez que rarement, il peut être légèrement plus rentable de s’en tenir à votre offre tout en vous connectant au WiFi publics dès que vous le pouvez, mais cette solution n’est pas toujours très pratique.

Louer un téléphone

Si votre téléphone est bloqué ou n’est pas compatible avec le réseau japonais, la location d’un téléphone peut s’avérer être une alternative intéressante à court terme. Il est possible de louer un téléphone à la journée dans les kiosques des principaux aéroports du Japon, et vous n’aurez besoin que d’une copie de votre passeport et de votre carte de crédit. L’inventaire de ces kiosques est généralement dédié aux commandes en ligne, les stocks peuvent donc être limités, en particulier pendant les saisons touristiques. Commander à l’avance vous permettra la certitude de commencer votre voyage un téléphone entre les mains. Les tarifs sont d’ailleurs généralement plus avantageux en ligne et votre téléphone peut être livré directement à votre hôtel ou récupéré à l’aéroport.

Les forfaits mobiles et la location de téléphone de la plupart des opérateurs japonais, comme Docomo ou SoftBank, ou des grands magasins d’électronique, comme Bic Camera et Yodobashi Camera, ne sont accessibles qu’aux résidents de longue durée munis d’une carte de séjour valide. Si vous êtes déjà en ville, le plus simple sera de réserver un téléphone de location en ligne et le récupérer dans l’un des lieux de livraison désignés.

Prix et services

Il existe un très grand choix de forfaits, pouvant inclure appels, SMS, et données mobiles. Le tarif journalier de la location des téléphones peut aller de 200 à 500 yens pour des téléphones à clapet, et entre 1000 et 2000 yens pour des smartphones. Certaines offres facturent un prix de location de base auquel viennent s’ajouter des frais pour les appels, les SMS et l’utilisation de données. Les appels nationaux sont facturés entre 40 et 100 yens la minute (les appels entrants sont généralement gratuits). Le prix des appels internationaux dépendent du pays vers lequel vous appelez et sont facturés entre 100 et 500 yens la minute.

Avoir un numéro de téléphone japonais

Louer un téléphone au Japon est également le moyen le plus facile d’obtenir votre propre numéro de téléphone japonais, c’est donc une excellente solution si vous souhaitez passer et recevoir plusieurs appels téléphoniques au cours de votre voyage.

En général, la disponibilité des forfaits d’appels pour les visiteurs de courte durée est limitée en raison de la réglementation japonaise, alors beaucoup de sociétés de location de téléphones autorisent les locations pour 30 jours ou moins. Si vous restez plus longtemps, une carte SIM dans un téléphone débloqué avec des services vocaux basés sur Internet comme Skype ou WhatsApp sera plus rentable. Les locations à long terme sont normalement réservées aux personnes possédant une carte de résidence valide, mais même eux trouveront des moyens plus économiques de rester connectés, tels que la signature de contrats à long terme avec des fournisseurs mobiles. 

Louer un pocket WiFi

Un pocket WiFi (aussi appelé routeur portable ou WiFi de poche) est un appareil électronique portable qui crée votre propre réseau WiFi privé. Il ne requiert aucune configuration, on y accède avec un mot de passe et il est possible de connecter simultanément plusieurs appareils au WiFi — pratique si vous voyagez en groupe ou si vous avez plusieurs appareils (par exemple un smartphone, un ordinateur portable, une tablette…). C’est aussi une très bonne solution si vous avez un téléphone bloqué par votre opérateur ou incompatible avec le réseau japonais. Les pocket WiFi peuvent être rendus à un kiosque d’aéroport ou envoyés par la poste selon les compagnies.

Où louer un pocket WiFi

Pour récupérer une connexion le jour de votre arrivée, vous trouverez des kiosques dans les principaux aéroports japonais (tels que Haneda, Narita, Osaka-Kansai et Fukuoka) qui proposent des locations de WiFi de poche. Ces kiosques doivent payer des taxes pour être présents dans l’enceinte des aéroports et les tarifs y sont donc légèrement plus élevés que si vous passez commande en ligne. Vous y aurez également moins de choix et, comme les stocks y sont limités, il se peut que vous repartiez bredouille.

Passer commande en ligne vous donne accès à des tarifs beaucoup plus avantageux, et vous pourrez récupérer votre pocket WiFi directement à votre arrivée à l’aéroport, ou choisir un autre lieu de collecte, comme un bureau de poste ou votre hôtel. Soyez sûrs de vérifier les heures d’ouverture en fonction de votre heure d’arrivée, afin que le lieu de collecte ne soit pas fermé à votre arrivée. Certaines entreprises vous fourniront gratuitement une batterie externe en plus de votre routeur portable, et une enveloppe de retour prépayée (pour les entreprises qui autorisent les retours par voie postale).

Certaines des entreprises qui proposent la location de ces appareils aux détenteurs de visa courts possèdent des bureaux où vous pourrez venir récupérer votre pocket WiFi, mais il sera nécessaire d’en avoir fait la réservation à l’avance. Les grands opérateurs de téléphonie mobile du Japon comme SoftBank et Docomo, proposent des WiFi de poche aux clients qui passent la porte de leurs boutiques, mais ceux-ci sont normalement réservés aux personnes munies d’un justificatif de domicile valable.

Réservez en ligne votre routeur WiFi portable à haut débit avec Voyagin.

Offres et tarifs du pocket WiFi

La plupart des WiFi de poche utilisent des réseaux 4G ou 4G LTE, et les offres varient selon la quantité de données allouée, le débit entrant et sortant, le nombre d’appareils que vous pouvez y connecter et l’autonomie de la batterie. Il existe des forfaits ayant une limite de données journalière, et d’autres proposant des données illimitées pour une période définie. Un forfait de 20 Go pour 5 jours peut commencer à 1900 yens, et un forfait de données illimitées peut coûter 5000 yens pour 5 jours ou une autre durée déterminée. Bien que le prix d’un WiFi de poche soit plus élevé que celui d’une carte SIM, le fait d’en partager le coût avec les autres membres de votre groupe de voyage peut s’avérer beaucoup plus économique pour tous.

Les forfaits des pocket WiFi offrent des débits entrant et sortants plus rapides que ceux des cartes SIM, c’est donc une excellente solution pour les utilisateurs gourmands en données qui aiment regarder des vidéos et jouer à des jeux en ligne. Les vitesses maximales de téléchargement varient entre 100 et 600 Mbps (mégabit par seconde), et entre 10 et 50 Mbps en débit sortant. Selon votre fournisseur, entre 5 et 15 utilisateurs pourront se connecter en même temps au WiFi, et l’autonomie de la batterie peut durer entre 3 et 9 heures.

La grande majorité des forfaits, y compris les forfaits illimitées, ont mis en place une politique d’équité dans l’utilisation des données. Concrètement, votre connexion sera ralentie lorsque vous atteindrez un certaine seuil de données afin que les autres utilisateurs puissent accéder au service sans que la connexion ne soit monopolisée par un seul gros utilisateur de données. Votre connexion ne sera pas coupée, mais vous pourriez avoir une connexion plus lente avant que votre bande passante ne soit limitée. Les fournisseurs donnent normalement ces informations dans les spécifications de leurs forfaits, et si ce n’est pas le cas, il est possible de le leur demander directement.

Acheter une carte SIM

Si vous voyagez seul, que vous n’avez qu’un seul appareil, ou si vous voulez avoir la liberté de vous séparer de votre groupe sans perdre la connexion d’un WiFi de poche, la carte SIM sera un choix approprié. Sa configuration comprend l’installation d’une petite puce électronique dans votre téléphone et la modification des paramètres APN de votre téléphone. Une carte SIM qui répondra à vos besoins dépend de l’utilisation que vous comptez en faire, certaines offres sont adaptés à des utilisateurs qui se contenteront d’une navigation occasionnelle, et d’autres pour les voyageurs qui ont un besoin plus conséquent et comptent par exemple utiliser un GPS, des applications de traduction, télécharger de photos, regarder des vidéos en streaming, et d’autres utilisations gourmandes en données.

Où acheter une carte SIM

L’un des moyens les plus pratiques d’obtenir une carte SIM est d’en acheter une en ligne qui vous attendra à l’aéroport à votre arrivée au Japon. Il vous suffira de présenter votre passeport et le QR code de votre achat dans un kiosque de l’aéroport et un membre du personnel vous aidera à installer votre carte SIM japonaise.

Vous pouvez également vous procurer une carte SIM prépayée dans les kiosques prévus à cet effet dans les principaux aéroports japonais. Comme beaucoup de ces kiosques ont tendance à avoir un stock limité, en particulier pendant les saisons touristiques, passer commande en ligne s’avère généralement plus pratique, d’autant plus que les tarifs y sont légèrement moins élevés et que vous n’aurez pas besoin de patienter au guichet. Elles peuvent être délivrées à l’aéroport, dans un bureau de poste, à l’hôtel ou dans un autre lieu de collecte. Après utilisation, selon le fournisseur, elles peuvent être jetées ou renvoyées par la poste avec une enveloppe de retour prépayée incluse dans votre kit.

On trouve également des distributeurs automatiques de cartes SIM dans certains grands aéroports. Il vous faudra vous familiariser avec le processus d’installation de la carte, car vous ne bénéficierez pas de l’aide que vous trouveriez au guichet d’un kiosque ou sur le site Internet sur lequel vous pouvez passer commande.

Si vous êtes déjà en ville, les grands magasins d’électronique comme Yodobashi Camera et Bic Camera proposent des cartes SIM pour les voyageurs. L’installation de ces cartes se fait généralement en japonais, mais un employé pourra probablement vous aider si vous avez besoin d’assistance.

Offres et tarifs des cartes SIM

Les offres dépendent de la quantité de données allouée, de la période de validité et des limites journalières. Par exemple, un utilisateur occasionnel peut opter pour un forfait de 100 Mo par jour pour 2500 yens, et un utilisateur ayant besoin d’une connexion permanente peut choisir une carte SIM avec des données illimitées pour 4500 yens sur une période de 8 jours. Les offres illimitées sont soumises à une politique d’équité, qui ralentit votre connexion lorsque vous atteignez une limite d’utilisation maximale (souvent une limite quotidienne). À moins que vous ne téléchargiez des documents volumineux ou ne diffusiez de nombreuses vidéos en continu, les utilisations moins gourmandes en données comme la navigation et l’utilisation d’applications ne seront probablement pas affectées par cette réduction de débit. Les fournisseurs donnent normalement ces informations dans les spécifications de leurs forfaits, et si ce n’est pas le cas, il est possible de le leur demander directement.

La plupart des offres de cartes SIM ne vous permettent que l’utilisation de données mobiles, vous ne pourrez pas passer d’appel car la réglementation japonaise en la matière est plutôt stricte pour les visiteurs de courte durée. Bien qu’il ne soit pas impossible de trouver une offre de carte SIM permettant de passer des appels, la plupart des voyageurs ayant l’intention de passer quelques appels nationaux et internationaux choisissent une carte SIM de données mobiles et utilisent des applications comme Skype et WhatsApp pour passer leurs appels via Internet. S’il est important pour vous d’avoir un numéro de téléphone japonais il est possible d’en acheter un auprès du service Skype Number en prenant un abonnement.

Achetez une carte SIM 1GB / 3GB / Données illimitées sur Voyagin.

Utilisation d’une carte SIM avec un téléphone débloqué

Pour utiliser une carte SIM, assurez-vous que votre téléphone est débloqué et qu’il n’est pas sous contrat avec votre opérateur. Si vous êtes encore dans votre période d’engagement auprès de votre opérateur, il est probable que votre téléphone soit bloqué et qu’il vous faille payer des frais pour le débloquer. Si vous avez acheté votre téléphone seul, par exemple dans un magasin Samsung ou Apple, votre téléphone est probablement déverrouillé. Si vous n’êtes pas sûr, vérifiez les paramètres de votre téléphone ou contactez votre opérateur.

Comment vérifier si votre iPhone est débloquéComment vérifier si votre téléphone Android est débloqué
1. Allez dans les paramètres
2. Allez à “Données cellulaires” puis dans “Options de données cellulaires” (ou “Données mobiles” > “Options de données mobiles”)
3. Réseau de données mobiles (ou réseau de données cellulaires)

Si vous pouvez trouvez une ligne “Réseau de données cellulaire” (ou “réseau de données mobiles”), votre téléphone est probablement débloqué.*
1. Allez dans les paramètres
2. Allez à “Connexions”
3. Allez à “Réseaux” (ou “Réseaux mobiles” ou “Réseaux cellulaires” selon le modèle du téléphone)
4. Sélectionnez les opérateurs de réseaux.

Si plus d’un réseau apparaît, votre téléphone est probablement débloqué. Si un seul réseau apparaît ou qu’aucun n’apparaît, alors votre téléphone est probablement bloqué.*

*Selon la version de votre OS/iOS, cette méthode peut ne pas être très précise. En cas de doute vérifiez auprès de votre opérateur.

Lorsque vous êtes prêt à installer votre carte SIM, éjectez la carte SIM de votre opérateur à l’aide de l’outil fourni avec votre kit de carte SIM. Il vous faudra modifier les paramètres de l’APN pour que votre carte SIM fonctionne. La plupart des fournisseurs vous donneront la marche à suivre en fonction du modèle de votre téléphone, ou le feront pour vous si vous achetez la carte SIM à leur comptoir.

Trucs et astuces

Les réseaux de WiFi publics à la disposition des touristes

Les points d’accès WiFi publics peuvent vous aider à réduire votre consommation de données si vous êtes proche de la limite qui vous est allouée sur votre téléphone de location, votre carte SIM ou votre pocket WiFi. Il existe à la fois des connexions gratuites et payantes, dont la durée d’accès peut varier de 6 heures à 2 semaines. Voici quelques-uns des réseaux WiFi publics mis à la disposition des touristes :

  • Free Wi-Fi Passport (par Softbank)
    • Fort de plus de 400 000 points d’accès, ce service est gratuit pour les touristes pendant deux semaines. La procédure de configuration comprend l’appel d’un numéro gratuit depuis votre téléphone portable étranger (ce qui signifie que vous aurez besoin d’un contrat d’itinérance mondiale de l’opérateur mobile de votre pays d’origine pour le faire) tout en étant connecté au réseau SoftBank. Vous recevrez un mot de passe pour terminer la procédure.
  • Docomo Wi-Fi for Visitors
    • Il vous faudra vous inscrire à l’avance, et l’accès est limité aux zones qui utilisent le service WiFi de Docomo. Il existe 150 000 points d’accès et vous pourrez choisir entre des forfaits payants d’une semaine ou de trois semaines.
  • Wi2
    • Le Wi2 comprend plus de 200 000 points d’accès et la durée des offres payantes varie de 6 heures, 1 jour, 3 jours à 1 semaine d’accès.

Applications utiles

Des applications peuvent également être utilisées pour permettre à vos téléphones de se connecter automatiquement à certains points d’accès WiFi. Il vous suffira d’une seule inscription pour accéder à plusieurs réseaux. Voici quelques-unes des applications proposées aux touristes :

  • Japan Connected Free Wi-Fi
    • L’inscription nécessite de communiquer son nom, son adresse e-mail, son genre et son âge. L’application vous donnera accès à plus 190 000 points de connexion. Vous pourrez choisir parmi 16 langues différentes pour configurer l’application.
  • Japan Free WiFi
    • Contrairement à Japan Connected Free WiFi, il n’est pas nécessaire de s’enregistrer pour utiliser cette application, il vous suffira d’accepter leur politique d’utilisation. En plus de l’accès à plus de 200 000 points de connexion, l’application offre des conseils sur les meilleures destinations de voyage.

Réseaux WiFi publics accessible à tous

Si vous cherchez des réseaux WiFi plus ouverts, il existe des points d’accès destinés aux japonais, mais également accessibles pour les touristes. La plupart nécessitent de passer par une inscription (généralement en japonais) et requièrent la communication d’informations personnelles telles que votre nom, votre âge, votre genre, votre adresse électronique et vos comptes de réseaux sociaux. Gardez à l’esprit que les points d’accès WiFi gratuits ne sont pas cryptés, ce qui peut vous rendre vulnérable aux regards indiscrets ou aux cyber-attaques. Voici quelques points d’accès WiFi gratuits :

Le réseau mobile japonais

La plupart des téléphones de location, des cartes SIM ou des pocket WiFi fonctionneront sur l’un des principaux réseaux de téléphonie mobile du Japon. NTT Docomo est l’un des plus grands, et est considéré comme ayant la plus grande couverture nationale. C’est le réseau qu’il est recommandé de choisir si vous comptez vous éloigner des grandes villes durant votre voyage. SoftBank peut être intéressant si vous restez en ville, la couverture de son réseau est plus faible en dehors des villes, mais leurs restrictions d’allocations de données sont plus laxistes par rapport à Docomo.

Mika Senda

Mika Senda

Mika is a writer for Voyapon.com and Lostin-Kyushu.com. In 2018, she made her way from her hometown in Canada to the countryside of Oita Prefecture. Since then, she's been exploring the tradition, art and culture of inaka life, and most likely sitting in an onsen right now.

lostin-kyushu.com

Laisser un commentaire


X