Si partout dans le monde les paysages se voient transformés au gré des saisons, je n’ai jamais vu une telle euphorie face à cette beauté éphémère de la nature ailleurs qu’au Japon. Des pétales rose pales des sakura aux vibrantes azalées, et des hortensias bien dodus aux fascinantes fleurs de lotus, les saisons ne sont pas seulement très marquées sur l’archipel, mais elles sont surtout célébrées ! C’est donc pour aller fêter le début de l’automne que je me rendais au Hitachi Seaside Park (国営ひたち海浜公園, Kokuei Hitachi Kaihinkōen), sur la côte Pacifique du Japon, connu pour son incroyable végétation de saison.

Les extraordinaires kochia

Pendant une semaine à dix jours à la mi octobre, l’une des collines du Hitachi Seaside Park se pare d’un hypnotisant rouge fuchsia lors du Kochia Carnival, attirant chaque année des visiteurs de tout le pays et de plus loin encore.

Un paysage unique créé par d’adorables petits buissons touffus appelés kochia, ou cyprès d’été. Une plante tout à fait ordinaire, dont les tiges séchées sont traditionnellement utilisées pour la fabrication de balais, et qui devient pourtant extraordinaire au mois d’octobre.

C’est pour ma part en flânant sur les réseaux sociaux que je prenais connaissance de ce phénomène naturel hautement photogénique non sans une pointe de méfiance quant à l’aspect non retouché de cette couleur si vive. Difficile à l’ère de Photoshop et des filtres Instagram de ne pas en douter… Ne résidant au Japon que pour une année, je décidais donc de sauter dans un train au départ de Tokyo pour en avoir le cœur net.

Les superbes couleurs du Kochia Carnival au Hitachi Seaside Park

Après un peu moins d’1h30 de train et 20 minutes de bus, je me retrouvais ainsi face au fameux parc, accompagnée de bon nombre d’autres visiteurs. Et oui, la coloration des buissons ne durant que quelques jours, attendez vous à avoir un brin de compagnie !

À peine entrée, je me dirigeais donc vers la Miharashi Hill, petite colline recouverte de kochia surplombant le parc d’un côté, et l’Océan Pacifique de l’autre. Bien protégée des regards, celle-ci ne se révèlera d’ailleurs à vous qu’au dernier moment, lorsque vous êtes à ses pieds. Sans filtre ni retouche, le panorama est tout simplement magique (je précise d’ailleurs qu’aucune de mes photos de cet article n’a été retouchée) !

Avec un tapis de cosmos en fleurs au premier plan, et le ciel bleu en fond, les 32 000 kochia bien rouges de la colline attirent immédiatement le regard.

Un petit sentier serpentant jusqu’au sommet de la colline permet de se frayer un chemin parmi les buissons (et la foule bien sûr, que l’on oublie finalement très vite) pour les voir de plus près.

Et plus je les observais, légèrement ballotés par le vent, plus je leur trouvais des airs de créatures féériques. Sans doute à cause de ce cadre si onirique, semblant tout droit sorti d’une peinture ou d’un film d’animation… Et peu importe le temps que l’on passe à observer ce parterre fuchsia, il est tout simplement impossible d’en détacher les yeux !

Un cadre incroyablement photogénique dans lequel on ne peut s’empêcher de prendre une photo de chaque point de vue, avec l’étrange sensation que ce paysage pourtant assez uniforme ne cesse de changer à mesure que l’on se déplace. Le spot semble d’ailleurs bien connu des locaux, qui n’hésitent pas à profiter de l’occasion pour organiser de véritables séances photos…

Retrouvez toutes les informations pratiques sur le Kochia Carnival sur le site internet du Hitachi Seaside Park.

Un parc naturel immense

Si toutefois vous parveniez à laisser les kochia derrière vous, sachez que le Hitachi Seaside Park est loin de se limiter à cette petite colline. Avec une surface de 350 hectares au total (dont 200 ouverts au public), vous y trouverez de quoi passer la journée : une forêt, des maisons traditionnelles, un parc d’attraction, des restaurants… Les floraisons s’y enchaînent, saison après saison, et offrent des panoramas magnifiques toute l’année.

Pour profiter d’autres paysages naturels tout en s’éloignant de la foule, je recommande un petit tour du côté du Dune Garden, avec son jardin aromatique et sa promenade dans le sable surplombant l’Océan Pacifique.

Le parc étant relativement étendu, notez qu’il est possible d’y louer des vélos pour en faire le tour plus rapidement (400 yens pour 3h) ou bien de vous déplacer dans l’un de ses adorables petits trains (500 yens).

Se rendre au Hitachi Seaside Park

Depuis Tokyo, il est assez facile de se rendre au Hitachi Seaside Park, ce qui en fait une destination idéale pour une excursion sur la journée.

Commencez par prendre la ligne de train JR Joban depuis la gare de Tokyo (東京駅) ou d’Ueno (上野) jusqu’à la gare de Katsuta (勝浦駅). Une fois sur place, un bus vous conduira jusqu’au parc en une vingtaine de minutes. Il est possible de monter à bord du train sans avoir réservé sa place, mais attention tout de même aux périodes de pointe, comme ces quelques jours du mois d’octobre, durant lesquelles il est préférable d’y penser.

L’accès au parc varie en fonction de la saison touristique, le prix de l’entrée pour un adulte est de 450 yens en période normale et de 700 yens en période touristique. L’entrée est gratuite pour les enfants jusqu’à la fin de l’école primaire, au delà ils bénéficient d’une réduction. Il est également possible d’acheter des pass d’entrée pour deux jours. Vous retrouverez tous les prix sur le site officiel du Hitachi Seaside Park (en anglais).

Marion Pont

Marion Pont

Si mes racines sont françaises, mon esprit est plutôt enclin à l'évasion. Aux fourneaux ou les mains dans le terreau, absorbée par un livre ou une posture de yoga ; c'est d'être en plein coeur d'un voyage, mon appareil photo autour du cou, que j'aime par dessus tout. Après avoir goûté aux délices du voyage et à l'excitation d'une première expatriation (Pays-Bas), j'embarquais ainsi en Mars 2018 pour une année au Japon. Des recoins méconnus de Tokyo — où je posais mes valises — aux majestueuses dunes de sable de Tottori, en passant par la mystérieuse vallée d'Iya et l'envoûtante île de Sado, je partage ici mes plus belles découvertes de cette année inoubliable.

Laisser un commentaire


X