Activités Kanto

Mont Mitake : nature et spiritualité aux portes de Tokyo

Japonais faisant un pique nique au Mont Mitake

Lassé de Tokyo ? A la recherche d’un peu d’air frais non pollué ? Amateur de nature et de randonnées ? Bonne nouvelle, il est possible de trouver son bonheur à proximité de la capitale. C’est tout à l’ouest de la préfecture de Tokyo que se trouve un petit joyau encore méconnu des touristes étrangers : le Mont Mitake.

Située sur les limites communales de la ville d’Ome, cette montagne culminant à 929 mètres d’altitude symbolise l’entrée du Parc National Chichibu-Tama-Kai. Après deux mois passés à Tokyo, il était temps de prendre un bol d’air frais et de nous évader entre forêts, montagnes et sanctuaires. Le Mont Mitake est apparu comme le lieu idéal pour s’échapper de la ville.

L’ascension du Mont Mitake : entre funiculaire et randonnées

Comme toute montagne, le Mont Mitake se mérite. S’il y a plusieurs façons d’y accéder, attendez-vous à un minimum d’efforts physiques. Mitakesan ne se dévoile pas aussi facilement.

Le funiculaire Mitake Tozan Railway Cable est le moyen à la fois le plus pratique et le plus rapide pour y accéder. Il permet de gravir la montagne en 6 minutes depuis la gare de Takimoto. L’arrêt se fait à 831 mètres d’altitude. 10 minutes de marche sont donc nécessaires pour rejoindre l’office de tourisme située à l’entrée du village, perché au sommet.

Il est également possible de rejoindre le Mont Mitake à pieds sur l’un des deux sentiers de randonnées permettant d’en faire l’ascension. Le plus simple est sans doute celui commençant à la gare de Mitake. Il faut compter environ 2h50 en montée pour rejoindre le sanctuaire depuis la gare de Mitake.

Il est également possible de choisir, comme nous, la deuxième option. Ce second sentier de randonnée débute à la station de Kori. De là, il faut compter un peu plus de 2h pour rejoindre le sommet du Mont Mitake. La randonnée débute sur la route. Si l’ascension dans les bois n’est pas de tout repos, le brouillard qui se faufilait entre les arbres ce jour-là créait une ambiance mystique.

Mais les cette ascension difficile est vite oubliée. Car les arbres colorés des plus belles couleurs de l’automne se dévoilent peu à peu devant nos yeux émerveillés. Le sentier se teinte de jaune, d’orange et de rouge. De nombreux bancs, des tables mais aussi des abris de repos sont à disposition ci et là. Un lieu idéal pour se reposer quelques instants, organiser un pique-nique voire passer une journée en famille ou entre amis. Devant tant de beauté une petite séance photo s’imposait.

Temps de trajet à pieds :

  • du parking du funiculaire : 1h en montée, 40 minutes en descente. Jusqu’à l’office de tourisme, 10 minutes de marche depuis l’arrivée du funiculaire
  • de l’office de tourisme jusqu’à la rue commerçante : 10 minutes
  • du début de la rue commerçante au sanctuaire : 15 minutes en montée et 10 minutes en descente
  • jusqu’à la cascade nanayo-no-taki : 20 minutes à l’aller puis, pour revenir au sanctuaire, entre 30 minutes et 50 minutes (si l’on opte pour une boucle)
  • balade dans le Rock Garden en passant par la cascade Ayahiro-no-taki : environ 2 heures en faisant une boucle passant parle sanctuaire (aire de repos et WC à l’extrémité de la boucle)

Visite du Sanctuaire Musashi-Mitake

Quel que soit le chemin pris pour l’ascension, après avoir passé l’office de tourisme, vous découvrirez un véritable petit village de montagne. De part et d’autre des ruelles de Mitake vous trouverez des maisons traditionnelles en bois, de petites échoppes, des magasins de souvenirs mais également des restaurants. Un Japon authentique qui nous transporte et nous fait oublier la rude ascension jusqu’au sanctuaire. Cette unique rue commerçante mène au pied des escaliers du sanctuaire. Un dernier petit effort, et nous voilà au plus bel endroit du Mont Mitake.

Situé au sommet de la montagne, le sanctuaire de Musashi-Mitake, au-delà des nombreux trésors nationaux qu’il renferme, offre un magnifique panorama sur la vallée. Lors de notre visite l’horizon était recouvert d’une mer de nuages blancs. Mais si ne nous n’étions pas déçus pour autant. Le brouillard rend ce lieu de culte encore plus mystérieux et magique. Notre attention s’est focalisée instantanément sur les couleurs que les nuages faisaient ressortir. Celles du bâtiment principal, mais aussi celles des arbres. Les majestueux pins verts et les arbres parés des couleurs de l’automne mettaient en valeur le sanctuaire. La sérénité du lieu invite à la réflexion et à la contemplation. Les voix récitant des mantras que l’on discernait de temps à autre nous transportèrent et rendirent notre visite plus poignante. En contournant le bâtiment principal, nous découvrîmes un bâtiment dédié aux loups blancs. Les O-Inu-Sama sont les gardiens de ce sanctuaire et sont connus pour protéger contre les mauvais esprits ainsi que les feux de maison.

Une visite du musée où sont gardés les trésors nationaux est possible pour 300 Yens. En réservant, il est même possible de dormir sur place. Cela permet entre autre de participer à des séances de méditation.

Balade méditative autour du Mont Mitake

De nombreux sentiers de randonnées au départ du sanctuaire permettent de prolonger la balade dans le sous-bois.

Très bien balisée et facilement accessible, nous vous conseillons la promenade vers le Rock Garden. Située entre deux cascades, le chemin serpente sur 1,5 kilomètres entre rochers recouverts de mousse, rivière et petites cascades. Lors des momiji, de nombreuses feuilles orangées décorent harmonieusement le tout. Cet endroit nous transporte quelques instants dans un monde féerique. On retourne dans nos rêves d’enfants à la recherche des fées, lutins et autres créatures imaginaires qui peuplent ce lieu.

Une aire de repos avec tables de pique-nique, mais également toilettes et abris se situe à l’extrémité du Rock Garden. Un endroit parfait pour déjeuner. Peut-être qu’avec un peu de chance vous pourrez, comme nous, observer la curieuse façon de pique niquer des japonais. Nous avons été très surpris de voir un couple sortir de son sac une grosse marmite et le réchaud qui va avec pour cuisiner un gros plats de pâtes (plutôt un plat de nouilles japonaises). Notre petite popote est toute ridicule à côté, mais beaucoup moins lourde et encombrante… pour nos randonnées.

Après une pause salvatrice, il est l’heure de reprendre le sentier pour admirer les deux cascades du site. Nanayo no taki située en contrebas du sentier est accessible par un escalier assez pentu. La chute Ayahiro no taki est quant à elle reconnaissable grâce au petit torii qui l’encadre. De nombreuses personnes viennent ici pour la qualité de l’eau et se mettent sous la cascade pour une séance de méditation.

Avant de rejoindre le Mont Mitake il est également possible de pousser la randonnée jusqu’au Mont Odake à 1267 mètres d’altitude. Le sentier est accessible et monte en pente douce. Seules les vingt dernières minutes sont plus difficiles et techniques. La vue à 360° qui est offerte vaut vraiment le coup d’œil… enfin on le suppose… lorsqu’il n’y a pas de nuages!

Des sentiers de randonnée permettent de faire une boucle. Il est possible de récupérer le plan des chemins en amont à l’office de tourisme.

Prolonger la balade dans la vallée

Avant de quitter Mitake pourquoi ne pas prolonger la balade dans les gorges de Mitake ? Si son sommet est un incontournable, ses gorges et son village ont également beaucoup à offrir.

Célèbres auprès des amateurs de sports aquatiques et notamment de kayak, les gorges de Mitake font aussi la joie des japonais durant les momiji, lorsque les arbres se parent de leurs couleurs de feu. Une agréable promenade de 4 kilomètres, accessible en sortant de la station de Mitake, entre rivières, rochers et forêt, rejoint, de part et d’autre en trente minutes, les stations Kawai et Sawai. En raison des ravages du typhon Hagibis, nous avons seulement admiré les gorges dans un rayon de 200 mètres autour de la station. Du pont principal face à la gare qui offre un splendide panorama, mais également de part et d’autre de la rivière Tama. Un bref aperçu qui a suffit à nous émerveiller malgré la déception de ne pas pouvoir s’y aventurer.

Au-delà de ses gorges, Mitake propose de nombreuses activités. Entre musées, lieux de culte, restaurants ou brasserie de saké, il y en a pour tous les goûts. C’est autour d’un bon repas que nous avons noyé notre déception. Pari réussi. Outre le délicieux curry vert dégusté, les chiffons-cake maison goût thé matcha et sucre brun nous ont envoûté avec leur petite touche de crème fouettée. Après nos pupilles ce sont nos papilles qui sont aux anges. Ce petit paradis culinaire se trouve à gauche de la gare le long de la route principale. Nous avons malheureusement oublié le nom de ce restaurant. Mais vous pourrez le reconnaître facilement grâce à sa pancarte en anglais indiquant son unique menu du jour et plat (880 Yens pour le plat seul ou 1200 Yens plat, boisson et dessert).

Mitake, ses gorges et son mont renferment de nombreuses surprises. Avant de partir à leurs découvertes faites un arrêt à l’office du tourisme située directement à gauche de la gare de train. L’agent à l’accueil est non seulement très sympathique mais il parle aussi parfaitement anglais. Elle a su nous guider pour la journée et nous donner toutes les informations nécessaires. L’ensemble des brochures disponibles ont également leur version anglaise. Une aubaine pour ne rien louper des trésors de Mitake. Le petit plus ? La réservation de notre emplacement de camping pour le soir même.

Amoureux de nature, on n’hésite plus. Mitake est un incontournable pour un bol d’air frais aux portes de Tokyo.

Informations pratiques

Se rendre à Mitake depuis Tokyo – gare de Shinjuku :

  • en train : environ 1h30 de train – 935 yens aller – prendre la ligne Chûô Line de Shinjuku jusqu’à Ome, à Ome prendre la ligne de train Ôme Line jusqu’à Mitake
  • en voiture : 1h13 – 62km avec péage ou 1h50 – 52km sans péage

Se rendre au Mont Mitake :

  • Prendre le bus (arrêt situé à 10 mètres sur la gauche en sortant de la gare, traverser la route) “Nishi Tokyo Bus” vers l’arrêt Cable shita (takimoto station)

À voir / à faire à Mitake :

  • Office de tourisme : ouvert de 9h à 16h sauf le lundi
  • Sawanoi sake brewery : dégustation de saké – ouvert de 10h à 17h fermé le lundi – La visite se fait après prise de rendez-vous http://www.sawanoi-sake.com/en

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *