fbpx Skip to main content

Article réalisé en partenariat avec l’Association touristique de la ville de Fujisawa.

Stand Up Paddle au large d'Enoshima, près de Tokyo, Japon

Quand on pense à Tokyo, on s’imagine tout un tas d’activités urbaines aussi folles les unes que les autres, et avec raison. Cependant, il est difficile d’imaginer qu’il soit aussi possible de s’évader de la ville pour s’adonner à une multitude d’activités extérieures, et ce, à seulement 70 minutes du centre de Tokyo. Je suis donc parti à Enoshima, une presque île célèbre pour ses temples entourés de nature, mais aussi pour sa plage propice aux sports de glisse et de voile.

Boutique de location de Stand Up Paddle à Enoshima, près de Tokyo, Japon

Yacht Chotto, une des nombreuses compagnies offrant des cours de SUP

Si vous longez la rue principale qui borde la plage, vous y verrez tout un tas de magasins de location. On y trouve des surfs, des planches à voile et des SUP (stand up paddle board). En général, ces mêmes boutiques offrent des cours personnalisés de une à deux heures, où vous pourrez soit expérimenter une nouvelle activité ou bien perfectionner vos compétences ! Pour ma part, j’étais curieux d’essayer le stand up paddle board, cette grosse planche sur laquelle on se déplace debout à l’aide d’une rame. À mi-chemin entre la barque et le surf, je trouvais le concept assez séduisant !

Mon Premier cours de stand up paddle board

Malheureusement, la météo ne jouait pas forcément en ma faveur. En effet, pour pratiquer le SUP, il est préférable de ramer sur une eau calme. En revanche, bien que le vent et les vagues faisaient sans aucun doute des heureux du côté des surfers et des planches à voile, cela allait probablement me causer quelques problèmes pour ramer à contre-courant! Pas grave, je suis prêt à relever le défi ! Sans plus attendre, direction la plage avec mon instructeur pour aller chercher les planches et se préparer à rentrer dans l’eau.

Instructeur de Stand Up Paddle à Enoshima, près de Tokyo, Japon

Mon instructeur de stand up paddle board

La préparation

Quelques préparatifs mineurs sont nécessaires avant de se lancer. Une fois la combinaison et le gilet de sauvetage enfilés, il faut s’assurer que le leash (la corde qui sert à relier la planche à sa jambe) est bien attachée pour éviter de perdre le paddle board dans l’océan. Ensuite, l’instructeur me montre les mouvements de base pour se débrouiller une fois au large: les différentes gestuelles de rame pour avancer, reculer et se déplacer vers la gauche ou la droite et finalement, comment se mettre debout sur la planche sans tomber !

Préparation du matériel avant un cours de Stand Up Paddle à Enoshima, près de Tokyo, Japon

L’instructeur accroche le leash à la planche

Explication des gestes de base du Stand Up Paddle à Enoshima, près de Tokyo, Japon

L’instructeur m’explique comment se tenir sur la planche

La pratique du stand up paddle board

C’est désormais le temps de passer à l’action. Direction l’océan pour commencer la pratique. Je laisse l’instructeur passer devant pour pouvoir observer ses faits et gestes, en espérant ne pas me retrouver à l’eau dans les premières minutes.

Mise à l'eau lors d'un cours de Stand Up Paddle à Enoshima, près de Tokyo, Japon

Mon instructeur apporte la planche dans l’eau

La première étape consiste à s’éloigner du bord pour pouvoir se poser à genoux sur la planche, dans un premier temps. Plutôt confiant, je me débrouille relativement bien dans cette position. Malgré un vent puissant, j’arrive à plus ou moins me déplacer à l’aide de la rame et à atteindre le large.

Cours de Stand Up Paddle à Enoshima, près de Tokyo, Japon

L’entrée dans l’eau

Première étape lors d'un cours de Stand Up Paddle à Enoshima, près de Tokyo, Japon

Se tenir à genoux est la première étape

C’est toujours intéressant de réaliser à quel point un sport est beaucoup plus physique qu’il n’en a l’air. Depuis la plage, le SUP semble être une activité plutôt paisible, mais une fois sur la planche, on réalise que cela demande une certaine force et évidemment, beaucoup de pratique. Si jusqu’à présent je m’en sortais plutôt bien, je ne peux pas en dire autant du moment où il aura fallu se mettre debout. Tout d’un coup, le mouvement des vagues s’est fait nettement plus ressentir, et il ne m’aura fallu qu’une petite minute avant de finalement me retrouver dans l’eau !

Cours de Stand Up Paddle à Enoshima, près de Tokyo, Japon

Ma première (et dernière) fois debout sur la planche!

Si je peux vous donner un seul conseil concernant le SUP, c’est de bien choisir votre journée. Si c’est votre première fois, assurez-vous de réserver votre leçon lors d’une journée peu venteuse, cela jouera considérablement en votre faveur lors de la pratique. Quelles que soient les conditions, l’expérience n’en n’est pas moins amusante pour autant !

Une fois la pratique terminée et le matériel rangé, prenez le temps de vous détendre sur le bord de la plage pour admirer le coucher de soleil et vous verrez qu’on en oublie presque être à seulement une quarantaine de kilomètres de l’une des plus grandes métropoles de la planète 😉

Amateurs de Stand Up Paddle à Enoshima, près de Tokyo, Japon

Un couple rame ensemble sur une eau paisible

Pierre Babin

Pierre Babin

Designer web de profession, Pierre Babin est un passionné de voyage et de minimalisme. Avec plus de 40 pays visités à son actif, il aime partir à l'aventure avec un simple sac à dos et son iPhone en guise d'appareil photo. Récemment installé à Tokyo après un voyage d'un an en Europe, Pierre découvre et nous fait découvrir le Japon au travers de son regard aiguisé pour les détails et la simplicité.

www.instagram.com/pierrebabin

Laisser un commentaire


X