Les carpes koï — ou carpes japonaises — sont une des deux espèces qui témoignent du goût des japonais pour l’élégance des poissons d’ornement. Bien que la carpe koï se doive d’être présente dans tout jardin japonais qui se respecte, le modeste kingyo (poisson rouge) est la créature qui touche le cœur de la majorité des japonais. La simple silhouette de ce poisson peut rappeler de nostalgiques souvenirs d’été, même au plus cynique des japonais.

 

L’histoire des poissons rouges de Nagasu

Nagasu, dans la préfecture de Kumamoto, est l’une des villes japonaises célèbres pour leurs poissons rouges.  Nagasu a une longue histoire avec les kingyo, qui remonte il y a 360 ans, quand un habitant a rapporté un adorable kingyo de l’un de ses voyages. Depuis cette époque, l’élevage de poissons rouges s’est développé dans la ville. À l’époque, les kingyo étaient très rares au Japon : un animal de compagnie réservé aux classes privilégiées. Grâce à cela, la nouvelle activité économique de la ville a pu devenir aussi fructueuse que singulière. Aujourd’hui encore, quatorze éleveurs de poissons rouges sont en activité à Nagasu.

 

À la découverte du royaume des poissons rouges

Deux grandes statues de poissons rouges accueillent les visiteurs devant la gare de Nagasu, rappelant qu’il s’agit bel et bien du royaume des poissons rouges de la région de Kyushu.

Statue géante représentant un poisson rouge et mascotte de Nagasu, devant la gare

Image fournie par le siège administratif de la région Nord de Kumamoto

Depuis la gare, nous nous sommes rendus au Kingyo no Yakata, un centre dédié aux poissons rouges. Le porche d’entré m’a donné l’impression de pénétrer dans un parc d’attraction, et j’ai pu ressentir presque physiquement cette excitation annonciatrice d’une nouvelle expérience très amusante.

Le portail d'entrée de Kingyo no Yakata, un air de parc d'attraction retro

Le bâtiment au tons pastel de Kingyo no Yakata

Le bâtiment principal se dresse au centre d’une vaste prairie, soigneusement entretenue et entourée de nombreux bassins. En face du bâtiment, vous trouverez également un parc situé sur la droite ; ses chemins ombragés passent près d’étangs débordants de carpes et de poissons rouges frétillants.

Carpes koï dans un petit étang au Kingyo no Yakata de Nagasu

À l’intérieur du bâtiment, des aquariums encastrés dans des structures de bois renferment toutes sortes de poissons rouges. Malgré ma hâte de les observer tous, nous avons décidé de commencer par découvrir l’expérience de cinéma en 4D, lors de laquelle trois courts métrages sont projetés.

Aquariums encastrés dans une structure de bois clair

Le cinéma 4D à 360°

Image fournie par le siège administratif de la région Nord de Kumamoto

La salle n’offre pas simplement une expérience de cinéma en 4D, mais aussi un écran à 360°. Dans une telle situation, j’aurais aimé avoir des yeux sur les côtés de la tête comme un poisson rouge, pour être capable de voir la totalité de l’écran à chaque instant ! Les 3 films ont su exploiter au mieux les possibilités offertes par ce format à 360°, pour une expérience immersive. Un de ces films était produit par les producteur des Pokémon, ce qui de devrait pas manquer de vous donner envie de découvrir cette attraction. Après cette expérience originale, j’étais plus que prêt à retourner aux aquariums pour rencontrer les poissons rouges en personne.

Gros plan sur un poisson rouge rouge et blanc

Poissons rouges ventrus, blancs et vermillon

Dire que j’ai été surpris par l’immense variété des poissons rouges serait un euphémisme. En allant d’aquarium en aquarium, chaque nouvelle variété m’a surprise, certaines par leur époustouflante beauté, d’autres par leurs silhouettes pour le moins particulières. Avant ma visite à Nagasu, je n’avais aucune idée de l’étonnante diversité des variétés de poissons rouges. Une découverte qui vaut à elle seule une visite dans cet endroit extraordinaire !

Gros plan sur un poisson rouge tricolore : blanc, vermillon et noir

Trois poissons rouges d'un gris bleuté irisé

Gros plan sur un poisson rouge choutengan, aux gros yeux globuleux tournés vers le ciel

La variété de poisson rouge la plus étonnante que j’ai pu voir est appelée choutengan. On lui donne en anglais un nom très poétique : Celestial Eye (œil céleste), évoquant ses yeux tournés en permanence vers le ciel.

 

Le jeu de kingyosukui : quand le visiteur devient pêcheur

Le kingyosukui est un jeu pour les enfants qui consiste à tenter d’attraper des poissons rouges dans un petit bassin peu profond, à l’aide d’une sorte d’épuisette en papier de riz. Il est souvent organisé au Japon pendant les festivals estivaux, mais dans le centre dédié aux poissons rouges de Nagasu, il est possible d’y jouer tout au long de l’année !

Petits poissons rouges dans le bassin turquoise, prêts pour une partie de kingyosukui

Deux personnes jouant au kingyousukui vues en plongée

Ce jeu semble facile au premier abord, mais quand vous aurez percé votre premier filet de papier, vous comprendrez qu’il y a un secret à découvrir pour être capable d’attraper de nombreux poissons.

Luca tentant d'attraper des poissons rouges à l'aide de son épuisette en papier

Luca tenant devant son visage l'épuisette percée

Il faut agir comme un véritable prédateur de la mer, et anticiper judicieusement ses mouvements. Si vous poursuivez les poissons avec votre filet, le papier se déchirera très certainement. Une approche plus efficace est d’attendre patiemment sans bouger qu’un poisson vienne nager au-dessus de votre épuisette. Avec un peu de chance, il ne vous restera plus qu’à la soulever, et avec elle votre proie innocente. Améliorer ma technique de chasse n’a pas été facile, mais c’était très amusant.

 

Se rendre à Nagasu et à Kingyo no Yakata

Vous pouvez vous rendre à Nagasu depuis Fukuoka ou Kitakyushu en Shinkansen via la gare de Shin-Tamana. Prenez ensuite le bus pour la gare de Tamana puis un train de la ligne JR jusqu’à Nagasu, deux stations plus loin.

Vous pouvez aussi aller en Shinkansen jusqu’à la gare de Kurume, pour y rejoindre directement la ligne de train JR sans prendre de bus.

Depuis Kumamoto, une ligne de train JR dessert directement la gare de Nagasu.

Une fois arrivé à la gare de Nagasu, il suffit de 20 minutes de marche ou d’un court trajet en taxi pour arriver au centre dédié aux poissons rouges.

 

Vous pourrez trouver plus d’informations sur la ville de Nagasu sur cette page Internet (uniquement en japonais).

 

    
PrénomKingyo no Yakata (金魚の館)
Catégorie
Adresse3150 Nagasu, Tamana-gun, Kumamoto 869-0123, Japan
Accès[map]3150 Nagasu, Tamana-gun, Kumamoto 869-0123, Japan[/map]
Horaires9h00 – 17h00
PrixTarif d'entrée : 100¥ pour jouer au kingyosukui
Mode de paiement

Accès à Nagasu en voiture depuis les aéroports les plus proches : 

Depuis l’aéroport de Fukuoka : 1 heure 20 minutes

Depuis l’aéroport d’Oita : 2 heures 40 minutes

Depuis l’aéroport de Kumamoto : 1 heure

 

Article original écrit par Luca Desner
Traduction par Clémentine Cintré

Article réalisé en partenariat avec le siège administratif de la région Nord de Kumamoto

 

Luca Denser

Luca Denser

Hi! My name is Luca. I'm originally from Germany, but I've called Japan my home since March 2019. I live in the Kansai Region and get the most out of it by exploring cities like Osaka and Kyoto as often as I can. This of course also includes taking pictures, my most active hobby.

Laisser un commentaire


X