Activités Culture Kanto

Les merveilles de la papeterie au Japon en dix adresses !


La surprise est totale lorsque l’on tombe pour la première fois sur une authentique boutique de “stationery” à Tokyo. Que la papeterie au Japon se déploie sur une simple étagère au konbini ou dans un magasin entièrement dédié à cet art du quotidien, aucun kilomètre carré de la ville n’est épargné. Les rayons débordent de papiers, cartes, enveloppes, agendas, stylos, etc. tous plus pratique et kawaii les uns que les autres, pour notre plus grand bonheur. Il y en a pour tous les âges et tous les goûts ! Alors comment s’y retrouver parmi ce choix infini,  avec tant de tentation ? Quelques pistes de réponses…

Aux origines…

Le mot littéraire pour désigner la papeterie au Japon est bunbôgu (文房具) mais vous trouverez plus facilement le terme stationery dans les commerces (repérez ces katakanas “ステーショナリー ” et vous serez sur le bon chemin). Un terme qui englobe tous les objets d’organisation du quotidien.

Lié aux arts graphiques de la calligraphie (shodô, 書道) et de l’origami, l’utilisation du papier remonte à la période Yamato, au VIIIe siècle. Encore aujourd’hui, le Japon est le pays où l’on produit, manuellement, le papier washi. Un papier à la fois robuste et délicat, généralement à base de kôzo (bois de murier) et inscrit au Patrimoine immatériel de l’UNESCO. Concernant l’écriture, rien n’est laissé au hasard, et un simple stylo en Europe devient un véritable petit bijou d’ingénierie au Japon.

De ce que j’ai pu observer à Tokyo, envoyer ses vœux par courrier, quelle que soit l’occasion, est très, mais vraiment très répandu. Il y a quelque chose de traditionnel dans cet acte. Faire plaisir à ses proches avec une jolie carte ou une lettre personnalisée, montre l’attention particulière que chacun met dans ses relations avec autrui. Post-it, tampons et encriers, scotchs, stickers, etc… La personnalisation est maître mot.

Notons aussi cette propension japonaise pour l’organisation du temps qui passe, qu’il faut à tout prix optimiser. Depuis octobre, tous les étals sont remplis d’agendas pour l’année suivante, avec un choix si varié que l’on s’y perd et l’on se dit “Non ! Sois raisonnable ! Tu n’as pas besoin de quatre agendas !”.

Les bonnes adresses de papeterie au Japon

En grande amatrice d’écriture, j’ai sillonné tout Tokyo pour vous livrer dix recommandations de papeterie au Japon. Cette liste est non-exhaustive, et il existe évidemment bien d’autres adresses non-référencées ici qui valent également le détour. Avant de commencer votre expédition, je vous conseillerais de chronométrer vos visites, au risque d’y passer des journées entières… Visite guidée depuis les grandes chaînes jusqu’au boutiques moins connues !

1. Muji

On ne présente plus Muji, car le concept s’exporte très bien chez nous. En revanche, impossible de passer à côté d’un magasin sans que la curiosité nous pousse à jeter un œil (mais oui, bien sûr, juste un œil…). L’offre Muji est encore plus riche au Japon ! Et bien moins chère ! C’est donc le moment de faire une razzia… Ces magasins sont extrêmement répandus à Tokyo, mais je vous recommande la maison mère, soit le plus grand Muji au monde à Yûrakucho.

2. Tokyu Hands

Je trépigne d’impatience à l’idée d’aller faire une virée chez Tokyu Hands. On trouve absolument de TOUT : tout pour la maison, les hobbys, le bricolage, la beauté, les loisirs créatifs et tout pour l’écriture. On peut comparer Tokyu Hands – TH pour les intimes –  à certains de nos magasins discount, mais de biiiiiiiien meilleure qualité ! Leur rayon “agendas” est juste impressionnant.

3. Daiso, Can do et autres 100 yens shop

Ici, tout est dit dans le concept : chaque article en magasin coûte 100 yens (110 yens, pour être précise, avec les taxes). On trouve absolument de tout, même de la nourriture, et très souvent, le rayon papeterie regorge de petits trésors. De quoi se faire plaisir sans se ruiner.

4. Loft

C’est le magasin que tout le monde adore, pour sa sélection d’objets variés et originaux, à tous les prix. Si vous avez un petit cadeau à faire, Loft vous charmera par son offre. Les espaces papeterie sont très bien fournis, avec des graphismes japonisants et uniques, tandis que que les espaces bureaux regorgent d’objets ingénieux pour l’organisation.

5. Sekaido

Sekaido est un magasin de plusieurs étages, situé au cœur de Shinjuku, est spécialisé dans les articles de dessin et de peinture. C’est le paradis des artistes ! Au rez-de-chaussée, vous trouverez absolument tout pour équiper votre bureau comme un pro. Le magasin en soi fait moins rêver, mais la diversité de l’offre n’a pas fini de vous étonner.

6. Papier tigre

La petite dernière qui vient de s’installer dans le quartier de Nihonbashi-hamacho. Papier Tigre, c’est une exception : une papeterie française qui s’exporte très bien au pays du papier. On admirera la charmante boutique cosy et contemporaine qui regorge de beaux objets, et on prendra un petit thé au comptoir attenant.

7. Kyukyodo

Repère des amateurs d’arts nippons, cette petite boutique de seulement deux étages surprend par la richesse de son offre traditionnelle. Outre la très jolie papeterie, on vient y chercher un pinceau précieux, du washi original ou une pierre à encre rare. En plein quartier chic de Ginza, c’est également le repère des japonaises les plus raffinées.

8. Kakimori

Kakimori, c’est LE concept-store “tendance” de la papeterie au Japon, à ne pas manquer. Cette boutique cachée à Kuramae ravira ceux en quête de qualité, de singularité et d’objets précieux. L’équipe vient tout juste de déménager pour une plus grande surface, tellement le succès est au rendez-vous.

Ce qui fait la renommée du lieu, c’est son concept : vous pourrez créer de toute pièce vos propres carnets, qui sont ensuite assemblés sous vos yeux. Notez que l’on y trouve également une collection de stylos plume absolument magnifique.  Le “Ink Stand”, aujourd’hui attenant à l’ancienne boutique (à seulement 5mn à pied) mais susceptible de bouger aussi, vous permettra de créer vos encres et recharger vos flacons tel un laborantin.

9. Ozu Washi

Retrouvez toute la tradition et la beauté du papier washi à Ozu Washi. Créée en 1652, outre la sublime collection de papier, la boutique accueille un musée, dispense des cours de calligraphie, et propose une expérience inédite : réaliser soi-même son papier washi. On vous y apprend toutes les techniques de fabrication et c’est ensuite à vous de mettre les mains à la pâte.

10. Itoya

Une institution ! La plus grande du pays, située en plein Ginza. Si vous ne deviez visiter qu’une papeterie au Japon, ce serait celle-ci. Que vous soyez féru d’arts graphiques ou non, Itoya constitue un passage obligé. Chaque étage est dédié à une activité ou à un art précis. Attention toutefois à ne pas vous perdre dans les 20 étages des deux bâtiments…

Papeterie au Japon, stationery, Tokyo, papier washi, Itoya

Où que vous alliez, vous ne pouvez pas ne pas tomber sur une papeterie au Japon. Et c’est toujours une agréable surprise de se rendre au rayon “bureau” d’un magasin. Il sera facile de créer l’étonnement lors de votre prochaine réunion de travail avec très peu de moyens ! Car rappelons-le, la papeterie au Japon est toujours d’excellente qualité quel que soit son prix. De même que les tarifs postaux favorisent les envois de courrier. Si vous ne saviez pas quoi remporter dans vos valises, je suis désormais prête à parier qu’elles déborderont de “petits papiers” !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *