Article partenaire Hébergement Tohoku

L’authenticité d’un ryokan traditionnel de Oyasukyo Onsen

salon d'un ryokan japonais

Niché au cœur des montagnes de la région de Yuzawa, un petit village regroupe plusieurs onsen où il fait bon se relaxer : bienvenu à Oyasukyo Onsen ! Prenez le temps de vous immerger dans cette culture si particulière du ryokan, l’auberge traditionnelle japonaise. Hospitalité et grand soin donné à l’accueil des voyageurs y sont de rigueur. Une expérience unique que j’ai pu vivre au Motoyu Kurabu.

Bains chauds en pleine nature à Oyasukyo Onsen

Il est vrai que Oyasukyo Onsen est un endroit reculé dans la montagne. On y vient pour se ressourcer, se délasser et reprendre contact avec la nature (bien qu’au Japon, on ne perde jamais vraiment le lien avec celle-ci !).

Plusieurs établissements vous proposeront une expérience de bain unique et traditionnelle. J’ai eu la chance de pouvoir séjourner au Motoyu Kurabu, l’un des plus luxueux d’Oyasukyo Onsen. Cette auberge de type ryokan mériterait bien quelques étoiles si elle avait été en France. L’établissement propose un onsen en extérieur avec une très belle vue sur les monts enneigés. Les bains ne sont pas mixtes, mais si vous souhaitez partager un moment de détente en famille, plusieurs suites de l’établissement disposent d’un onsen privatif.

Malheureusement lors de ma visite, une petite tempête de neige s’est invité, masquant le paysage d’un épais brouillard blanc.

Le charme de l’architecture japonaise

Motoyu Kurabu représente la quintessence de l’architecture japonaise traditionnelle, alliée au confort du XXIe siècle. À l’entrée, vous déposez vos chaussures dans un espace chauffé (le détail que l’on apprécie lorsqu’il fait extrêmement froid). Pris en charge par un personnel toujours accueillant et aux petits soins, vous traversez ensuite un long couloir qui dessert les chambres, en marchant sur les plus doux des tatamis.

La découverte de votre chambre vous mettra des étoiles pleins les yeux. Tout d’abord, ce sont les sens qui voyagent, avec une odeur suave de bois qui envahi l’espace. Puis, aux yeux de voir toute la subtilité de cette architecture épurée et minimaliste. Si vous réservez une suite, vous aurez la joie de découvrir votre onsen privatif, et d’en profiter à volonté en toute intimité.

Comme à l’accoutumé, enfiler un yukata après votre bain (浴衣, littéralement “vêtement de bain”, kimono léger en coton) vous enveloppera de confort. À l’étage (oui, vous avez bien lu, les suites ont un étage privé !), de confortables futons vous attendent pour passer la nuit. Bien entendu, vous aurez accès à un wifi gratuitement, ainsi qu’à tous les accessoires de bain (serviettes, produits de beauté, brosse…).

Délicieuse gastronomie locale

Qui n’a pas goûter à un kaiseki au Japon, passe à côté d’une expérience culinaire hors du commun. Pourquoi ? Parce qu’avoir l’honneur de manger un dîner kaiseki, c’est apprécier un repas exceptionnel à base de produits locaux d’une fraîcheur inouïe, dans le meilleur de la tradition japonaise.

C’est aussi admirer le raffinement du dressage dans de la vaisselle magnifique. C’est apprécier en bouche une cuisine savoureuse, que de talentueux chefs ont passés plusieurs heures à concocter. Un kaiseki, c’est l’alliance esthétique et harmonieuse des goûts, des textures, de l’apparence et des couleurs. C’est plus que de la cuisine, c’est un art.

Le kaiseki du Motoyu Kurabu, à Oyasukyo Onsen, ne déroge pas à la règle. Une succession d’une quinzaine de petits plats qui m’ont fait découvrir les saveurs de la région, dont les inaniwa udon. Avec une belle sélection de nihonshu locaux et de shôchû (alcools japonais) peut accompagner votre repas. Généralement, on mange seul, sans voir les autres occupants du ryokan.

Le matin, oubliez le café et la brioche afin de goûter au petit-déjeuner traditionnel japonais, celui réputé pour vous garder longtemps en bonne santé. Pour nos palais occidentaux, l’expérience n’est pas toujours facile au réveil, mais gustativement, cela reste délicieux. Les plus courageux goûteront au nattô (納豆, haricots de soja fermentés)…

Comment s’y rendre ?

Oyasukyo Onsen est assez isolé. Je vous recommande la location d’un véhicule. Néanmoins, Japon et pragmatisme obligent, un bus fait la liaison entre la station thermale et la gare de Yuzawa. La fréquence est faible mais avec un peu d’organisation, vous pourrez bouger sans problème.

Empruntez la ligne de bus Ugo Kotsu, juste en face du Centre d’Accueil Touristique de la gare de Yuzawa, et en direction de Oyasukyo Onsen ou Motoyu Onsen (informations sur les horaires de passage à l’intérieur du Centre), et comptez une heure de trajet (1120 yens). Descendez à l’arrêt Motoyu Onsen.

Penser à prévoir l’appoint ! C’est une des particularité du Japon : on prend un ticket numéroté lorsque l’on monte dans un bus, et l’on paye le chauffeur à la sortie un prix qui dépend du point de départ. Possibilité de faire du change sur un billet de 1000 yens uniquement.

Profitez-en enfin pour découvrir les charmes de la région et les artisanats locaux en vous arrêtant au Yuzawa Arts & Crafts Museum.

Motoyu Kurabu, informations pratiques

  • Adresse : 100-1 Yumoto Minase, Yuzawa 012-0183, Akita Prefecture
  • Prix : comptez entre 11 000 à 17 000 yens par personne pour séjourner au Motoyu Kurabu. Ce prix comprend le couchage, l’accès aux onsen, le dîner kaiseki et le petit déjeuner.
  • Horaires : Check-in : 16h / Check-out : 10h

Article écrit en partenariat avec le Yuzawa Geopark Promotion Group.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *