Article réalisé en partenariat avec la ville de Yuzawa.

Le festival de Tanabata, une tradition venue de Chine, est très populaire au Japon. À Yuzawa, une petite ville de la préfecture d’Akita, le festival de Tanabata diffère du reste du Japon. Des dessins de femmes peints sur de grandes lanternes envahissent les rues du centre ville, perpétuant ainsi une tradition vieille de plusieurs siècles.

Les edoros au festival de Tanabata à Yuzawa, préfecture d'Akita, Japon

La légende à l’origine du Tanabata

Le festival de Tanabata trouve ses origines dans une légende chinoise. Une histoire d’amour entre une déesse et un mortel. Fous amoureux l’un de l’autre, Véga, la déesse quitte le monde des dieux pour rejoindre son amant, Altaïr. Comblés par l’amour, ils passent leur temps ensemble et oublient toutes leurs obligations. Mais les dieux sont mécontents. La déesse a un rôle à accomplir et son père finit par la retrouver. Il la fait revenir dans le royaume céleste et sépare les deux mondes par une rivière, la voie lactée, pour empêcher les amants de se retrouver. Les deux pauvres âmes ainsi séparées tombent alors dans le plus profond des désespoirs et les dieux sont épris par leur chagrin. Ils décident de les laisser se retrouver une fois par an : la septième nuit du septième mois. Le 7 juillet.

Les voeux suspendus dans les arbres au festival de Tanabata à Yuzawa, préfecture d'Akita, Japon

En Chine, cette légende fait de ce jour une journée de célébration pour les amoureux. Au Japon il en va autrement. C’est l’occasion pour les japonais d’écrire leurs vœux sur des banderoles colorées qu’ils accrochent à des branches de bambou. Véga et Altaïr, appelés Orihime et Hikoboshi en japonais, réaliseront leurs vœux ce jour là. C’est l’occasion de souhaiter la bonne santé pour toute sa famille ou le succès pour ses partiels. On trouve des vœux de toute sorte sur ces feuilles qui colorent les rues du Japon durant le festival de Tanabata.

Les voeux rédigés pour le festival de Tanabata à Yuzawa, préfecture d'Akita, Japon

Les edoro, une caractéristique du festival de Tanabata à Yuzawa

À Yuzawa, le festival de Tanabata a lieu début août. À cette période, on ne trouve pas seulement des banderoles colorées griffonnées des voeux de tous les habitants dans les rues de Yuzawa. De grandes lanternes peintes illuminent les rues de la ville, décorées de magnifiques dessins de femmes. Cette tradition a une histoire bien différente de la légende d’origine. C’est à l’époque Edo que tout commence.

Dessin réalisé pour un edoro au festival de Tanabata à Yuzawa, préfecture d'Akita, Japon

Au milieu de la période Edo, une princesse de la famille de Takatsukasa se maria à Satake Yoshiyasu, un chef de clan. Elle fut contrainte de quitter Kyoto, alors capitale du Japon, et de s’installer dans la préfecture d’Akita. Mais elle se sentait bien seule, si loin de la capitale dynamique où elle avait grandi. Les habitants, ressentant de la compassion pour elle, créèrent alors des dessins et décorations pour lui rappeler Kyoto et les affichèrent dans les rues de la ville. Cela devint ainsi une tradition et depuis, chaque année, les habitants de la ville célèbrent le festival de Tanabata de cette façon.

Les ruelles parées d'edoros lors du festival de Tanabata à Yuzawa, préfecture d'Akita, Japon

Réalisées à la main, ce sont de véritables œuvres d’art qui sont exposées chaque année. Les dessins sont différents tous les ans. Les habitants redoublent d’efforts chaque année et les rues sont tous les ans magnifiquement décorées. Les edoro sont de grandes taille et éclairés de l’intérieur. Les plus petits sont en bord de rue, les plus grands trônent au centre de la route, fermée pendant le festival. Il y a toujours deux faces sur un edoro, arborant deux dessins différents.

Un edoro de grande taille au festival de Tanabata à Yuzawa, préfecture d'Akita, Japon

Toutes les époques et tous les styles sont représentés. La plupart des dessins sont traditionnels, mais on trouve également quelques réalisations plus modernes rappelant le style des mangas et des animes.

Dessin traditionnel sur l'un des edoros du festival de Tanabata à Yuzawa, préfecture d'Akita, Japon

Dessin moderne réalisé sur l'un des edoros du festival de Tanabata à Yuzawa, préfecture d'Akita, Japon

Un festival dynamique et agréable

Le festival de Tanabata à Yuzawa comporte de nombreuses animations. Lorsque la nuit tombe, les charmantes rues de Yuzawa s’animent pour un moment convivial et agréable. On retrouve la princesse, jouée par une habitante de Yuzawa, qui défile le long des edoro, perpétuant ainsi la raison d’être de ces dessins de femmes dans les rues de Yuzawa.

Défilé des habitants lors du festival de Tanabata à Yuzawa, préfecture d'Akita, Japon

Défilé des habitants lors du festival de Tanabata à Yuzawa, préfecture d'Akita, Japon

On retrouve également le bon odori, la danse traditionnelle que l’on retrouve dans les festivals d’été au Japon. Voir d’immenses drapeaux s’agiter dans la nuit en rythme avec des danseurs aux gestes précis et coordonnés laisse des souvenirs marquants. La pluie qui s’est abattue sur Yuzawa lorsque je prenais part au festival a malheureusement légèrement écourté la nuit. Mais les danseurs ont tout de même bravé les éléments pour offrir cette danse, aux spectateurs et aux dieux.

Danse traditionnelle bon odori lors du festival de Tanabata à Yuzawa, préfecture d'Akita, Japon

Porteur de drapeau au festival de Tanabata à Yuzawa, préfecture d'Akita, Japon

Mais la pluie n’empêcha personne de profiter des nombreux stands de nourriture qui parsemaient les rues. Takoyaki, yakitori, bananes au chocolat… Le meilleur de la cuisine de rue du Japon est toujours au rendez-vous lors d’un festival.

Stands de street food japoanise au festival de Tanabata à Yuzawa, préfecture d'Akita, Japon

Street food japonaise au festival de Tanabata à Yuzawa, préfecture d'Akita, Japon

Street food japonaise au festival de Tanabata à Yuzawa, préfecture d'Akita, Japon

Et si vous voulez profiter du festival à la manière des habitants de Yuzawa, vous pourrez louer un yukata. Parcourir les rues en yukata et se prendre en photo côte à côte avec les edoro fait partie de la tradition. Un festival très doux, très agréable, et surtout très beau. De merveilleux souvenirs pour un été dans le nord du Japon.

    
PrénomFestival de Tanabata de Yuzawa
CatégorieFestival
Adresse2 Chome-2 Omotemachi, Yuzawa-shi, Akita-ken 012-0827
Accès[map]2 Chome-2 Omotemachi, Yuzawa-shi, Akita-ken 012-0827[/map]
HorairesDébut août
Prixgratuit
Mode de paiement
Joachim Ducos

Joachim Ducos

Passionné par le cinéma japonais, j'ai voulu découvrir la vie quotidienne de ce pays que je ne connaissais qu'à travers la fiction. En 2017 je quittais ma France natale pour poser mes valises à Tokyo sans savoir que j'y resterai si longtemps. Après presque deux années à poursuivre mes activités de photographe et de vidéaste en parcourant l'archipel japonais, le Japon exerce toujours sur moi une mystérieuse fascination qui me pousse à vouloir en explorer chaque recoin.

tokidokiyuki.fr/

Laisser un commentaire


X