fbpx Skip to main content

Lorsque je suis arrivée au Japon avec mon visa vacances-travail en mars 2019, les fleurs de sakura étaient sur le point de fleurir. La saison des cerisiers en fleurs au Japon est extraordinaire, mais également éphémère. Je savais que mon visa prendrait fin avant que je n’aie le temps de profiter de ce spectacle à nouveau l’année suivante… Mais la chance était avec moi : en février 2020, un mois avant mon départ, j’ai découvert l’existence du kawazu sakura (河津桜), un type de cerisier de la préfecture de Shizuoka qui fleurit début février.

Maria vivant sa plus belle vie au Matsuda Cherry Blossom Festival
Mon visage ravi à la vue de ces fleurs exceptionnelles parle pour moi !

Il existe différentes destinations où l’on peut admirer ce type de sakura au Japon. Pour ma part j’ai choisi de me rendre au Matsuda Cherry Blossom Festival. Si vous souhaitez profiter du spectacle des cerisiers en fleurs et que vous voyagez au Japon en février, il serait dommage de manquer ce festival, surtout si vous êtes près de Tokyo.

Le parc Nishihira à Matsuda : admirer les cerisiers en fleur près de Tokyo

Matsuda est une petite ville située dans la préfecture de Kanagawa, près de la ville d’Odawara et de la région de Hakone. Vous y trouverez le parc Nishihira (西平畑公園), une petite colline qui a tant à offrir. Tout au long de l’année, le parc est fréquenté par des groupes scolaires et des familles qui viennent y profiter de ses nombreuses activités, comme le Furusato : un petit train à vapeur qui fait le tour de la montagne. Mais le parc Nishihira est également connu pour ses 360 sakura kawazu qui fleurissent en février.

Mon expérience au Matsuda Cherry Blossom Festival

Après une heure de voyage en train, nous voici à la gare de Shin-Matsuda. Nous avons acheté notre déjeuner dans un konbini (épicerie ouverte 24/24), et nous nous sommes dirigés vers le festival. J’étais excitée, mais aussi un peu sceptique. Je n’avais entendu parler de ces sakura précoces que récemment, et je ne pouvais pas croire qu’ils puissent fleurir aussi tôt.

Après 15 minutes de marche en suivant mon GPS et les panneaux indiquant la direction du matsuri (祭り – festival), nous avons traversé un tunnel. Une fois de l’autre côté, nous avons levé la tête et nous y étions, devant l’entrée du Matsuda Cherry Blossom Festival (まつだ桜まつり), au pied de la colline. Nous ne pouvions pas y croire. Un bosquet de fleurs roses s’étendait sur toute la montagne ! Nous avons payé notre ticket d’entrée et avons commencé notre route jusqu’à la colline.

Déjeuner entre sakura et fleurs de colza

La route était bordée de lanternes roses qui marquaient le chemin jusqu’à la colline. Les sakura étaient déjà à un stade de floraison très avancé avec leurs pétales commençaient à tomber. J’avais du mal à croire ce que j’avais devant les yeux, nous n’étions alors que fin février. Mais c’est là toute la magie du kawazu sakura : un joyau de l’hiver. On pourrait penser que rien ne pourrait rendre ce spectacle plus magique encore ; mais les fleurs de colza fleurissent également en même temps. Le rose des sakura se mêle au vert éclatant des feuilles printanières et au jaune des fleurs de colza, créant une atmosphère inoubliable.

Nous avons gravi la colline dans une ambiance calme et tranquille. Les fleurs étaient très colorées, et nous avons assisté à une pluie de pétales tombant au sol. Nous nous sommes arrêtés au milieu de notre ascension, nous sommes assis sur un banc, et avons mangé notre déjeuner sous cette pluie de pétales de cerisier. Nous avons eu largement le temps d’en profiter, car il s’agissait d’une randonnée simple et rapide.

Les cerisiers en fleurs de Matsuda en feront rêver plus d'un
Sakura luxuriant au Matsuda Cherry Blossom Festival

Au sommet du parc Nishihira

En haut de la colline se trouvait « la maison des enfants » (こどもの館), une structure en bois surmonté d’un toit rond. Cet espace peut être loué pour des excursions en groupe, mais ce jour-là il était occupé par des poupées du Hina Matsuri et d’autres décorations japonaises. Plusieurs bénévoles travaillaient, invitant les visiteurs à entrer, leur offrant des origamis en cadeau ! À cet endroit de la colline, nous avons pu profiter d’une vue magnifique sur la ville de Matsuda. Par temps clair, vous pouvez même profiter d’une vue sur le Mont Fuji.

Il y avait encore d’autres zones à explorer derrière la colline, mais nous avons décidé de ne pas aller plus loin. Après avoir pris beaucoup de photos et profité des environs, le soleil commençait à se coucher. En descendant, nous avons découvert un toboggan que les visiteurs peuvent emprunter pour descendre la colline sous les branches de sakura. À essayer sans hésiter pour les enfants… et les adultes !

Informations générales sur le Matsuda Cherry Blossom Festival 
Dates du festival : 8 février – 1er mars (le festival 2021 a été annulé en raison de la pandémie de COVID-19)
Horaires : 9h00 – 17h00
Prix : 200 yens
Gares à proximité : Shin-Matsuda / Matsuda
Parking disponible sur place

Comment se rendre au Matsuda Cherry Blossom Festival ?

La gare la plus proche est la gare de Shin-Matsuda, accessible par la ligne Odakyu (train direct depuis Shinjuku). Comptez environ une heure et demie. Si vous êtes en possession du JR Pass, vous pouvez prendre le Shinkansen Tokaido-Sanyo depuis Shinjuku en direction d’Odawara. Vous pourrez alors faire un changement avec la ligne Odakyu. Au total, cela prendra environ une heure.

Depuis la gare jusqu’au festival, il faut compter environ 15 minutes à pied. Vous pouvez suivre le parcours et les panneaux indiquant la direction du festival, mais il est préférable d’utiliser Google Maps pour ne pas vous perdre.

Vous pouvez également voyager en bus direct depuis Shinjuku, ce qui vous prendra environ 1 heure et 20 minutes, et qui vous mènera directement à la colline du Matsuda Cherry Blossom Festival.

Découvrir le Matsuda Cherry Blossom Festival avant de quitter le Japon était un véritable cadeau. Pouvoir admirer les sakura et découvrir cet endroit merveilleux entouré de nature et de tranquillité constituait sans aucun doute la plus belle fête d’adieu que j’aurais pu avoir.

Traduction : Manon

Maria Peñascal

Maria Peñascal

Je m'appelle Maria et je viens de la petite ville de Lleida, en Espagne. Je suis passionnée par la culture japonaise et les médias audiovisuels. Après un premier voyage au Japon en 2018, je suis revenue en 2019 pour y vivre pendant un an, munie d'un visa vacances-travail. Aujourd'hui, je vis entre l'Europe et le Japon, et mon plus grand désir est d'explorer lieux méconnus, pour ensuite partager mes découvertes avec vous tous !

Laisser un commentaire