Article partenaire Chugoku | Hiroshima Tourisme

Admirer les momiji dans la région de San’in Chuo : Musée d’art Adachi et jardin japonais Yuushien


Article réalisé en partenariat avec Nakaumi Shinjiko Daisen DMO

Pour qui s’intéresse à l’art et aux jardins japonais, la région de San’in Chuo est un incontournable car on trouve dans la préfecture de Shimane un musée tout à fait exceptionnel : le Musée d’art Adachi. Il est réputé pour sa belle collection d’œuvres modernes japonaises, mais aussi et surtout pour son jardin, reconnu “plus beau jardin du Japon” par le magazine américain The Journal of Japanese Gardening tous les ans depuis 2003. La visite thématique peut se prolonger sur l’île voisine de Daikonshima, dans la ville de Matsue, avec le jardin japonais Yuushien, réputé pour ses pivoines.

Le Musée d’art Adachi et son jardin japonais : un lieu dédié à la contemplation

Le Musée d’art Adachi (足立美術館) est un musée privé, fondé en 1980 par l’homme d’affaire Adachi Zenko dans sa ville natale de Yasugi. Ce collectionneur a conçu son musée de manière à ce qu’art pictural et art du jardin se répondent et se complètent, pour une expérience de contemplation d’autant plus riche.

Musée d'art Adachi, Yasugi, préfecture de Shimane, région de San'in, Japon

Le musée abrite une  belle collection d’art japonais moderne et contemporain. On y trouve notamment de nombreuses œuvres du peintre Yokoyama Taikan, qu’Adachi Zenko admirait par dessus tout. On comprend pourquoi en découvrant ses peintures virtuoses, réalisées dans un style traditionnel aux accents modernes. Ses œuvres sont exposées en regard de celles de condisciples comme Kawai Gyokudo, Tomioka Tessai ou encore Uemura Shoen.

Une section est consacrée à la céramique, avec notamment des pièces de Kawai Kanjiro, lui aussi natif de Yasugi, et de Kitaoji Rosanjin. On trouve aussi des sculptures, des pièces d’artisanat — dont de beaux objets en laque — et une collections de peintures pour enfant d’artistes comme Takei Takeo ou Hayashi Yoshio.

Musée d'art Adachi, Yasugi, préfecture de Shimane, région de San'in, Japon

Mais au-delà de cette collection, c’est le jardin qui attire les visiteurs. Au rez-de-chaussée, où la visite commence, c’est principalement lui qui s’expose sous forme d’ “images vivantes“, sur les murs troués de fenêtres et de grandes baies vitrées. Ce n’est qu’ensuite qu’on visite les salles d’exposition “classiques”, et l’état dans lequel la contemplation du jardin nous a plongé nous permet d’apprécier les peintures avec un regard plus fin. Cela d’autant plus que jardin et œuvres se répondent parfois directement, avec des aménagements inspirés de certaines peintures.

Musée d'art Adachi, Yasugi, préfecture de Shimane, région de San'in, Japon

Musée d'art Adachi, Yasugi, préfecture de Shimane, région de San'in, Japon

Mais revenons au jardin, ou plutôt aux jardins. Car il est multiple, que ce soit par les différentes facettes qu’il laisse voir selon les points de vue depuis lesquels on le contemple, ou dans l’espace — avec le jardin principal que l’on ne fait que contempler, un jardin déployé autour d’un étang et un plus petit que l’on emprunte pour accéder à un pavillon de thé. Le jardin principal s’inscrit dans la tradition dite du “paysage emprunté” : ses dimensions sont raisonnables mais il semble s’étendre à l’infini car le paysage des montagnes alentours y est subtilement intégré.

Musée d'art Adachi, Yasugi, préfecture de Shimane, région de San'in, Japon

J’ai eu la chance de le visiter alors que les couleurs de l’automne étaient à leur apogée, avec des momiji (érables japonais) flamboyants. Mais le jardin se transforme au fil des saisons et a toujours quelque chose d’unique à offrir aux visiteurs : azalées au printemps, verts profonds contrastant sur les graviers clairs en été et blanc immaculé de la neige en hiver.

Momiji au Musée d'art Adachi, Yasugi, préfecture de Shimane, région de San'in, Japon

Musée d'art Adachi, Yasugi, préfecture de Shimane, région de San'in, Japon

Enfin, car ce musée est un lieu où il faut prendre son temps, on y trouve deux pavillons de thé et deux cafés où admirer le jardin en dégustant un bol de matcha ou une tasse de café.

Musée d'art Adachi, Yasugi, préfecture de Shimane, région de San'in, Japon

Le Musée d’art Adachi est facilement accessible depuis la gare JR de Yasugi (JR安来駅), grâce à une navette gratuite. Vous pourrez trouver tous les renseignements pour préparer votre visite sur le site Internet du musée (en Anglais), ou en consultant la brochure en Français.

Promenade dans le jardin japonais Yuushien

À 25 kilomètres du Musée d’art Adachi, sur l’île de Daikonshima (大根島), se trouve un autre jardin japonais : le Yuushien (由志園). Au contraire de celui du musée qu’on ne peut que regarder sans jamais y pénétrer, celui-ci est un jardin de promenade, conçu autour d’un étang.

Jardin japonais Yuushien, non loin du Musée d'art Adachi, Yasugi, préfecture de Shimane, région de San'in, Japon

Il figure en miniature les paysages et les traditions de la région de San’in Chuo, et met en valeur l’histoire et la culture spécifique de la petite île de Daikonshima, située au milieu du lac Nakaumi.

Jardin japonais Yuushien, non loin du Musée d'art Adachi, Yasugi, préfecture de Shimane, région de San'in, Japon

La balade dans le jardin plonge le visiteur dans une succession de paysages, de couleurs et d’atmosphères, avec son étang où nagent des carpes koi, son jardin sec, sa cascade, et l’incontournable pont vermillon. Y sont plantées de nombreuses essences qui révèlent leur beauté au fil des saisons et lors de mon voyage fin novembre, c’est bien sûr les momiji qui attiraient toute l’attention. Des illuminations ont lieu en soirée pour les mettre en valeur.

Jardin japonais Yuushien, non loin du Musée d'art Adachi, Yasugi, préfecture de Shimane, région de San'in, Japon

Mais une fleur est ici célébrée toute l’année : la pivoine. Plus de 250 espèces y sont cultivées, et leur réputation dépasse largement les frontières nippones car elles sont exportées dans le monde entier, y compris en France.

Si elles sont visibles toute l’année, grâce à la “maison des pivoines” conçue par le paysagiste Kazuyuki Ishihara, le meilleur moment pour les admirer reste de fin avril à début mai, lorsque plus de 100,000 d’entre elles fleurissent, et que l’étang est recouvert de ces grosses fleurs roses.

Pivoines au Jardin japonais Yuushien, non loin du Musée d'art Adachi, Yasugi, préfecture de Shimane, région de San'in, Japon

Des expositions temporaires sont organisées, et lorsque j’y suis allée j’ai pu voir les compositions très modernes réalisées avec les pivoines du jardin par Daniel Ost, maître belge de la composition florale.

Composition florale au Jardin japonais Yuushien, non loin du Musée d'art Adachi, Yasugi, préfecture de Shimane, région de San'in, Japon

Au Yuushien également, on trouve un café avec de grandes baies vitrées donnant sur le jardin. On m’y a conseillé un matcha au ginseng coréen, cultivé sur l’île depuis les années 1830. Je m’attendais à quelque chose de très fort, mais les goûts s’allient subtilement et c’était une boisson étonnamment douce et idéale pour se réchauffer après la promenade.

Thé matcha au Jardin japonais Yuushien, non loin du Musée d'art Adachi, Yasugi, préfecture de Shimane, région de San'in, Japon

Vous pourrez trouver quelques informations en Français sur le site Internet du jardin japonais Yuushien.

L’anguille, une spécialité locale à déguster au Unagidokoro Yamamise

Pas très loin de ces jardins, vous pourrez vous rendre dans un restaurant très réputé : Unagidokoro Yamamise. Si vous avez envie de goûter à l’anguille, une des spécialités locales les plus délicieuses, c’est sans aucun doute l’une des meilleures adresses. L’anguille y est extra fraîche, grillée divinement, et servie en quantité généreuse : dans le plat photographié, il n’y en a pas seulement sur le riz, mais également dessous !

Restaurant Unagidokoro Yamamise, non loin du Musée d'art Adachi, Yasugi, préfecture de Shimane, région de San'in, Japon

Restaurant Unagidokoro Yamamise, non loin du Musée d'art Adachi, Yasugi, préfecture de Shimane, région de San'in, Japon

Plus d’informations sur le site Internet de Unagidokoro Yamamise (uniquement en Japonais).

Plus d’informations

Pour plus d’informations et préparer votre voyage dans la région du cœur de San’in Chuo, consultez ce site Internet (en Anglais). Vous y trouverez des informations sur les lieux à visiter, des idées d’itinéraire, et des informations concernant les transports.

Vous pouvez également télécharger l’application enmusubi-smart navi (縁ナビ) sur l’App Store et Google play (disponible en Anglais).

Vous pourrez aussi trouver des informations pratiques concernant les transports sur le site Internet de l’office du tourisme de San’in Chuo (en Anglais).

Pour venir à Matsue depuis Hiroshima, des tickets de bus express à prix réduit sont proposés aux visiteurs étrangers. Sur présentation de votre passeport, le ticket ne vous coûtera que 500¥, alors il serait dommage de se priver d’un détour par la région de San’in Chuo lors d’un séjour à Hiroshima / Miyajima ! Ils sont vendus sur place, le jour du trajet ou la veille. Vous trouverez les informations pratiques sur ce document.

 

Commentaires