Article partenaire Hébergement Koshinetsu | Nagano Tourisme

Le village de Yamakoshi: culture vivante et répit rural au cœur de la préfecture de Niigata


Artiste réalisé en partenariat avec le village de Yamakoshi

Lorsque aller découvrir le paysage qui mènent au village de Yamakoshi, vous allez vous sentir comme si vous aviez plongé dans l’une des estampes d’Hokusai. Des collines sinueuses remplies de végétations luxuriantes qui surplombent des rizières et des étangs de carpes koï, la brume présente dans les montagnes lointaines dans une sérénité presque complète, et les quelques agriculteurs dans les champs. Situé dans la préfecture centrale de Niigata, Yamakoshi est un spectacle à voir – un portrait d’un passé japonais que même ceux qui connaissent bien le pays ont pu penser impossible de rencontrer cette ambiance de nos jours.

Les rizières en terrasse dans le village de Yamakoshi, dans la préfécture de Niigata au Japon

Les rizières en terrasse dans le village de Yamakoshi, dans la préfécture de Niigata au Japon

Ce jour là, le temps était heureusement idyllique quand nous avons exploré le village. Le ciel se reflétait dans les étangs à carpes, ajoutant de la beauté supplémentaire à ce paysage déjà imprégné d’une atmosphère délicate. Yamakoshi est également connu pour parfois obtenir beaucoup de neige, donnant une image tout aussi sereine (quoique moins traversable) en hiver.

Le paysage dans le village de Yamakoshi, dans la préfécture de Niigata au Japon

Ce n’est pas seulement le paysage qui rend Yamakoshi inoubliable, mais les gens. En 2004, Yamakoshi a été frappé par une série de tremblements de terre, atteignant sept sur l’échelle de Richter. La catastrophe a coûté la vie à plus de 60 résidents et a provoqué des glissements de terrain et des inondations qui ont détruit les routes, coupant l’accès et paralysant la production agricole dans le village. Grâce au travail dévoué de ses habitants, une grande partie de la ville a été reconstruite en l’espace de quelques années, et la culture des carpes Nishiki-koi, ainsi que d’autres industries locales, ont pu continuer. Cela a même impliqué une évacuation d’hélicoptère à grande échelle – initialement pour le peuple, puis pour le poisson.

Evacuation du village de Yamakoshi, dans la préfécture de Niigata au Japon pendant les tremblements de terre de 2004

Orataru, un centre communautaire, abrite un musée pour commémorer la tragédie et aussi pour souligner la persévérance de la ville et ses efforts de revitalisation. Une exposition de photos documente les tremblements de terre et les efforts de restauration. À l’heure actuelle, ces expositions sont uniquement disponibles en japonais, mais des brochures en anglais sont disponibles, et une version anglaise de l’exposition audiovisuelle devrait être disponible d’ici le printemps 2018.

La maison Sunken à Yamakoshi dans la préfécture de Niigata

Bien que le village soit pittoresque, il y a tout de même quelques rappels visibles du tremblement de terre, qui ont été laissés comme des monuments. Satomian – un stand routier vendant de la nourriture, de l’artisanat et des produits locaux, surplombe une vallée de maisons partiellement submergées lors des glissements de terrain. Malgré cela, les habitants de Yamakoshi préfèrent que le village soit connu non pas pour la tragédie, mais plutôt pour la richesse de son histoire et de sa culture au fil du temps.

le village de Yamakoshi, dans la préfécture de Niigata au Japon

le village de Yamakoshi, dans la préfécture de Niigata au Japon

le village de Yamakoshi, dans la préfécture de Niigata au Japon

Alors que mes guides m’informaient qu’environ 50% des résidents de Yamakoshi avaient plus de 65 ans et plus, il m’est difficile d’imaginer cela en flânant dans le village. En effet, j’ai croisé plusieurs jeunes travailler dans les champs et visiter la ville, et qui sont également passionnés par la préservation du patrimoine de leur ville. De plus, il y a aussi beaucoup de jeunes familles qui viennent visiter Yamakoshi.

le village de Yamakoshi, dans la préfécture de Niigata au Japon

Peu importe l’âge en fin de compte, les villageois de Yamakoshi sont tous jeunes de cœur et remarquablement accueillants. J’ai séjourné assez peu dans le village mais j’ai été accueilli avec une gentillesse et une hospitalité accablantes. Kappo-ryokan Marushin, le minshuku (chambre d’hôtes japonaise) où je suis resté m’a accueilli de manière chaleureuse. J’ai surement eu le meilleur dîner de ma vie. Je me suis réveillé le lendemain matin pour peut-être aussi le meilleur petit déjeuner de ma vie. La femme parlait avec beaucoup de sens de l’humour, tout en préparant simultanément des bentos à envoyer aux gens de la ville en échange de produits et de petites tâches. Bien que les carpes Nishiki-koi soient peut-être les stars de Yamakoshi, plusieurs autres spécialités du village méritent d’être vantées. Yamakoshi est une ville très agricole, bien qu’elle n’ait pas la population suffisante pour produire de la nourriture sur une base commerciale à grande échelle. Le résultat est que la plupart des produits restent dans la communauté, ce qui signifie que la cuisine de Yamakoshi est principalement cultivée localement et extrêmement fraîche.

Diner dans une auberge Minshuku dans le village de Yamakoshi dans la préfecture de Niigata

Au-delà de ses paysages, Yamakoshi est remarquable pour sa communauté soudée et résiliente, liée par la tradition et la tragédie. Malgré cela, Yamakoshi a une attitude tournée vers l’avant et accueille les visiteurs avec une gentillesse sincère, les invitant à apprécier sa culture à leur tour. Il suffit d’un après-midi dans la ville pour laisser  avoir un sentiment de zénitude loin de la vie urbaine.

le village de Yamakoshi, dans la préfécture de Niigata au Japon

le village de Yamakoshi, dans la préfécture de Niigata au Japon

Comment se rendre à Yamakoshi ?

Le Shinkansen pour se rendre à Yamakoshi, dans la préfécture de Niigata

On peut accéder au village de Yamakoshi depuis la gare JR de Nagaoka en montant à bord du bus Echigo Kotsuu à destination de Muramatsu Kaitenjou (au moment de l’écriture, embarquement depuis la plate-forme de bus 7 à l’extérieur de la sortie Est). Le tarif est de 330 yens et peut être payé soit à l’avance à la gare, soit à bord, à condition que vous ayez de la monnaie ( max 1000 yen ) ou moins pour utiliser les machines à changement. De Muramatsu Kaitenjou, les passagers se connectent à Clover Bus, à destination du village de Yamakoshi (Orataru), dont le tarif est de 200 yen (100 yen pour les enfants).

les bus pour accéèder au village de Yamakoshi

Clover ne fonctionne pas les jours fériés ou les dimanches. Les passagers doivent être informés qu’il s’agit d’un «microbus» – comme un petit van en quelque sorte.

le village de Yamakoshi, dans la préfécture de Niigata au Japon

Informations générales – Hôtel

Nom: 旅館 烹 旅館 Kappo-ryokan 丸 新 Marushin

Adresse : 4028 Mushigame, Yamakoshi, ville de Nagaoka, préfecture de Niigata 〒947-0205

Téléphone: 0258-59-2375 FAX: 0258-59-2374 

URL: http://www.yamakoshi-marushin.com/

E-mail: info@yamakoshi-marushin.com

Prix: ¥ 8000 avec dîner et petit-déjeuner

Plan d’accès  http://yamakoshi-marushin.com/plan.html

Arrivée 15:00 / Départ 10:00

Les réservations pour Kappo-ryokan Marushin ne sont disponibles que par téléphone en japonais, cependant si vous avez besoin d’aide avec votre réservation, n’hésitez pas à nous contacter à: info@igloojapan.com

Texte original : Liam Duffy

Traduction : Estelle

Commentaires